Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2010

UN ARTICLE DIFFAMATOIRE

Le 23 mars, je m’interrogeais à propos du site toutsaufsarkozy.com. Je ne vais pas rappeler toute l’histoire qui est facile à retrouver. Aujourd’hui, voilà que je suis violemment prise à partie sur le même site, dans un article qui s’intitule L’alliance de la carpe Zemmour et du lapin Soral. Il s’agirait d’une « opinion de Meurice ». J’ignore qui est Meurice mais, moi, lorsque j’ai des choses désagréables à dire, j’affiche mon nom en entier.*

 

« Meurice » n’a pas l’air de se rendre compte qu’il peut être dangereux de traiter les gens d’ « antisémite déclarée » et de « révisionniste notoire ». Cela s’appelle de la diffamation et j’ai l’habitude de me défendre quand on m’attaque. Voici les propos qui me concernent :

 

« Les deux disent en fait exactement la même chose et n’ont pas attendu l’avocat général Bilger (aux bretelles un peu plus remontées depuis hier) pour en rajouter : dans sa préface de l’antisémite déclarée Anne Kling, Soral reprend par exemple mot à mot les termes de cette dernière. Force est de constater que c’est du Zemmour tout craché : "osons le dire, ces jeunes violents, dans une forte proportion, sont des français issus de l’immigration maghrébine et africaine, culturellement mal assimilés et socialement mal intégrés. C’est une réalité, pas un fantasme" nous dit la représentante d’extrême droite alsacienne.

 

(…)

 

Des propos de Soral empruntés à Anne Kling, donc, une révisionniste notoire, qui s’amuse à ses heures perdues à compter les déportés, surtout les enfants : "J’ai compté sur Excel les gosses JUIFS ET NON JUIFS" annonce-t-elle sur son blog, à partir de sources incomplètes (désolé c’est elle qui effectue ce décompte, comme quoi l’usage d’Excel peut aussi cacher de belles ignominies). On sait à quoi peut ressembler cette démarche : c’est bien celle d’un Rassinier, et de ses faux tableaux, ses faux calculs et de ses vraies approximations. Heureusement qu’il y a une Eve Line BLUM-CHERCHEVSKY pour venir lui rabattre le caquet révisionniste. Anne Kling, qui reçoit en soutien à son texte celui de Pierre Sidos, le fils de François Sidos, le responsable de la Milice fusillé en 1946 et fondateur de l’Œuvre Française. Pierre Sidos, emprisonné également pendant la guerre d’Algérie pour soutien à l’OAS : on ne quitte pas d’une semelle de godillot le milieu de l’extrême droite ! Et on retombe toujours sur les mêmes ! »

 

« Meurice » fait ici allusion à plusieurs articles parus sur mon blog les 14, 25 et 27 février 2008, à la suite de l’annonce fracassante faite par Sarkozy au dîner du CRIF : J'ai demandé au gouvernement, et plus particulièrement au ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, de faire en sorte que, chaque année, à partir de la rentrée scolaire 2008, tous les enfants de CM2 se voient confier la mémoire d'un des 11.000 enfants français victimes de la ShoahLes enfants de CM2 devront connaître le nom et l'existence d'un enfant mort dans la Shoah. Rien n'est plus intime que le nom et le prénom d'une personne. Rien n'est plus émouvant pour un enfant que l'histoire d'un enfant de son âge, qui avait les mêmes jeux, les mêmes joies et les mêmes espérances que lui ».

 

A la suite de quoi un correspondant s’était livré à quelques recherches, notamment à partir de la base de données de Yad Vashem. En préambule à ses recherches, mon correspondant indiquait d’ailleurs: « Le comptage des morts n’est certes pas une activité très attrayante mais l’exploitation des morts est abjecte. » J’ai publié ses quelques éléments de recherche pour ce qu’ils étaient : des éléments de recherches, intéressants mais qui auraient demandé une étude très fouillée et approfondie. Qui reste à faire.

 

Affirmer aujourd’hui que « je m’amuse » à mes moments perdus à compter les enfants déportés est aussi ignoble que grotesque. Comme dirait si bien « Meurice »: « C’est sidérant, c’est révoltant, et c’est infect. » Mais bien dans l’esprit, si je puis dire, d’un site qui semble de plus en plus préférer l’insulte la plus grossière à la réflexion.

 

 

 

* Un correspondant m'informe que cet article figure également sur http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-alliance-de-la-carpe-zemmour-et-72306

Là, le dénommé "Meurice" est devenu "Morice", mais toujours aussi courageusement anonyme. Encore un enragé du porte-plume qui ne sait que baver en se planquant ... 

24/03/2010

PETITE LECON DE BOOMERANG …

images.jpgIl est assez jouissif de constater le désordre chez l’ennemi. La Ligue de défense juive s’en prend à la LICRA coupable à ses yeux de vouloir attaquer en justice Eric Zemmour*, celui qui est invité partout pour dire tout haut ce que nous autres n’avons même pas le droit de susurrer tout bas.

Pour se venger de cet outrage, la LDJ s’en prend au trombinoscope du bureau exécutif de la LICRA. Ce qui nous donne :

« Ségrégation à la LICRA ?

Voir la paille dans l’œil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien.

Veuillez trouver ci après les photos des membres du Bureau exécutif de la Licra.

Pour une organisation antiraciste ,la composition de ce bureau n’est-elle marquée par une sorte de ségrégation vis à vis des communautés arabe et noire ? »

* Aux dernières nouvelles, Zemmour aurait platement présenté ses excuses à la LICRA, qui passera sûrement l'éponge. Il faut dire que ça faisait désordre ...

Source : http://www.liguededefensejuive.net/spip.php?article1560

Allez vite voir le trombinoscope en question (lien plus haut). Vous serez morts de rire. C’est un scandale !!! comme aurait dit notre pote Marchais. Il faut prévenir la Halde d’urgence !

D’ailleurs à peine arrivé, le nouveau président de la LICRA en prend plein les gencives. A voir sur le site Riposte Laïque :

« MAITRES-CENSEURS

L’inquiétant Alain Jakubowicz, nouveau président de la Licra, et son futur fossoyeur

Un virage à 180 degrés est en train de s’annoncer à la direction de la Licra. Elu depuis quelques semaines, en remplacement de Patrick Gaubert, aujourd’hui président du Haut Commissariat à l’Intégration (HCI), le nouveau président entend "rectifier" la ligne de la Licra, sans toutefois désavouer son prédécesseur !

Cette association antiraciste, spécialisée dans la lutte contre l’antisémitisme, a longtemps refusé de suivre le Mrap et la LDH dans leur complaisance avec l’offensive islamiste.

Avec SOS Racisme, à l’époque où Malek Boutih en était le président, ils constituaient un axe plus sensible aux thèses laïques et républicaines, offrant une alternative intéressante aux vrais antiracistes qui ne supportaient plus les duettistes Aounit-Tubiana.

Certes, au sein de la Licra, cette fracture entre communautaristes et laïques existait. Quoi de commun entre Alain Seksig, Inspecteur de l’Education nationale et co-président de la Commission Education de la LICRA, et le triste Grégoire Bouvier, président de la Licra de Nancy, et avocat qui rejoignit, lors du procès de Fanny, le Mrap et la LDH dans l’ignominie ?

Mais il semble qu’avec Alain Jakubowick la Licra risque de passer à la vitesse supérieure. En effet, quelques actions passées de son nouveau président, avocat, montrent clairement à quel personnage nous avons affaire.

Rappelons-nous notamment une affaire qui a mis aux prises notre amie Michèle Vianès, présidente de Regards de Femmes, avec Saida Kada, membre de l’UOIF, très proche de Tariq Ramadan, qu’elle accompagnait dans tous ses déplacements.

Au sein d’une commission municipale, siégeant à la mairie de Lyon, Michèle avait refusé de devoir subir le voile de Saida Kada, y voyant une entorse aux principes laïques, dans une institution de la République.

http://www.liberation.fr/societe/0101429128-a-lyon-un-foulard-crispe-des-feministes

Le président de cette institution s’appelait alors Alain Jakubowicz. Le moins qu’on puisse dire est qu’il fut d’une grande complaisance avec la disciple de Tariq Ramadan dans cette affaire. Il osa d’abord demander à Michèle si elle serait gênée de la même manière si cette femme portait un foulard Hermès ! Blondel compare la burqa à la mini-jupe, Jakubowicz compare le voile islamique, uniforme de l’islam, à un foulard Hermès ! Il ajouta même : « D’abord, le Conseil d’Etat a tranché cette question et nous n’avons pas à interdire le port du foulard. Ensuite, dans ce type d’instance, chacun doit être respecté pour ce qu’il est et ce qu’il pense. C’est vrai des droits de la femme, mais aussi de la liberté de conscience. Nous ne pouvons accepter que l’on dise qu’une femme est manipulée simplement parce qu’elle porte le foulard. »

Dans cette logique, Jakubowicz se crut même autorisé à embaucher une stagiaire voilée.

http://www.lespotinsdangele.com/post/2009/09/Jakubowicz-jette-un-voile-sur-son-pass%C3%A9

Dans une interview à la Tribune de Lyon, il fera même preuve d’une petite audace, sur le voile intégral, mais se rattrapera immédiatement : "Le port d’un voile (un fichu comme disaient nos grands-mères) ne me pose aucun problème, en dehors de l’école et des services publics."

http://www.tribunedelyon.fr/index.php ?actus/le-regard-de/14308-alain-jakubowicz- :-savoir-dire—non— !

Voilà l’homme qui, faisant le sale boulot auparavant réservé à Mouloud Aounit, se permet de traîner Eric Zemmour devant les tribunaux. Voilà l’homme qui va couler la Licra, aussi sûrement qu’Aounit a coulé le Mrap, que Tubiana-Dubois ont coulé la LDH, et que Sopo est en train de couler SOS Racisme.

A moins que les militants laïques de la Licra n’aient un réflexe de survie... »

Source : http://www.ripostelaique.com/L-inquietant-Alain-Jakubowicz.html