Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2009

BON SANG, CA LES DEMANGE ….

wsj.jpg

« Wall Street Journal: Israël risque d'attaquer l'Iran

Le Wall Street Journal a mis en garde le président américain Barack Obama, en déclarant qu'il devait impérativement stopper le programme nucléaire iranien "s'il ne voulait pas devoir subir les conséquences d'une offensive israélienne." Il a précisé qu'un affrontement militaire serait inévitable si l'Occident ne se décidait pas à agir rapidement.

Dans l'éditorial d'aujourd'hui, le journal a accusé Obama d'avoir gaspillé son temps, au cours des premiers mois de son mandat, à tenter de convaincre Israël de ne pas attaquer les installations nucléaires iraniennes au lieu d'essayer de persuader la communauté internationale de prendre des mesures plus efficaces pour stopper le développement du programme de Téhéran.

 

Et de souligner dans les colonnes du journal: "Les officiers américains et israéliens avec lesquels nous nous sommes entretenus sont certains qu'un raid israélien pourra porter sérieusement atteinte aux projets des Iraniens, même si certaines installations sont épargnées." Il a encore souligné que "Téhéran avait constaté la faiblesse des institutions internationales et savait en revanche que seul Israël saurait réagir s'il le faut."

 

Et de poursuivre: "Les Iraniens ont compris que l'ONU ne constitue pas pour eux une menace, pas plus d'ailleurs que l'Agence internationale de l'Energie atomique." L'Occident, pour l'auteur de l'édito, ne souhaite pas non plus intervenir et le président Obama "continue à supplier l'Iran d'entamer un dialogue."
Et de conclure: "Plus l'Occident et l'Onu feront preuve de faiblesse, plus il semblera évident qu'Israël attaquera."

 

 

Source : http://www.elnashra.com/news-2-332310.html

 

La lune de miel avec Obama tourne de plus en plus clairement à la lune de fiel. D’où grosses tempêtes en vue sous les crânes des éminences qui nous gouvernent. Sarkozy a eu aujourd’hui cette puissante réflexion : le peuple iranien mérite mieux que ses dirigeants. Et nous, qu’est-ce qu’on mérite ? Très exactement ce qu’on a. Contrairement aux Iraniens, les Français ont très précisément les dirigeants qu’ils méritent.

Pour en revenir à l’Iran, les responsables israéliens pousseront-ils la paranoïa jusqu’à l’agression "préventive"? Ce n’est pas l’envie qui leur manque et de toute façon, ce ne sera pas de leur faute, s’ils attaquent. Mais uniquement celle des Occidentaux qui n’auront pas agi avec assez de fermeté. C’est évident, non?