Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2011

LE GRAND DEBALLAGE CONTINUE…..

On ne se bouscule pas, s’il vous plaît. Tous en rangs, il y en aura pour tout le monde … Hier, c’était au tour du fiston de l’ancien premier ministre Laurent Fabius de goûter aux joies des tribunaux parisiens. Et il a été condamné, figurez-vous, mais pas trop méchamment quand même, vous allez voir.

 

thomas_fabius_article_big.jpg

 

Donc, Thomas Fabius, 29 ans et toutes ses dents, comparaissait hier devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, sous le coup de deux plaintes pour escroquerie. Plaintes émanant de l’investisseur et de son associé dans un projet de cartes à puce devant sécuriser les paiements à distance. Le beau Thomas a reconnu devant les juges avoir engourdi les 90 000 € qui lui avaient été remis pour monter l’affaire.

 

Mais nous sommes entre gens délicats et papa a sûrement mis son grain de sel dans l’affaire. Il n’a apparemment pas pu éviter la publicité, mais on s’est arrangés entre gentlemen. Un accord a été trouvé entre les parties et le beau Thomas, qui a même pu négocier sa peine avec le parquet. Sympa, quand même. Je recommande hautement à tous les malfrats de base d’étudier soigneusement ce cas d’école et de faire pareil. Peut-être que ça marchera aussi bien pour eux.

Vous serez heureux d’apprendre que finalement, tout est bien qui finit bien. Ce garnement a promis de ne pas recommencer. Alors, hein, on ne va pas lui jeter la pierre que les juges se sont abstenus de lui lancer. Il faut bien que jeunesse se passe …

"Nous sommes très satisfaits de l'issue de ce dossier et de l'accord que nous avons trouvé avec le plaignant et avec le procureur, qui met un terme définitif à cette affaire, où chacun reconnaît sa part de responsabilité", a déclaré l’avocat des Fabius.

Si tout le monde il est responsable et coupable, évidemment, ça change tout. Ah oui, au fait, vous vous demandez sans doute à quoi a finalement été condamné ce charmant jeune homme : il a été condamné pour abus de confiance à 15.000 € d'amende, dont 10.000 € avec sursis.

Les juges, pleins de prévenance, ont en outre estimé qu’il n’était pas nécessaire d’inscrire cette très modique condamnation dans son casier judiciaire. Qui reste donc d’une blancheur de neige. Pour l’instant.

Finalement, il ne s’en est pas trop mal tiré, le beau Thomas : il engourdit 90 000 €. Il est obligé d’en rembourser 5 000 €. Concluez vous-même : un joli bénéf de 85 000 €.

Il a déjà pas mal roulé sa bosse, ce rejeton de l’ex premier ministre et de la productrice de télévision Françoise Castro (psychosociologue de formation : vous savez, ceux qui apprennent aux autres comment élever leurs enfants…). Il a participé en 2004 à la création de la société People and Baby, qui propose des crèches clés en main aux entreprises et zones industrielles. Il a aussi été directeur d’hôtel, chroniqueur à TF1 dans Langues de VIP, et PDG d’une société de production de longs-métrages.

Aux dernières nouvelles, la main sur le cœur, il a déclaré aux juges qu’il était «dans l’immobilier» à présent. Prudence, donc …