Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2011

C’ETAIT POUR LE BON MOTIF, CE QUI CHANGE TOUT

9651E16FFE7F581A05F9FE6C988.jpg

Les frères Ofer et leur papa - mars 2011 Tel Aviv

 

Vous avez entendu parler de l’affaire Ofer Brothers : les frères Ofer – la famille la plus riche d’Israël – sont accusés d’avoir fait des affaires avec l’Iran sans se soucier de l’embargo officiellement décrété. C’est que les affaires sont les affaires et que money is money. Plus sérieux que la politique. Et ce n’est pas une flottille de barques de pêche qui est en cause, mais une dizaine de pétroliers. Ce sont les Etats-Unis qui ont levé le lièvre.

 

Bref, je ne vais pas entrer dans les détails que vous trouverez abondamment. La nouveauté, c’est qu’aujourd’hui, il semblerait qu’un petit malin ait trouvé la bonne idée pour offrir une porte de sortie honorable à cette fâcheuse affaire qui éclabousse Israël. Le site Guysen nous apprend en effet ce qui suit :

 

« Ofergate : les navires des frères Ofer, ancrés en Iran, auraient transporté des agents du Mossad

 

Selon des sources israéliennes ayant requis l'anonymat, le message reçu hier par Carmel Shama Hacohen, président de la Commission des Affaires économiques de la Knesset qui devait enquêter sur l'Ofergate, et qui a pris la décision d'ajourner la séance à la lecture du billet, provenait du chef du Mossad. Il pourrait ainsi s'agir, selon cette source, de ne pas divulguer au public le fait que les navires des frères Ofer ancrés en Iran, auraient permis d'infiltrer des agents dans certains pays du Golfe ou même en Iran et d'exfiltrer d'autres agents, en particulier ceux qui auraient éliminé le cadre du Hamas Al Mabhouh à Dubaï au début 2010. »

 

 

Donc, voilà, il y a beaucoup de conditionnels dans cette sombre histoire, mais enfin, on comprend que si les navires Ofer se trouvaient là, c’était pour rendre service au Mossad. Et pas du tout, comme de mauvais esprits auraient pu l’imaginer, pour faire du fric.

 

Petite prime : tout en bout de phrase, on a la confirmation que l’assassinat de Dubaï en 2010 était bien l’oeuvre du Mossad. Ce qu’Israël avait farouchement nié à l’époque. 

17/05/2011

« CE CAS DE COREE ME TURLUPINE »

Ah, qu’il est loin le bon vieux temps où DSK offrait à ses auditeurs extasiés ce délicat calembour, en pleine conférence de presse ! C’était en 1998, à une époque où les devises asiatiques prenaient l’eau. Aujourd’hui, ce qui lui tordrait la …, pardon, qui le turlupinerait, c’est autrement plus sérieux. Enfin, je me comprends. C’est sacrément sérieux en tout cas pour toute sa clique politique qui en était déjà à se partager les ministères promis-jurés pour 2012. Le jackpot leur passe sous le nez. Un sale coup qui leur tombe sur le paletot ! On compatit.

 

Ceci dit, la terre continue de tourner et aussitôt étonnant que ça paraisse aux yeux de certains, il existe des choses infiniment plus importantes que les infortunes du vice de ce personnage dont nous voilà heureusement débarrassés. Et d’un! Au train où vont les choses en ce moment – ne dirait-on pas que la providence s’est enfin décidée à prendre les choses en main ? – il risque d’y avoir pas mal de surprises encore d’ici l’année prochaine. Donc, ne tirons pas de plans sur la comète et savourons sans modération toutes les conneries doctement proférées et complaisamment relayées à cette occasion. Celles de BHL qui ne pouvait pas ne pas ramener sa fraise, ne sont pas mal. Mais la palme revient haut la main au sieur Jean-Marc Ayrault, « patron » des députés PS, qui vient de proférer ces paroles d’anthologie :

« "Nous ne savons pas encore si la victime est la plaignante ou l'accusé". Pas mal dans son genre, non ?

 

 

Pour compléter votre information sur l'ex-futur président des Français, je vous conseille fortement de visiter L'Organe:

 

http://www.lorgane.com/DSK-SEXE-COKE-PRISON_a1049.html 

 

(Et les articles qui suivent. Sans oublier les commentaires, assez désopilants)