Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2009

FAIBLESSE EVIDENTE, INFLUENCE LIMITEE : PAUVRE ISRAEL !

J’observe une offensive sur un certain nombre de sites juifs et sionistes visant à faire apparaître Israël non pas comme l’Etat prédateur et arrogant que d’aucuns auraient le mauvais esprit d’imaginer, mais comme un petit Etat faible mais courageux, obligé de se battre éternellement seul contre tous. Et même bientôt contre les Etats-Unis, si ça continue.

 

Car cette démarche s’inscrit dans un climat de détestation et de méfiance qui s’amplifient à vue d’œil à l’égard d’un pays longtemps si généreux et si indulgent.

Ce type d’articles circulant sur le Web essaie d’accréditer la thèse suivante : les lobbies israéliens qui feraient la pluie et le beau temps à Washington n’existent tout simplement pas. Ce sont des mensonges éhontés. La vérité vraie, c’est que ce sont les lobbies saoudiens qui tiennent la dragée haute aux Américains et les plient à tous leurs caprices.

 

En voici la démonstration, faite par un dénommé Sultan Knish, dont vous ne connaîtrez ni le visage, qu’il cache élégamment sur son blog, (http://sultanknish.blogspot.com ) ni son nom véritable. Mais dont vous saurez qu’il est un journaliste israélien vivant à New York.

Son texte est présenté sur divers sites comme « un texte majeur, indispensable pour comprendre le tournant inauguré par la furieuse campagne publique d’Obama contre Israël, menée ces derniers mois, qui l’ont conduit à ne recueillir que 4% des suffrages israéliens. » Heureusement pour Obama, ce ne sont pas les Israéliens qui votent.

 

Ce texte, qui s’intitule The Big Israel Lie, est titré de façon assez obscure en français La grande mystification d’Israël.

En voici quelques extraits qui donnent le ton:

 

Le début d’abord : « Deux contrevérités liées entre elles sont au cœur de tous les débats au sujet d’Israël en Amérique. La première affirme que la route de la paix au Moyen-Orient est entre les mains d’Israël. La seconde tient qu’Israël influence la politique américaine à son profit. Ces mystifications ne sont pas le produit de l'ignorance ou du malentendu. Elles découlent d'une campagne de propagande efficace menée par des individus en costume et cravate, les représentants officieux du lobby saoudien qui domine la politique américaine au Moyen-Orient. Cette campagne a eu pour objectif d’imposer l’idée qu’Israël est l'axe autour duquel le Moyen-Orient et l'Amérique tournent, afin d’en faire la cible de tous les tirs. Et c'est une campagne qui a méchamment réussi jusqu'ici. »

(…)

Et la conclusion :  « Le lobby pro-israélien est une parodie, un bijou pour des gens qui ont trop de temps à leur disposition et pas assez de subtilité. Si la moitié des discours sur le lobby d’Israël était vrai, Israël aurait quatre fois la taille qu'il a aujourd'hui, avec des frontières sûres et sans problème de terrorisme. Au lieu de cela, Israël a subi des pressions qu’aucun autre pays n’a connues, pour apaiser et accommoder des terroristes aux dépens de la vie de ses citoyens, de sa sécurité nationale et même de sa survie… à cause d’une politique étrangère taillée sur mesure pour satisfaire les intérêts saoudiens.

La grande mystification au sujet d’Israël est qu’il est fort à Washington et puissant au Moyen-Orient. La vérité réelle est qu’Israël est un pays minuscule qui suscite l’affinité émotionnelle d'un pourcentage limité de Juifs et de chrétiens, dont la diplomatie est maladroite, et l'influence régionale faible, dont les militaires sont handicapés par l’idéologie compassionnelle de gauche, et dont les chefs préfèrent négocier que combattre… jusqu'à ce qu'il n’aient pas le choix.

Cette fumisterie vise à créer l’image d’un Israël fort et à le placer au centre de tous les problèmes pour en faire le clou sur lequel il faut taper pour que tout tienne bien droit. La manière la plus simple de dissiper ce mensonge est d’observer simplement la réalité du Moyen-Orient et de constater que – comme dit plus haut -, vu de l’espace, Israël disparaît derrière un ongle. »

Entre les deux extraits, vous avez droit à la démonstration de la faiblesse d’Israël et de l’incurie des juifs américains qui se font rouler dans la farine par les Saoudiens, beaucoup plus malins.

Conclusion : Israël est faible et démuni et les Saoudiens sont tout-puissants grâce à leur pétrole et à leur capacité à agir en coulisses. Israël ne souhaite que la paix, mais vous allez voir que les circonstances vont l’obliger, encore une fois, à son corps défendant, à faire la guerre. Ah tiens, l'article a oublié de mentionner l'arsenal nucléaire d'Israël, assez impressionnant pourtant.

Les distingués universitaires John Mearsheimer et Stephen Walt, qui ont commis en 2006 un livre qui a fait des vagues, Le lobby israélien et la politique étrangère des Etats-Unis, auraient donc eu tout faux dans leurs insinuations déplacées.

Voici néanmoins de quoi vous remémorer quelques-uns de leurs arguments :

http://209.85.229.132/search?q=cache:nNE-IK1iGKcJ:contreinfo.info/article.php3%3Fid_article%3D52+walt+lobbies+isra%C3%A9liens+aux+usa&cd=2&hl=fr&ct=clnk&gl=frr  

 

http://209.85.229.132/search?q=cache:O_mXRIMwhjEJ:www.voltairenet.org/article159391.html+lobby+saoudien+aux+usa&cd=8&hl=fr&ct=clnk&gl=fr  

 

Source : http://www.upjf.org/actualiees-upjf/article-17046-145-7-grande-mystification-disrael-sultan-knish.html