Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2011

A PART CA, ILS VEULENT VRAIMENT LA PAIX

J’aurais assez l’impression que l’étau se resserre autour d’Israël, malgré  que le courageux petit Etat en butte à l’hostilité inexplicable du restant de la planète freine des quatre fers à l’idée d’une véritable avancée du processus de paix. Car qui dit paix dit inévitablement concessions. D’un autre côté, l’exaspération semble monter chez les occidentaux devant ce mauvais vouloir manifeste. Et l’on devine que les USA sont nettement moins aux petits soins qu’avant …

Voici juste un résumé succinct des derniers développements qui illustrent cette tendance lourde :

 

 

« Pas de représentant israélien à la réunion du Quartet

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a confirmé qu'il refusait d'envoyer un représentant israélien à la réunion du Quartet* qui doit avoir lieu à Bruxelles. Ce sont les représentants du Quartet qui se rendront donc en Israël la semaine suivante.

(…) M. Netanyahou craignait que son envoyé soit soumis à une pression internationale intense et qu'il soit forcé d'accepter certaines conditions pour la reprise des pourparlers.

Le Premier ministre avait précisé qu'il ne souhaitait envoyer M. Molcho qu'à la condition qu'il ait un entretien particulier avec le négociateur palestinien; proposition qui a été refusée par les Palestiniens.

Les fonctionnaires du Bureau du Premier ministre ont précisé que M. Netanyahou avait été en contact avec l'administration américaine afin d'essayer de trouver le but précis de la réunion de Bruxelles et ses réels objectifs, mais l'administration de M. Obama n'a donné aucune réponse à ses questions.

Alors que Benyamin Netanyahou s'apprêtait à annoncer publiquement qu'il boycotterait complètement ces réunions, les deux parties sont arrivées à un compromis. Ainsi la semaine prochaine les fonctionnaires du Quartet arriveront à Jérusalem et rencontreront M. Molcho.

(…) Dans deux semaines aura lieu une réunion entre les ministres des Affaires étrangères du Quartet à Paris, où des solutions aux obstacles essentiels à la paix seront discutées. Le ministre russe des Affaires étrangères a précisé que le but de la réunion serait de définir les frontières d'un futur Etat palestinien ainsi que les garanties de sécurité qu'Israël exige ».

*USA, Nations Unies, Russie, Union européenne

 

http://www.guysen.com/article_Washington-deploie-ses-forc...

11/01/2010

CHERCHEZ L’ERREUR ….

Voici deux infos, datant l’une d’hier, l’autre d’aujourd’hui. Je n’ai pas le temps de traduire, mais dans la première, un général vétéran israélien, spécialiste des questions nucléaires, lance un sacré pavé dans la mare des fous furieux qui rêvent d’en découdre avec l’Iran : l’Iran ne constitue pas une menace nucléaire. On s’en doutait, mais l’intérêt vient du personnage qui l’affirme. Et qui ne craint  apparemment pas de rejoindre le juge Goldstone dans l'enfer des juifs "antisionistes/antisémites".

 

La seconde info, très brève, est toute récente. Vous verrez qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil israélien "officiel".

Après ça ces hystériques continueront à affirmer, la bouche en cœur, qu’ils ne veulent pas la guerre. Mais la Paix, rien que la Paix. Celle des cimetières, peut-être ?

 

“Israeli general denies Iran is nuclear threat

 

A general who was once in charge of Israel’s nuclear weapons has claimed that Iran is a “very, very, very long way from building a nuclear capability”.

Brigadier-General Uzi Eilam, 75, a war hero and pillar of the defence establishment, believes it will probably take Iran seven years to make nuclear weapons.

The views expressed by the former director-general of Israel’s Atomic Energy Commission contradict the assessment of Israel’s defence establishment and put him at odds with political leaders.

Major-General Amos Yadlin, head of military intelligence, recently told the defence committee of the Knesset that Iran will probably be able to build a single nuclear device this year.

Binyamin Netanyahu, the prime minister, has repeatedly said that Israel will not tolerate a nuclear-armed Iran. Israeli forces have been in training to attack Iranian nuclear installations and some analysts believe airstrikes could be launched this year if international sanctions fail to deter Tehran from pursuing its programme.

Eilam, who is thought to be updated by former colleagues on developments in Iran, calls his country’s official view hysterical. “The intelligence community are spreading frightening voices about Iran,” he said.

He suggested that the “defence establishment is sending out false alarms in order to grab a bigger budget” while some politicians have used Iran to divert attention away from problems at home.

“Those who say that Iran will obtain a bomb within a year’s time, on what basis did they say so?” he asked. “Where is the evidence?”

He has just published Eilam’s Arc, a memoir in which he reveals that he opposed the Israeli attack on Iraq’s nuclear reactor at Osirak in 1981.

According to well-placed defence sources, Israel is speeding up preparations for a possible attack on Iran’s nuclear sites. Last week its defence forces released footage that showed training to refuel F-15 jet fighters in mid-air. “This was a warning not to Iran but to the Americans that we’re serious,” said an Israeli defence source.

But Eilam argues “such an attack [against Iran] would be counter-productive”.

“One strike is not practical. In order to delay the Iranian programme for three to four years, one needs an armada of aircraft, which only a super-power can provide.
Only America can do it.”

 

Source :http://www.hizb.org.uk/hizb/news-watch/muslim-countries/israeli-general-denies-iran-is-nuclear-threat.html

 

 

« Netanyahou veut des sanctions immédiates contre l’Iran

 

 

A l’ouverture de la réunion hebdomadaire du groupe parlementaire Likoud, le Premier ministre Binyamin Netanyahou a précisé que lors de sa visite en Allemagne la semaine prochaine, il a l’intention de demander au gouvernement allemand de faire pression sur la communauté internationale pour qu’elle impose des sanctions immédiates à Téhéran. »

 

Source :  http://www.guysen.com/news_Netanyahou-veut-des-sanctions-immediates-contre-l-Iran_259379.html