Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2007

L’ « ANTISEMITISME » SEMBLE INCONNU A HAUT NIVEAU

S’il est un domaine où, en tout cas, il est difficile aux juifs de se plaindre d’antisémitisme, c’est bien aux commandes des fonctions financières les plus prestigieuses du monde.

abd0d1de4233ad3399aec5aafa46691c.jpgLa Banque Mondiale est un organisme dépendant des Nations Unies qui regroupe 184 pays membres. Créée en 1945, elle devait à l’origine essentiellement venir en aide aux pays européens ravagés par la guerre. Aujourd’hui, elle est censée réduire le fossé entre riches et pauvres et aider les PVD et les PMA. Ne vous creusez pas la tête, il s’agit – nous sommes dans le domaine du mondialisme et de la bureaucratie réunis pour le meilleur des mondes – des Pays en Voie de Développement et des Pays les Moins Avancés. Reconnaissez qu’il faut évoluer dans ces sphères qui n’appartiennent plus tout à fait à notre monde pour inventer ça.

Toujours est-il que les trois derniers présidents de cette très puissante organisation financière basée à Washington, qui a la haute main sur les prêts accordés - ou non, ça dépend de bien des choses - aux pays mentionnés plus haut, sont des membres éminents de la communauté juive américaine : James Wolfensohn, président de la Banque Mondiale de 1995 à 2005, suivi de Paul Wolfowitz qui a finalement été contraint à la démission pour les motifs que chacun connaît et le dernier en date, qui vient d’être nommé par Bush : Robert Zoellick. Pas mal, non ?

f06c74cc8152bb940932a79a6a2451a5.jpgChacun a entendu parler de la Fed, autrement dit la Réserve fédérale des Etats-Unis. Il s’agit de la banque centrale américaine, qui décide de sa politique monétaire, supervise son système bancaire, etc. L’homme qui la dirige est l’un des plus puissants du pays, si ce n’est du monde. Eh bien, là aussi, nous restons dans le même cercle de pouvoir puisque ses deux derniers présidents, hasard sans doute, sont également issus de la même communauté: Alan Greenspan, gouverneur de la Fed de 1987 à 2006, et Ben Shalom Bernanke qui lui a succédé.

ef0f7817b17c4e163b15410c3908cd08.jpgLe troisième volet de ce déploiement de puissance financière mondialiste est constitué par le FMI, le Fonds monétaire international. Là, traditionnellement, le président est un européen. Nous n’en parlerons pas davantage aujourd’hui car les jeux ne sont pas encore (entièrement) faits. Mais l’Union européenne, sur la pression de Sarkozy, semble d’accord pour présenter…Dominique Strauss-Kahn. Il est des solidarités bien plus subtiles et bien plus fortes que les pseudo étiquettes politiques, tout juste bonnes à être jetées en pâture aux gogos. Et le mondialisme doit partout avancer à marche forcée.  Ce qu’il fait, au nez et à la barbe des peuples qui ne perçoivent que l’écume des choses et pas les mouvements de fond qui seuls importent.