Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2007

VAUT-IL MIEUX ETRE DIABOLISE A 20% OU DEDIABOLISE A 10% ?

medium_images.33.jpgJe lis beaucoup depuis hier que la stratégie de dédiabolisation du FN voulue et menée par Marine Le Pen, directrice stratégique de la campagne de son père, a totalement échoué et a conduit le mouvement au score que l’on sait. A mon avis, c’est en réalité vrai et faux.

Certes, cette stratégie a échoué à produire des résultats satisfaisants pour le FN, c’est le moins que l’on puisse dire, mais elle a bel et bien réussi sur le fond : le discours du FN s’est trouvé effectivement dédiabolisé, pour la première fois, et a été présenté comme tel par les médias. Mais le résultat est particulièrement pervers pour les nationaux: c’est le système qui a tout naturellement récupéré la mise. Car les électeurs, face à deux discours relativement proches et tous deux dédiabolisés, ont  logiquement choisi l’efficacité. Vraie ou fausse, bien sûr. Là n’est pas la question, comme ils ne tarderont pas à s’en rendre compte.

Cela me conduit à me demander si le système n’a pas trouvé cette fois l’arme absolue pour réduire le FN comme un peau de chagrin, de l’intérieur puisqu’il n’y arrivait pas de l’extérieur. Et si cette arme absolue - si curieusement choyée par les médias -  qui va finir par offrir le FN sur un plateau au système, ne s’appelle pas Marine Le Pen.