Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2010

LE METISSAGE, C’EST CLAIREMENT POUR LES AUTRES (SUITE)

Nous évoquions avant-hier l’angoisse des responsables communautaires devant les mariages mixtes, à leurs yeux véritable fléau et menace existentielle pour l’identité juive. Aujourd’hui vous aurez droit, sur le même sujet, à l’article ci-dessous tiré du site JSS, un site très amusant dans son genre et qui ne déçoit jamais. Je retranscris, je ne m’occupe pas de l’orthographe. Lisez d’abord, nous parlerons ensuite des commentaires qui suivent l'article sur le site en question:

"Mariages mixtes en diaspora: les chiffres qui inquiètes Israël 

La Commission de la Knesset sur l’immigration, l’intégration et la diaspora, a présenté hier une étude menée depuis deux ans par le député du Likoud Danny Danon. Les résultats inquiètent Israël qui se sent concerné par le sort des juifs, ou qu’ils se situent sur la planète.

Les données révèlent une “recrudescence dramatique” des mariages mixtes entre les communautés juives de l’étranger, avec une augmentation de plus de 200% au cours des 50 dernières années. Cette information suggère un manque d’identité juive comme principal facteur de ce qui est considéré comme une menace pour la pérennité d’Israël.

C’est d’ailleurs ce qu’affirme Danon: «La crainte de l’assimilation des juifs de diaspora est une menace stratégique pour la pérennité d’Israël”.

Un des résultats les plus surprenants de l’étude montre que les taux de mariages entre les familles religieuses et laïques sont presque identiques.

Aux États-Unis 55% des juifs sont mariés à des non-juifs. Ce taux chute aux 25/30% pour des pays comme le Canada, l’Australie ou la Turquie. Le taux français est très inquiétant avec 40% de mariage mixte dans les communauté de l’hexagone. Un taux identique à ce que l’on peut trouver en Amérique latine ou en Grande-Bretagne.

L’étude a révélé des chiffres beaucoup plus élevés en Europe orientale et en ex-URSS où 65% des Juifs ont échangés leurs noces avec des non-juifs. En Russie contemporaine, le taux dépasse légèrement les 75% de mariages mixtes!

Parmi les pays ou les juifs continuent de perpétuer la tradition, le Mexique semble être bien seul. Là-bas, la petite communauté juive a un taux de mariage mixte qui approche à peine des 15%.

Un dernier chiffre intéressant: le taux de juifs qui se marient avec des non-juifs est identique selon que la personne se considère de tradition “laïque” ou “orthodoxe”. »

SOURCE/ http://jssnews.com/2010/11/18/mariages-mixtes-en-diaspora-les-chiffres-qui-inquietes-israel/

 

Voici à présent quelques commentaires, toujours issus du site JSS évidemment,  qui suivent l'article qui vient d'être retranscrit:

Je passe sur les « comme quoi il faut ramener tout le monde en israel et vite … », ce qui n’est pas une mauvaise idée en soi, pour en arriver à cet échange assez instructif :

“Eriù says:

18/11/2010 at 12:02

Je viens tout juste de découvrir ce site, et cet article en particulier. Je ne suis pas sûre de comprendre le point de vue de l’auteur, disons que ça me surprend un peu… Il trouve que les mariages mixtes sont condamnables et que les Juifs devraient se marier entre eux?

Qu’entend il par mixité? Différence de religion et/ou de groupe ethnique?
Au risque de paraitre naïve (je ne connais pas la religion juive) est ce la mixité ne serait pas plus souhaitable d’un point de vue culturel (plus un enfant a de cultures, plus il est ouvert et s’adapte mieux a de nouveaux environnements) et génétique si elle concerne en plus de la religion, un groupe ethnique?(enrichissement du patrimoine génétique, affaiblissement du risque de consanguinité etc…)

Est ce que ce n’est pas un point de vue un peu curieux quant aux découvertes scientifiques de ces dernières années? Je crois me souvenir que les dernières études concernant l’influence des phéromones sur les humains tendraient à démontrer que les femmes notamment, sont poussés vers celui qui a le patrimoine génétique le plus différent possible du sien. Si la nature profonde de l’être humain pousse vers la différence est ce qu’il ne serait pas judicieux et naturel d’en faire de même d’un point de vue culturel ou religieux, ou du moins, de ne pas s’y opposer?

Doit on nécessairement se convertir à la religion juive si on veut se marier à un(e) Juif (ve)? … On épouse une personne, pas sa religion, non? (se convertir à l’occasion d’un mariage, n’est ce pas un peu hypocrite? La religion est affaire de conviction intime, pas de compromis… Ca doit être assez terrible de faire mine de croire en quelque chose juste parce que des règles ou des traditions le dictent ) J’avoue avoir un peu de mal à comprendre le point de vue de cet article…

En vous remerciant pour votre attention…

Ce point de vue faussement naïf (non, ce n’est pas moi pour le cas où quelqu’un aurait cette idée saugrenue. Moi je signe toujours de mon nom) a eu le don de faire monter la moutarde au nez de ses honorables interlocuteurs qui ont trouvé le ton qu’il fallait pour lui rabaisser son caquet, à cette prétentieuse, ce qui donne :

Yehoudi says:

18/11/2010 at 12:58

je ne suis pas du tout d’ accord avec votre réponse a propos des Fairlomone

moi je suis bien attiré par les chèvres !!et je fais l’ aumone de ma personne !!!!!!!!

et alors?? comment vous expliquez ça ?? hein !!

mon épouse me dit sans cesse “tu me rends chèvre”
hahaha! ça vous en bouche un coin ??

et pourtant je n’ en fais pas un fromage

Yehoudi says:

18/11/2010 at 13:37

Pssstttttttt… Eriu ….chhttttt, on pourrait m’ entendre…….tes phéromones que je viens de capter me disent qu’on peut s’ entendre toi et moi……..chuuutttt (tu couches ??)

Soucieux sans doute de relever un tout petit peu cet échange culturel, un dénommé Marco a cru bon d’intervenir pour expliquer doctement :

marco says:

18/11/2010 at 13:57

commentaire très naif , ou faussement naif …..
le judaisme , madame n’est en rien comparable au autres religions.

Nous y voilà. L’ennui, c’est que cette importune en remet une louche :

Eriù says:

18/11/2010 at 14:50

Je ne suis pas sûre de comprendre…
Une religion est une religion: d’un point de vue universaliste, la religion juive appartient au patrimoine culturel des Hommes tout autant que les autres. Elle n’est ni meilleure ni mauvaise, mais toute aussi intéressante que les autres religions. Je ne vois pas pourquoi il aurait une croyance en particulier qu’on ne pourrait pas comparer avec les autres. Les êtres humains sont tous faits sur le même moule que je sache: les Juifs sont des êtres humains avant tout, alors je ne vois pas pourquoi leur religion ne pourrait pas être comparée avec d’autres.
En quoi le Judaïsme ” n’est en rien comparable au autres religions”, monsieur?

marco says: (il commençait à s’énerver, on le comprend)

18/11/2010 at 15:03

madame , est gauchiste de base ??

tout le monde ils est gentils, tout le monde ils aiment tous le monde …

comment a votre age (je supose que vous en avez plus de 20) vous pouvez sortir de tels conneries ??

les juifs MADAME, n’ont pas connus et ne connaissent pas le meme sort que les autres humains dont vous vous voulez une composante ..

aucuns peuple au monde , n’est confrontès a la haine dont nous sommes victimes,
aucuns peuple au monde , n’a jamais été autant humiliès, massacrès , spoilies que nous les Juifs …

mais peut etre vous sentez vous coupable, au point de vouloir nous assimiler …!(insconsiement bien entendu)

Bon, j’arrête là pour ne pas lasser votre patience, mais ça a encore continué sur le même registre. J’espère que ce soir elle aura fini par comprendre : les juifs sont des êtres à part.

D’ailleurs Elie Wiesel l’a dit clairement : « Tout en nous est différent ». Alors, hein …