Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2011

LES OBSEDES DE LA SHOAH (suite …)

L'ex premier ministre du Canada, Harper

20091219-Harper_Menroah.jpg

Dans cette série particulièrement bien fournie, voici un nouvel épisode qui se déroule cette fois au Canada :

Le gouvernement Harper du Canada a été renversé vendredi dernier pour un motif qui devrait nous laisser rêveurs : « outrage au Parlement ». L’opposition a en effet voté une motion de censure au gouvernement pour avoir refusé de fournir les coûts de plusieurs projets de loi. Notamment en matière de justice et sur l’achat d’avions de chasse.

Mais au milieu de la déroute de son gouvernement, M. Harper a conservé son sang-froid, en s'assurant de la poursuite d'un projet vital pour son pays : il a veillé à ce que le parlement vote, juste quelques heures avant la chute fatale, le projet de loi prévoyant la construction d’un mémorial national de la shoah.

 

C’est donc chose faite et ce mémorial verra le jour du côté d’Ottawa, la capitale.

Le Congrès juif canadien avait fortement fait pression et se félicite de la chose : « Le Canada était quasiment le seul des pays occidentaux à ne pas avoir de monument national de la shoah. Cette anomalie va prendre fin ».

Avant de tomber, le gouvernement avait eu le temps de s’en féliciter lui aussi : « Ce monument permettra que la mémoire de la shoah ne soit jamais perdue. Il assurera une meilleure compréhension des événements historiques liés à la shoah et de la façon dont ils ont affecté l’histoire canadienne ».

Je vous fais grâce de tous les communiqués dithyrambiques pondus par les diverses associations juives et de rescapés suite à cette nouvelle. A se demander comment le Canada a pu survivre jusqu’à présent sans monument à la shoah.

C’est que, là comme ailleurs, il importe d’assurer l’avenir :

« A travers cette décision, le Canada montre sa volonté que les leçons de la shoah soient transmises aux jeunes d’aujourdhui et à ceux qui suivront ».


http://www.jta.org/news/article/2011/03/27/3086573/canadian-parliament-approves-holocaust-memorial
 

28/03/2011

ENCORE DES INDEMNISATIONS ET DES REPARATIONS !

… où l’on retrouve à nouveau la SNCF qui a décidément de gros soucis en ce moment. Vous ne voudriez pas qu’en sus de tout le reste, elle s’occupe par-dessus le marché des usagers, non ? Les priorités d’abord :

 

 

"Un nouveau site internet dédié aux procédures d’indemnisation"

 

 

ii.jpg"Depuis sa création en 1956, le Mémorial accueille et aide les survivants de la Shoah et leurs familles dans leurs recherches personnelles et historiques, ainsi que dans la constitution de dossiers de demandes d’indemnisations et de réparations.

 

Afin de rendre ces informations encore plus accessibles,  le Mémorial de la Shoah a mis en œuvre un site internet avec le soutien de la SNCF:

 

http://holocaust-compensation-france.memorialdelashoah.org

 

Ce site disponible, en Français, en Anglais et en Hébreu (dès le 5 avril), vise à mieux faire connaître les compensations et les restitutions attribuées par le gouvernement français aux Juifs français et étrangers qui ont été victimes des persécutions racistes et antisémites mises en place par le gouvernement de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Il sera régulièrement modifié en fonction de l’évolution de ces procédures et propose une assistance téléphonique.

 

Mémorial de la Shoah

17, rue Geoffroy–l’Asnier,

75004 Paris

Tél. 01 42 77 44 72

Fax : 01 53 01 17 44

contact@memorialdelashoah.org www.memorialdelashoah.org"

 

 

Source: http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=24236&artyd=99

16/02/2010

"A l'usage des futurs citoyens, toujours plus responsables et informés"

Si les citoyens de demain ne sont pas pleinement « responsables et informés », ce ne sera vraiment pas la faute des officiels de ce pays. Jugez plutôt la dernière démonstration en date :

 

« Une convention va être signée entre le Mémorial de la Shoah et l'académie de Toulouse

 

Olivier Dugrip, recteur de l'académie de Toulouse et Jacques Fredj, directeur du Mémorial de la Shoah vont signer une convention de partenariat, mardi 16 février 2010, au rectorat de l'académie de Toulouse.

 

L'objet de cette convention est de donner un cadre à l'action commune entre les deux structures. Cela fait des années que le Mémorial de la Shoah, soutenu par la Fondation pour la mémoire de la Shoah, est le partenaire d'un certain nombre d'établissements scolaires de l'académie. Ainsi, le Mémorial mettra-t-il à la disposition de l'académie de Toulouse des moyens pédagogiques tant humains que matériels pour participer à la mise en place de projets : information et formation des professeurs, accès aux ressources, création d'outils pédagogiques, expositions itinérantes, manifestations diverses, visites, voyages d'étude pour les professeurs et les élèves. Des conventions complémentaires pourront être signées sur des projets spécifiques. Dans sa dimension civique, elle a l'ambition de concourir à la formation de futurs citoyens toujours plus responsables et informés. »

 

Source : http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detai...

 

Toujours sur le même sujet, je suis tombée sur un site des plus instructifs, qui s’intitule Yad Layeled France, sous-titré L’enfant et la shoah. Allez y faire un tour, il vous intéressera. En préambule, on peut y lire ceci :

« Enseigner l’histoire de la Shoah

Yad Layeled France encourage l’enseignement de l’histoire de la Shoah dès la classe de CM2.

Nos ressources pédagogiques :

  La mallette pédagogique L’enfant et la Shoah,

  Le séminaire pour enseignants,

  La bande dessinée « Les enfants sauvés »,

  L’exposition Janusz Korczak,

  L’affiche « Tous les enfants ont le droit »,

En préparation, l’exposition Sur les traces d’une photo.

S’appuyant sur des histoires de vie pendant la Shoah, l’association Yad Layeled France conçoit et diffuse des ressources pédagogiques pour accompagner les enseignants du CM2 et du collège dans l’étude de l’histoire de la Shoah avec leurs élèves.

Depuis 2002, la Seconde Guerre mondiale et en particulier «l’extermination des Juifs par les nazis, un crime contre l’humanité» figurent parmi les cinq points forts du programme d’histoire du XXe siècle, à l’école primaire. (B.O., 14 février 2002).

Les nouveaux programmes réaffirment la nécessité d’enseigner cette histoire et préconisent une diversité d’approches.

La démarche éducative originale de l’Association Yad Layeled France associe mémoire et message de vie. Elle propose une éducation à la citoyenneté qui incite les élèves à réfléchir sur les problèmes de l’intégration, du « vivre ensemble » dans une société démocratique, et sur les questions de l’exclusion, de l’antisémitisme et du racisme. »

Source : http://www.yadlayeled.org/

 

On peut se demander à quel titre ce genre d'initiative à tonalité fortement partisane intervient ainsi dans l'enseignement public? N'y a-t-il pas des priorités autrement plus pressantes? Heureusement que je n'ai plus d'enfants d'âge scolaire, ça me ferait grimper aux rideaux ...