Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2011

CONTINUEZ, CONTINUEZ, LES AMIS

 

 

12.jpgComme on pouvait s’en douter, le « ministre » de la culture s’est couché de tout son long devant les injonctions crifiennes et klarsfeldiennes réunies. Mais c’est bien, très bien, même. Céline s’en remettra sans peine et y trouvera même vraisemblablement de nouveaux lecteurs, qui n’étaient pas très au courant mais vont à présent s’y intéresser de plus près.

 

Et puis, on en arrive tellement au stade de la caricature dans les exigences formulées et les empressements serviles à y répondre qu’il faut ça pour dessiller certains yeux qui n’avaient pas encore saisi l’ampleur de la chose. En ce sens, ces dérisoires polémiques, parfaitement à l’image d’un pouvoir lui-même minable, sont des plus utiles et nécessaires.

 

A la place du CRIF (dont l’assoce de Klarsfeld fait partie), je lirais attentivement les commentaires qui accompagnent l’affaire, sur des sites « honorables », traduire, pas les nôtres. Et si j’avais pour deux sous de bon sens, ça me donnerait à réfléchir. Pour le moment, ils sont encore juchés sur le Capitole. Mais à ce train-là, la roche tarpéienne se rapproche de plus en plus ...

 

Tenez, prenez juste ces deux commentaires-là, à la suite d’un article du Monde. Ils résument assez bien  la tonalité générale :

 

 

« Remercions tout de même Frédéric Mitterrand, ridicule histrion qui tient plus du mauvais théâtre de boulevard que du gouvernement français, pour une chose : je suis sûr qu'il aura donné envie à plus d'un de ressortir Céline de leur bibliothèque. Nota : on peut apprécier à la fois Montaigne, Flaubert, Stendhal et Céline. C'est mon cas. »

 

 

 

« Ce qui m'impressionne, c'est le pouvoir de Mr. Klarsfeld. Il suffit que le Monde relaye ses états d'âmes et tout le monde s'agenouille, que dis-je, se couche. J'espère qu'il va bientôt être fâché par le comportement d'Israël envers les Palestiniens. Peut-être cela changera-t-il quelque chose. »

 

 

 

http://www.lemonde.fr/culture/article/2011/01/21/frederic...

 

 

Pour (re)découvrir un maximum d'infos et de citations de Céline, je vous conseille ce site ami: http://www.celineenphrases.fr/index.htm

21/01/2011

J’LE DIRAI A PAPA !

C’est tout à fait ce qui vient à l’esprit en lisant ce qui suit. Sûr que papa va prêter une oreille complaisante aux pleurnicheries de ce pauvre petit qu’a tellement souffert. Et qu’arrête pas de se faire taper dessus dans la cour de récré, par tous ces méchants, il sait même pas pourquoi.

 

Vous lirez ensuite – une parmi d’autres – la réaction sensée de Philippe Sollers. A croire vraiment que Klarsfeld and Co n’ont qu’une idée en tête : déchaîner l’exaspération qu’ils pourront ensuite complaisamment appeler « antisémitisme ». Ils ne s'arrêteront donc jamais avant qu'il ne soit trop tard?

 

 

33.jpg« Affaire Céline : Klarsfeld en appellera à Sarkozy

 

Serge Klarsfeld, président de l'association des fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF), a déclaré jeudi 20 janvier 2011 qu'il se tournerait vers Nicolas Sarkozy afin qu'il prenne position si la célébration nationale de Louis-Ferdinand Céline était maintenue.

 

« Ce serait un acte de courage de la part du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand d'enlever Céline de ce recueil, comme nous le réclamons », a souligné M. Klarsfeld. « S'il ne désavoue pas la décision de le faire figurer dans les célébrations nationales, nous attendrons que le Premier ministre François Fillon et le président de la République prennent position », a-t-il annoncé, ajoutant « notre réaction va être dure ». « Notre exigence me paraît tout à fait naturelle vu les écrits antisémites de Céline. Son talent d'écrivain ne doit pas faire oublier l'homme qui lançait des appels aux meurtres des Juifs sous l'Occupation. Que la République le célèbre, c'est indigne », a estimé Serge Klarsfeld. »

 

« Pour Philippe Sollers, auteur de nombreux textes sur l'écrivain, c'est «insensé»

 

«C’est insensé. Il est insensé qu’un citoyen demande au président de la République de retirer un auteur de l’importance de Céline d’un volume officiel paru avec la validation du Ministère de la Culture. On ne pouvait pas mieux faire comme pub à Céline. Ca me laisse vraiment stupéfait. Cette réaction me paraît tout à fait illégitime et déplacée: on ne doit pas traiter la littérature avec ce genre de censure, qui se rapproche de celle de Monsieur Hessel à l’ENS par Madame Canto-Sperber, obtenue semble-t-il avec l’accord de Madame Pécresse. Tout ceci est extrêmement négatif. C’est une façon de jouer avec le feu qui me semble extrêmement dangereuse. Hemingway disait: «Quand ça va mal, la littérature est en première ligne.» Nous en avons la preuve éclatante. Les jugements deviennent déraisonnables.

Cette affaire est absurde. J’ai rassemblé mes textes sur Céline dans un livre paru en 2009, cela ne fait pas de moi un nazi notoire. Il a dit une chose définitive: «Je suis anarchiste jusqu’au poil.» Les deux grands écrivains français du XXe siècle sont Proust et Céline. Point, à la ligne.

On peut critiquer Céline tant qu’on veut, on ne manque d’ailleurs pas de le faire, et il faudra évidemment publier une édition critique parfaitement formulée de ses pamphlets. On peut même critiquer tant qu’on veut ce volume éditée par le Ministère. Il n’y a qu’à lui tirer dessus à boulets rouges, mais pas demander une censure au président de la République, enfin!»

 

Sources :http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detai...

 

 http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20110121.OBS6688...

20/01/2011

NOUVEAU BRAS DE FER EN PERSPECTIVE

 

Prenons les paris. Qui va l’emporter ? Tout commence par l’acte 1 :

« Serge Klarsfeld s’indigne de la célébration nationale de la mort de Céline

céline.jpg« L’association des fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF), présidée par Serge Klarsfeld, s’est indignée mercredi dans un communiqué de voir l’anniversaire de la mort de l’écrivain Louis-Ferdinand Céline inscrite sur la liste des célébrations nationales 2011. Placé sous la présidence de Jean Favier, c’est le Haut comité des célébrations nationales, dépendant de la direction des Archives de France, qui établit la liste annuelle des célébrations et publie un recueil, préfacé cette année par Alain Corbin, avec un avant-propos du ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand. »


L’association a en conséquence réclamé mercredi "le retrait immédiat" du recueil publié pour l'occasion et "la suppression dans celui qui le remplacera des pages consacrées à Céline", décédé le 1er juillet 1961, il y a 50 ans.

"A ceux qui s'offusqueraient de cette exigence, nous répondons qu'il faut attendre des siècles pour que l'on célèbre en même temps les victimes et les bourreaux", poursuit la FFDJF. "La République doit maintenir ses valeurs : Frédéric Mitterrand doit renoncer à jeter des fleurs sur la mémoire de Céline, comme François Mitterrand a été obligé à ne plus déposer de gerbe sur la tombe de Pétain", conclut la FFDJF.

Eh oui, Mitterrand, de guerre lasse, avait fini par leur donner satisfaction sur ce point aussi. La LICRA lui avait collé aux basques jusqu’à ce qu’il cède : depuis 1987, le chef de l’Etat faisait déposer tous les 11 novembre une gerbe de fleurs sur la tombe du maréchal Pétain à l’ïle d’Yeu, honorant par ce geste le héros de la guerre 1914-18. Sous les pressions incessantes des « communautaires », il finira par y renoncer en 1993.

Ils ont l’habitude de gagner à tous les coups, pourquoi se gêneraient-ils ? Pour en revenir à Céline, voici l’acte 2 :

« Delanoë avec Klarsfeld

 

dela.jpg« Invité sur Europe 1 ce jeudi 20 janvier 2011, Bertrand Delanoë a dit soutenir la position de Serge Klarsfeld, qui, en tant que président de l'association des fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF), s'est indigné de voir l'anniversaire de la mort de l'écrivain Louis-Ferdinand Céline inscrit sur la liste des célébrations nationales de 2011. "Céline est un excellent écrivain mais un parfait salaud", a estimé le maire de Paris. »

Et lui, qu’est-il donc au juste ?

Sources : http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=23367&artyd=4

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/01/20/97001-20110120FILWWW00482-celebration-de-celine-delanoe-contre.php

27/02/2008

COMBIEN D’ENFANTS JUIFS OU NON MORTS EN DEPORTATION PARRAINABLES PAR LES ENFANTS DE CM2 ? 1.240 ou 13.000 ?

Mon correspondant (voir note Izieu) est en train de se livrer à une enquête très intéressante au pays des chiffres. Je vous livre ci-après un extrait de ses conclusions. Vous allez penser que nous accordons beaucoup d’importance à cette nouvelle lubie présidentielle. C’est que nous atteignons là un point qui sera peut-être (soyons optimistes) LE point d’achoppement qui permettra enfin au troupeau de moutons d’ouvrir au moins un œil. En tout cas, la chose est vitale car ce sont à présent nos enfants – et petits-enfants – qui sont dans le collimateur, prêts pour le méga conditionnement à vie. Il va falloir se bouger.

 

"Le comptage des morts n'est certes pas une activité très attrayante, mais l'exploitation des morts est abjecte. Je me suis procuré sur Internet, sur un site accessible à tous, le fichier complet et à jour des 51.100 personnes décédées en déportation tel que paru au Journal Officiel de la République Française. http://mortsdanslescamps.com/general.html

Le lecteur de ce qui suit possède ainsi toutes sources pour se livrer à vérification.

Pour mémoire, on estime à 600.000 le nombre total de morts militaires (250.000) et civils (350.000) en France. Je dis bien EN France et non Français : les statistiques sont incroyablement floues sur ce sujet mais le fichier référencé ci-dessus comporte par exemple 7.709 personnes nées en Pologne et 4543 nées en Espagne  sur un total de 51.100 noms soit plus de 20% pour ces deux seuls pays!

J’ai compté sur Excel les gosses JUIFS ET NON JUIFS (le fichier ne donne évidement pas l’ethnie) décédés en déportation sur ce fichier dit «Journal Officiel » de 51100 noms :  3 601 mineurs DE TOUTE ORIGINE (nés de 1926 à 1944 inclus donc 0 à 18 ans).

Le compte des Klarsfeld qui fait autorité dans les médias inclut des « jeunes » de 19 et 20 ans qui n’étaient plus vraiment des enfants mais vraisemblablement, pour beaucoup, des combattants. Exemple : Simone Veil née en 1927 devint résistante en 1943 donc à 16 ans http://fr.wikipedia.org/wiki/Simone_Veil . Autre exemple : « Nous considérons comme jeune un résistant ayant entre 10 et 25 ans. »  http://pedagogie.ac-toulouse.fr/col-r.roger-rieumes/resistance/jeunes_resistance.htm et bien entendu Guy Môquet militant communiste / résistant arrêté à 16 ans.

A noter que dans le cadre du parrainage par les petits de CM2, on imagine mal le parrainage d’un homme de 20 ans par des gosses de 9 ans!

Si on s’en tient aux enfants décédés en déportation de moins de 10 ans «parrainables» par les CM2 : 1 240 mineurs DE TOUTE ORIGINE!

On est bien loin des 11.000 enfants JUIFS exclusivement proclamés urbi et orbi, en particulier par les Klarsfeld dont on trouvera le comptage en annexe 1.

Pour comprendre comment les Klarsfeld arrivent à leur chiffre, c’est très simple : il suffit de lire le titre de leur tableau : « Nombre d’enfants déportés » et non « Nombre d’enfants décédés en déportation ».

On dira que presque tous les enfants déportés sont morts en déportation (ce qui est invalidé par les photos de libération des camps, entre autres – voir annexe 3) mais alors pourquoi M. Klarsfeld ne peut-il, selon son propre aveu, donner le nom et l’âge des 2000 autres enfants qui lui permet d’atteindre le nombre de 13.000 ? Pas assez de détails dit-il. Pas assez de détails mais alors d’où vient ce nombre de 2000?

Les Klarsfeld ont été prompts à déposer ces listes dans la base de données de Yad Vashem, le mémorial de la Shoah en Israël : les entrées y sont parfois dupliquées 4 fois aboutissant, selon la page d’accueil du site, à 3 millions de références ! »