Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2011

LES MOTS ME MANQUENT TANT L’EMOTION M’ETREINT

Oui, j’avoue avoir été émue aux larmes en lisant ce qui suit. Quelle  abnégation ! Quelle générosité !! Quel don de soi-même à la FRANCE !!! Non, vraiment, la classe politique n’est pas aussi pourrie qu’on veut bien le dire. Il reste encore de grands visionnaires prêts à payer de leur personne pour sauver ce bon vieux pays et ses cornichons de ressortissants.

 

Allez, respirez un grand coup et voyez plutôt ce que nous révèle le site Guysen:

 

« Alain Juppé prêt à se présenter si Nicolas Sarkozy n'est pas candidat

 

Alain Juppé, qui entame aujourd'hui une visite en Israël, a déclaré qu'il se présenterait à l'élection présidentielle de 2012 en France si jamais Nicolas Sarkozy n'était pas candidat. "Je pense qu'aujourd'hui le meilleur candidat pour ce que j'appelle notre famille majoritaire, c'est Nicolas Sarkozy", a dit le ministre des Affaires étrangères. "Si, pour des raisons qui aujourd'hui sont hautement improbables et que je ne souhaite pas, il n'était pas en mesure de se présenter, voilà, je tenterais ma chance", a-t-il ajouté ».

 

 

C’est beau, c’est noble, c’est émouvant de grandeur retenue. Evidemment qu'il ne le souhaite pas! En voilà une idée! C'est juste pour le cas évidemment catastrophique où "le meilleur candidat" se verrait malencontreusement obligé de renoncer... Sait-on jamais, après tout? Une pulsion de travers et on se retrouve au trou. Ca va vite, de nos jours.

 

Je n’ajouterai rien, si ce n’est que les cornichons ci-dessus mentionnés ont peut-être plus de mémoire que ne se figure ce bon Juppé. Juste une anecdote pour situer le personnage : en 1997, il se trouvait que pendant la campagne des législatives, j’étais la suppléante d’un député (je vous jure que je ne me souviens plus de son étiquette, apparenté RPR je crois, mais il était avec Madelin, bref c’était dans une vie antérieure) et Juppé était venu nous « soutenir ». C’était une catastrophe, les gens le détestaient tellement qu’il fallait quasiment raser les murs. A côté de ça, et pour arrondir les angles, ce bon Juppé était d’une hauteur, d’une arrogance et d’une morgue assez remarquables. L'ENARQUE dans toute sa splendeur. Il m’avait fait une très forte impression.

 

juppe.jpg

24/05/2007

TOUT CELA N’EST PAS GAI

Je vous recommande un site satirique fort bien informé, qui n’est pas de mon bord, mais qu’importe : www.bakchich.info

J’y ai trouvé les deux commentaires suivants concernant la formation du nouveau gouvernement. Ils sont excellents et méritent d’être diffusés. Les voici :

64454f655b9fd3463db867b2ef92f419.jpg"Pour ces soi disants hommes politiques, qu’importe le goût de la soupe, pourvu qu’il y en ait. Alors Juppé "meilleur d’entre les meilleurs" (bien entendu à l’échelle des valeurs inversées) n’a pas plus de dignité que Kouchner, judas de son camp. En période de guerre, celui qui déserte son camp est passible d’être passé par les armes. En période de paix, il risque une lourde de peine de prison. Allez,  je plaisante, on va quand même pas se passer de ces deux soupards, derniers arrivés premiers servis à l’aune de la perfidie. Français, votre avenir est entre ces mains-là, tremblez et ne vous en prenez qu’à vous-mêmes, quand sonnera le glas des fausses espérances et des désillusions teintées d’amertume. Il sera trop tard pour pleurer sur le lait répandu. Vous aurez fait le lit d’opportunistes notoires et de politicards véreux. ALEA JACTA." 

"c’est parfait. rien à ajouter

si quand même. j’ai lu très récemment un article d’un journaliste allemand qui écrivait qu’Angela Merkel serait contrainte à la démission si elle acceptait ne serait-ce qu’une invitation pour un déjeuner à 40 euros de la part d’un chef d’entreprise !

j’aimerais tant que l’on m’explique pourquoi des millions de Français aux moyens très modestes acceptent que les élus bafouent les lois, dilapident l’argent de l’Etat,c’est-à-dire celui du citoyen, mentent, échappent à toutes les poursuites judiciaires, peuvent être réélus alors qu’ils ont un casier judiciaire, cumulent les mandats et les indemnités, cumulent les retraites.....

dans le même temps un manifestant, avec un casier vierge, est condamné à 6 mois ferme pour avoir été pris avec un projectile à la main et le travailleur pauvre doit vivre avec 760 euros par mois ! "

Eh oui, tout cela n’est pas gai et incite à se poser bien des questions. Le combat politique que nous menons est un désert d’une aridité sans fin, rendu plus difficile encore par les réactions de nos compatriotes. Peut-on leur en vouloir ? Même pas. Face à ce système corrompu, mais puissant, le seul parti hors système, le Front national, a malheureusement échoué à présenter une alternative crédible. C’est sa grande faute. Il avait des éléments de valeur qui pouvaient remplir ce rôle, tous ont fui. De ce point de vue là, par son comportement irrationnel et négatif, le FN, bien que n’ayant jamais été aux affaires, a lui aussi une part de responsabilité dans l’état de notre pays.

Pour finir sur une note plus amusante, vous allez voir que ça n’aura pas traîné… :

Chirac lâché… par le meilleur d’entre eux

Alain Juppé qui n’a sans doute jamais digéré son exil canadien, a pris ses « distances » vis-à-vis de l’ancien président de la République. Interrogé, le 20 mai, sur RTL, Monsieur environnement a déclaré froidement : « Il a un statut quand il est président de la République, quand il n’est plus président de la République il est un citoyen comme les autres. Je pense que c’est l’application des textes, de la loi. » Le ministre pavoise et oublie que quelques jours avant, c’était lui qui était inquiété.

Source : www.bakchich.info

Photo: www.novopress.info