Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2009

INOXYDABLES, ON VOUS DIT

images.jpg« Grâce à votre appui sans faille aux postes clés de l’administration des affaires mondiales, grâce aux énormes moyens dont nous disposons, l’heure de notre triomphe va bientôt sonner car nous sommes sur le point de mettre la main sur l’arme de la vengeance suprême.  (…)

Armés de la colère divine, nous soumettrons les gouvernements, dirigerons l’économie et balayerons sans pitié tous ceux qui auront l’audace de s’opposer à nos lois. Très bientôt, chers camarades de combat, nous redeviendrons …. LES MAITRES DU MONDE !!! »

Surtout, ne partez pas sur une fausse piste ! Je vous vois venir ! Ces fortes paroles sont extraites de la dernière resucée des Aventures de Blake et Mortimer et devinez qui les proclame devant une assemblée choisie?

Un affreux NAZI, natürlich. Qui d’autre ? C’est qu’ils sont toujours là, tapis dans l’ombre, prêts à étendre partout leurs tentacules visqueuses, ayant bâti des fortunes colossales sur le dos du pauvre monde. Le MAL incarné, seul et unique. Inoxydables, quoi.

Cette histoire particulièrement originale s’appelle La malédiction des trente deniers et dans son genre, vous ne devriez pas être déçu du voyage. Moi je le suis, car je l’ai acheté hier et je regrette mes sous. Le méchant, mais vraiment très très méchant, s’appelle Rainer von Stahl, nazi de la première heure de son état. Ancien standartenfürher dans la panzerdivision Totenkopf, pour tout vous dire. C’est du lourd, hein ? Et même du lourdingue.

L’autre méchant, celui des trente deniers perçus pour trahir le Christ, c’est Judas l’Iscariote. Pas aussi méchant que le nazi tout de même, faut pas exagérer. On nous explique d’ailleurs que Judas aurait peut-être été « zélote ». Des gens qui « à l’époque du Christ, étaient l’équivalent des résistants armés pendant l’occupation nazie en Europe. Des patriotes juifs luttant contre l’envahisseur par le sabotage et la guérilla » Tout ce qu’il y a de bien, donc. Judas espérait que Jésus prendrait « la tête d’une insurrection générale qui rendrait la terre d’Israël à son peuple ». Mais il a été très déçu et vous connaissez la suite …

La suite de cette passionnante aventure, qui verra, j’en ai comme le pressentiment, la déconfiture complète de l’IGNOBLE, justement, on ne la connaîtra que dans le tome 2 (que je me ferai prêter).

En attendant, ce qui est sûr dès à présent, c’est qu’on est à quelques années-lumière, à tous points de vue, des grands Jacobs. On est dans l’exploitation commerciale d’un bon filon.  Et  strictement dans le droit fil de la pensée ambiante.