Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2012

CE N’EST PAS PLUS COMPLIQUE QUE CA …

Quand on veut, on peut. Et quand des élus décident de ne pas céder au terrorisme de quelques-uns – et accessoirement, souhaitent protéger les jeunes – ils y arrivent. La preuve. Hélas, ce n’est pas en France, mais à Moscou.

 

Il faudra un jour que quelqu’un prenne la peine de m’expliquer en quoi les homosexuels sont discriminés dans ce pays. Ce qu’ils font en privé ne regarde en principe personne et tout le monde s’en fout tant que ça ne contrevient pas aux lois. Alors, pourquoi ce besoin d’aller s’étaler sur la place publique et réclamer des « droits » aussi révoltants qu’ahurissants ? Là, je pense aux caricatures que sont le « mariage » et l’ « adoption » d’enfants. Il faut être aussi « progressiste » que nos sociétés occidentales, c’est-à-dire décadentes et totalement déboussolées, pour prendre pareilles inepties au sérieux.

 

MOSCOU, 18 mai - RIA Novosti

194756174.jpg

INTERDICTION DE LA GAY PRIDE A MOSCOU

Les autorités de la capitale russe ont de nouveau interdit qu'une Gay Pride se tienne à Moscou, a annoncé vendredi à RIA Novosti un haut responsable du Département de la sécurité régionale de Moscou Vassili Oleïnik.

 

 

"Une demande d'autorisation pour cette action a été déposée. Après avoir examiné la requête, nous avons l'avons rejetée", a déclaré le responsable.

 

Les militants du mouvement gay russe ont auparavant annoncé sur le site Web officiel de l'Organisation de défense des minorités sexuelles leur intention de tenir une Gay Pride sans attendre l'autorisation de la mairie de Moscou. La décision de défiler dans les rues de la capitale russe a été prise dans un contexte où la Douma (chambre basse du parlement russe) examine un projet de loi prévoyant de criminaliser la propagande de l'homosexualité auprès des mineurs.

 

 

Source : http://fr.rian.ru/society/20120518/194756086.html

28/03/2011

LES PROTOCOLES DES SAGES DE SION AUTORISES EN RUSSIE

L’ONG Pour les droits de l’homme, qui demandait l’interdiction à la vente de ce document, vient d’être déboutée par la justice russe.

 

fe5d3e2c-bcd8-4ec2-a809-a84f0502d392.jpgPour prendre sa décision, le Parquet de Moscou s’est basé sur une expertise réalisée en 2009 par l'Institut de psychologie de l'Académie des Sciences qui avait conclu que ce texte ne contenait pas d’appels contre les juifs.

 

Le Parquet n’a pas davantage donné suite à la requête alternative présentée par l’ONG, qui demandait au moins que la qualité de faux du texte soit clairement notifiée, au motif que "l'absence de mention que ce livre est un faux ne constitue pas une infraction à la loi russe concernant la défense des consommateurs".   

 

Les protocoles échappent donc à l’enfer des publications extrémistes dont la liste a été établie par le ministère russe de la Justice. Liste qui contient quand même 800 ouvrages (islamistes, néo-nazis, antisémites, etc). Sans oublier quelques brochures des Témoins de Jehovah.

 

Rappelons qu’en France, pays autoproclamé des libertés, les protocoles avaient été interdits en 1990 par le socialiste Joxe. A l’heure actuelle, un certain flou artistique les entoure car ils ne sont plus interdits depuis 2004, mais pas non plus vraiment recommandés. De toute façon, à l’époque d’internet, difficile de garder sous clé ces incroyables délires.