Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2011

AUSSI ETONNANT QUE CELA PARAISSE:

« Inquiétante ignorance d'une majorité d'Européens sur la Shoah »

 

“Les Européens ont déjà oublié la Shoah et maintenant les politiciens officialisent cet oubli” 


« Six millions de Juifs, dont 1,5 million d'enfants, furent industriellement exterminés par les nazis et leurs bourreaux volontaires, mais 60 ans après on constate chez les Européens "un inquiétant manque de connaissance de l'Holocauste".  Une enquête réalisée par le European Jewish Congress auprès de 3.233 Européens révèle que 2/3 des personnes interrogées âgées de moins de 45 ans ne savent pas que 6 millions de Juifs ont péri dans l'Holocauste.  Et seulement 1/3 savent qu'Adolf Eichmann "fut responsable de la logistique de la "solution finale" (Endlösung) et qu'il organisa notamment l'identification des victimes de l'extermination raciale et leur déportation vers les camps de concentration et d'extermination". »  

 

Source: http://philosemitismeblog.blogspot.com/

 

 

Que va faire le CRIF devant une nouvelle aussi terrifiante? Alerter une fois de plus les pouvoirs publics ? Se débrouiller pour que les voyages à Auschwitz soient rendus obligatoires pour tous les lycéens? Renforcer l’enseignement de la shoah dès la maternelle ? Rien n’y fera, de toute façon. Au contraire. Les Européens en ont tout simplement ras le bol d’entendre parler de la shoah, c’est aussi simple que ça. Il s’en est passé des choses, depuis, de par le monde et entendre sans fin le même disque rayé, c’est lassant à la longue. Pour consoler (peut-être) les institutions juives, les Européens n’en savent pas vraiment plus long sur le nombre des victimes du communisme, qui constitue pourtant un sujet des plus instructifs. Encore que personne n’ait trop envie de s’y attarder, sur celui-là.

 

On a voulu faire de ces « jeunes de moins de 45 ans » des consommateurs, des hédonistes. Histoire de faire marcher le tiroir-caisse et de les empêcher de trop réfléchir à leur propre histoire. Eh bien, c’est réussi. On ne peut pas jouer et gagner sur tous les tableaux.