Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/04/2007

ELOIGNEZ LES ENFANTS DE LA TELEVISION !

medium_images.12.jpgJe regarde peu la télévision, mais je lis soigneusement tous les programmes. C’est essentiellement par là qu’est  quotidiennement déversé le poison destiné à embrouiller les cervelles fatiguées le soir, à faire voler en éclats les repères moraux, à formater les esprits, ou ce qu’il en reste. Car ce qui est dit et vu à la télé reste parole d’évangile pour beaucoup de gens.

Les comportements les plus déviants, les plus contraires à la morale, à la pudeur, ou à la décence - mots incongrus dans notre pays - apparaissent banalisés dès lors qu’ils sont mis en scène à une heure de grande écoute. Oh bien sûr, ils ont l’air d’être condamnés. Dans un premier temps. Mais l’essentiel est que la brèche soit ouverte.

Donc hier soir, pour la première fois, j’ai vu apparaître la zoophilie sur France 2, à 20h50, dans P.J.. Celle-là, on ne nous l’avait pas encore faite, ça manquait au palmarès de l’ignoble. Résumé de l’épisode du jour: « Venue au commissariat pour porter plainte, une belle jeune femme, Valérie, accuse un certain Satis d’avoir abusé d’elle en l’obligeant à visionner une vidéo zoophile. Etc, etc ».

La série policière P.J. est, paraît-il, très regardée. Normal, son site indique qu’elle est proche du quotidien des Français (si c’est vrai, je les plains encore davantage), et puis, elle montre une formidable équipe qui lutte pour imposer les valeurs de solidarité et le dialogue social (toujours d'après son site). Et croyez-moi, il en faut, des tonnes de solidarité et de dialogue social, pour faire éclater tous les misérables carcans moraux qui enserrent encore nos compatriotes et qui persistent à fausser leur jugement. Ce n’est pas de la tarte de faire évoluer cette France moisie.

On est donc peu à peu passé des rackets, cambriolages, meurtres et autres viols  - la délinquance de papa, d’une banalité à faire pleurer - à des sujets autrement plus actuels: drogue, homosexualité en tous genres, immigrés clandestins de toutes les couleurs, pédophilie sous toutes les coutures, etc. Nous voici maintenant arrivés à la zoophilie. Avant la fin de l’année, en bonne logique, on devrait avoir droit à la nécrophilie.

Une devinette à présent : qui a créé pour France 2 la série P.J. ? Allez,  je vous donne un indice : c’est lui aussi qui, depuis juin 2006, est co-président de l’UGS, l’Union-Guilde des Scénaristes. Vous ne voyez pas ? Il s’appelle Frédéric Krivine.  Il n’est pas tout seul. Il existe une seconde organisation de scénaristes. Elle s’appelle le Club des Auteurs et elle est présidée par Alain Krief.