Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2007

PETIT BILLET DE (TRES MAUVAISE) HUMEUR

Je suis allée à la FNAC et au rayon politique/société, je suis tombée sur deux méga-présentoirs, du style trois colonnes en largeur sur quatre étages. Pour les rater, il fallait vraiment le faire exprès. Alors, à gauche, vous aviez les mémoires de Simone Veil, intitulées Une Vie. Je suppose que vous n’ignorez pas que Simone Veil, 80 ans, est rescapée d’Auschwitz et que c’est en rescapée qu’elle a traversé le reste de son existence. Elle a beaucoup de choses à raconter.

Et à droite, c’était Michel Drucker qui nous interpellait anxieusement sous le titre Mais qu’est-ce qu’on va faire de toi ? Il paraît que lui aussi se raconte pour la première fois. Comme je n’ai pas acheté le livre, je ne sais pas s’il y parle également de son père Abraham, qui était médecin-chef du camp de Drancy. En tout cas, lui aussi se considère comme un survivant : oui, il est le seul rescapé de la télévision de grand-papa à être toujours en activité.

J’ai pensé fielleusement qu’ils en avaient, de la chance, d’avoir de si beaux présentoirs et que moi par exemple … Je me suis alors retournée et tenez-vous bien – je vous jure que c’est vrai – juste derrière moi, il y avait d’autres présentoirs tout aussi grands et beaux où cette fois on trouvait :   

A gauche, un Abécédaire mal pensant de Jean-François Kahn. Achetez-le si vous voulez savoir ce qu’est un hérisson : « Animal tiré à beaucoup plus que quatre épingles » ou un kangourou : « Mammifère de l’ordre des marsupiaux. A investi beaucoup en Australie et en fut de sa poche » ou encore un Arno Klarsfeld: «Avocat judéo médiatique (…), candidat aux élections législatives de juin 2007 dans le 20ème arrondissement de Paris, il a expliqué qu’il connaissait l’arrondissement parce qu’il l’avait traversé à la course. C’est sans doute ce qu’on appelle être à course d’arguments. Il n’a pas réussi à convaincre les électrices qui, elles, y font leurs courses».

Dieu, que je suis mauvaise langue. Mais ils m’agacent aussi, à la fin. Parce que juste à côté, sur la droite, vous aviez un bouquin de Jacques Attali intitulé Amours – Histoires des relations entre les hommes et les femmes. Quel homme éclectique, soit dit en passant. Comment fait-il pour avoir ainsi un avis définitif et autorisé sur toutes choses en ce bas monde?

Voilà. Ces quatre titres, je ne vous mens pas, sur 1 mètre carré maximum. Heureusement que nous savons tous que la France est un pays odieusement antisémite, car sinon, qu’est-ce que ce serait !

Et dans tout ça, pas le moindre petit bout de fond de rayon pour La France LICRAtisée. Franchement, vous trouvez ça normal, vous?