Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2010

BON, ON NE VA PAS EN FAIRE UN FROMAGE

Mais quand même, comme nous aimons bien aller au fond des choses et utiliser un peu notre cervelle, nous avons le droit de ne pas nous satisfaire des « explications » fournies.

Ceci pour indiquer que nous allons à nouveau revenir sur cette passionnante affaire du Bloc identitaire et de la signature de la funeste pétition par un « cadre » dudit Bloc.

 

Après quelques jours de ruminations – et la diffusion de la nouvelle de blog à blog, et vice-versa – le Bloc identitaire s’est décidé à pondre le communiqué suivant :

 

« Suite à une récente polémique, le Bloc identitaire tient à faire savoir qu’il n’a pas l’honneur de compter Fernand Cortès de Conquilla au nombre de ses adhérents, ainsi que celui-ci l’avait explicitement reconnu dans un entretien publié en décembre 2009 sur Internet. Ce dernier ne peut donc engager par ses déclarations une organisation politique à laquelle il n’appartient pas.
 
Si la liste sur laquelle il figurait aux élections régionales en Languedoc-Roussillon était soutenue par le Bloc identitaire, ses prises de position en dehors de cette campagne ne sauraient engager en aucune manière le Bloc identitaire. »

 

Ouiche… Un peu court comme explication et pas extraordinairement convaincant….

 

Il n’en reste pas moins que Cortès est vice-président du Comité d’entraide aux prisonniers européens (CEPE), très lié jusqu’à une époque récente au Bloc et qu’il était tête de liste « Ligue du Midi » pour l’Aude aux dernières régionales. Liste qui est une émanation directe du Bloc et dont la tête pour la région Languedoc-Roussillon, Richard Roudier, était auparavant président du même CEPE. Pour la petite histoire, la liste a fait 0,7% des voix.

 

Le moins que l’on puisse dire, s’il n’y a pas eu adhésion formelle au Bloc, pour des raisons subtiles qui nous échappent, il y a au moins une grande proximité d’idées. Car sinon, on serait en droit de s’interroger fortement sur la cohérence des candidatures présentées par le mouvement.

 

Nous finirons par deux rappels. L’un émane de Fabrice Robert, président du Bloc :

"Quiconque suit régulièrement nos activités, lit nos textes, sait que le Bloc Identitaire n'est ni antisémite, ni antisioniste et qu'il a relégué au magasin des antiquités politiques du XXe siècle ce que d'aucuns appellent la « question juive.

Nous ne sommes pas nationalistes, le nationalisme a été un drame pour l’Europe. Nous sommes populistes."

Et l’autre date de novembre 2009, c’est un texte de Pierre Vial :

« Merci 

A Orange, le 17 octobre, Fabrice Robert a déclaré : « Le nationalisme a été un drame pour l’Europe » et « Ce que nous reproche l’extrême-droite, c’est d’avoir rompu avec l’antisémitisme et l’antisionisme ». Richard Roudier, lui, a affirmé « condamner l’antisémitisme », lequel aurait « déshonoré le FN » .

Il faut remercier ces dirigeants du Bloc Identitaire de clarifier ainsi très précisément leur position, même si leurs déclarations ont de quoi laisser perplexes ceux qui connaissent bien leur pedigree et possèdent des archives bien tenues. Mais on comprend leur raisonnement : ils sont « en quête de respectabilité » (Le Monde, 20 octobre 2009) et, du coup, veulent se débarrasser de cette tunique de Nessus qu’est une étiquette d’extrême droite collant à la peau de ceux qui veulent devenir fréquentables pour être admis dans le jeu politicien classique et, pourquoi pas, y faire carrière.

Occasion rêvée, pour ce faire : en présentant une liste menée par le villieriste Bompard aux élections régionales en PACA, aider l’UMP, qui veut reprendre la région et ne pourra le faire si Le Pen est en piste, à empêcher celui-ci d’être au deuxième tour et permettre à Sarkozy de garder dans son escarcelle les voix ex-FN qu’il a réussi à kidnapper à la dernière présidentielle (et qui lui seront indispensables à la prochaine s’il veut l’emporter). Cela devrait bien mériter une petite récompense, non ?

Mais la lourde insistance mise sur la repentance (renoncement à l’antisémitisme) a une autre signification, plus lourde de conséquence politique. Elle s’inscrit à l’évidence dans les manœuvres de séduction entreprises, depuis pas mal de temps, par certains juifs en direction d’une partie de l’extrême droite hexagonale, au nom d’une nécessaire union sacrée contre le péril arabo-musulman. Les ouvrages et conférences de Del Valle, le dernier livre de Faye, les articles de Valeurs Actuelles, du Choc du Mois et de Minute (très actifs pour faire la pub du Bloc identitaire) correspondent à cette volonté de rapprochement, qu’illustrent par ailleurs des auteurs doués comme Zemmour et Finkielkraut.

Tout cela ne nous surprend ni ne nous émeut. Après tout, chacun ses choix. Mais, pour ne pas être berné, il faut être lucide et savoir qui est qui, qui travaille pour qui et pour quoi.»

(Terre & Peuple)

19/05/2010

IL FAUT DE TOUT POUR FAIRE UN MONDE …

… et même des catholiques tridentins royalistes sionistes.

 

Le 10 mai dernier, j’ai indiqué qu’un cadre du Bloc identitaire avait signé la pétition des sionistes « de droite », qui s’intitule Raison garder. Ce cadre, qui s’appelle Fernand Cortès, et qui était tête de liste aux régionales pour son mouvement, m’envoie tout un laïus, que vous trouverez ci-après. Il remonte aux croisades, je veux bien, mais il m’a l’air pour le moins naïf : ignore-t-il que lorsqu’on se présente à des élections, on ne peut plus signer une pétition « à titre personnel » ? Cela n’existe pas. Surtout ce genre de pétition. On engage forcément son mouvement, qu’on le veuille ou non. Du reste, la déclaration du même personnage à propos des excellentes relations entre le Bloc identitaire et les juifs était parfaitement éloquente.

 

Quelle enquête « sérieuse » fallait-il mener avant de dévoiler ce qui n’est tout de même pas le énième secret de Fatima ? Où est la contre-vérité ou le mensonge ? N’a-t-il pas signé ? Oui, il a signé et publiquement, sur internet. A partir de là, on a le droit de relever le fait, c’est tout. Et d’en tirer les conclusions qui s’imposent. Pas la peine d’invoquer pour se justifier « l’alliance des pestes brune, rouge et verte, comme aux heures les plus sombres de notre Histoire ». On croirait lire la littérature du CRIF.

Et puisque décidément « la vérité l’honore », où est le problème ?

 

 

« Le plus beau dans cette affaire est que j' ai signé à titre personnel en tant que fondateur de Le Pilori; ni Anne Kling de La France LICRATISEE, ni le projet juif ne m' ont interrogé. Quitte à répandre des contre-vérités, voire des mensonges. Et dans le cas du projet juif à se démasquer en montrant ce qu' il est.

Aucune enquête sérieuse, aucune investigation, aucune vérification d' information... pas la moindre recherche... les donneurs de leçons de morale et de vertu n' ont même pas lu "Pourquoi j' ai signé Stopjcall" sur Le Pilori 2010-06 de juin.

J' ai même été taxé par ailleurs à la fois d' antisémite et de sioniste... et chacun, selon sa sensibilité, de répandre des bobards fiers de leur ignorance abyssale... aucun souci de vérité... chacun y va de son approximation, de sa vindicte, de son amalgame et finalement se réfugie dans ses mensonges. Grand bien leur fasse. Au demeurant, on retrouve là sous-jacente l' alliance des pestes brune, rouge et verte, comme aux heures les plus sombres de notre Histoire.

Injures, diffamations...??? Peu importe, il n' y a que la vérité qui blesse: en ce qui me concerne, la vérité m' honore. Au demeurant, je suis très attaché à la liberté d' expression que je préfère illimitée et je n' ai donc aucune raison d' engager des poursuites à ces titres.

 

 

Que les Juifs ne soient pas parfaits, peut-être, sans doute même. Je m' exprime en tant que Catholique tridentin, de la forme extraordinaire de l' unique rite romain comme il convient de dire depuis le Motu Proprio Summorum Pontificum Cura de notre Très Saint Père Benoît XVI de juillet 2007. Que durant huit siècles d' occupation de l' Espagne et d' invasion d' une bonne partie de l' Europe pendant quelques siècles de plus par les arabes mahométans, de nombreux Juifs ont collaboré avec les oppresseurs arabes, c' est certain: c' est d' ailleurs pourquoi les Rois Catholiques leur ont offert le choix entre la conversion au Christianisme et la valise; c' est à se demander d' ailleurs si les Juifs d' Espagne ont compris quelque chose quelques siècles plus tard tant ils se sont compromis avec la premère république puis avec la seconde république encore plus abjecte et sanguinaire que la précédente... et, malgré l' extrême bienveillance du Caudillo FRANCO, apparemment, certains n' ont toujours rien compris tel le juge Baltazar Garzon. Il n' en demeure pas moins que l' immense majorité des Juifs de Diaspora et d' Israël sont des gens honorables et de confiance garantissant le libre accès au Tombeau du Christ; fort heureusement, peu sont affiliés à la secte noire maçonnique satanique mondialiste et donc ils sont nombreux à soutenir Le Pilori et à être soldiaires des Chrétiens.

 

 

Derrière moi, je compte des ancêtres croisés durant ces huit siècles: je sais d' où je viens et je sais où je vais. Oui, je suis de sang espagnol, oui je suis fier d' être Français, surtout pas républicain ce que je ne suis point, oui j' ai choisi de me battre pour que la France et les Français, l' Europe et les Européens ne soient jamais soumis à l' islam et à ce manuel du parfait sale môme qu' est le coran même si j' aime les arabes chez eux comme Sainte Jehanne d' Arc aimait les Anglais chez eux... encore que je ne sois pas loin de penser qu' un bon arabe ....* Oui je suis Légitimiste et Louis le XXe, roi de France et de Navarre par la Grâce de Dieu, est aussi de sang français tant il descend en droite ligne de Louis XIV et j' ai l' honneur d' être le plus humble de ses serviteurs. Alors les hommes d' armes batailleront et Dieu donnera la victoire comme disait Jeanne. »

 

* [ici, membre de phrase supprimé car tombant sous le coup de la loi - Anne Kling]

10/05/2010

UN CADRE DU BLOC IDENTITAIRE SIGNE LA PETITION « RAISON GARDER »

Je vous ai abondamment parlé des deux pétitions qui font rage en ce moment : celle des sionistes « gauchistes » et celle des sionistes de « droite ». Des termes qui n’ont guère de sens, car l’essentiel les réunit : ils sont tous sionistes avant toute chose. Après, l’art et la manière de défendre Israël …- ce qui les sépare- est assez secondaire, en fin de compte, par rapport à l’essentiel.

 

Nous avons observé cela avec intérêt, de l’extérieur, car la chose ne nous concerne pas. Il s’est cependant trouvé un cadre du Bloc Identitaire, mouvance dite d’ « extrême-droite » pour signer la pétition des virulents « de droite ». C’est le site Le projet juif qui nous l’apprend. Fort intéressant, en vérité. Il s’agit de Fernand Cortès, tête de liste dans l’Aude pour le Bloc aux dernières élections régionales :

 

Joseph HAYOUN

Administrateur honoraire de l’INSEE

Jérusalem

Le lundi 26 Avril 2010 à 21:02:19

Fernand CORTES DE CONQUILLA

Fondateur de Le Pilori

Valence d’ Agen

Site Web

Le lundi 26 Avril 2010 à 20:58:58

Simone ZERAH

Biologiste

Fontenay sous bois

Le lundi 26 Avril 2010 à 20:58:35

Ce dernier n’en est d’ailleurs pas à sa première manifestation d’allégeance. Il a ainsi déclaré :

“Je confirme que le Bloc Identitaire n’a jamais été antisémite et que ses relations avec la communauté juive française sont bonnes (je suis bien placé pour en parler car je suis à l’ origine de leur développement) et qu’elles deviennent excellentes car de très nombreux Juifs deviennent sympathisant du BI et le soutiennent résolument.”

 

 

Voilà qui a au moins le mérite de la clarté. Je ne conteste pas au Bloc Identitaire le droit d’être sioniste. Par contre, j’estime utile que les militants soient parfaitement informés de la chose, ce qui n’est peut-être pas forcément le cas. Le Bloc Identitaire a choisi de faire l’impasse sur les causes essentielles d’une situation – les pressions et le chantage à la  culpabilité inlassablement distillés depuis trente ans par les organisations dites antiracistes  – pour ne s’attacher qu’à leurs conséquences, qui étaient voulues – la présence d’une immigration musulmane massive. C’est un choix politique de démission et de soumission au système qui ne me semble pas pertinent, c’est le moins que l’on puisse dire.

 

Je l’avais d’ailleurs déjà fait savoir (archives du blog en date du 5/7/07). Ceci n’est qu’une confirmation de la chose.

 

Source : http://www.le-projet-juif.info/?p=240