Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2012

QUAND LE CRIF RECULE …

Mais oui, mais oui, ça arrive… Finalement, les poursuites judiciaires, c’est embêtant pour tout le monde, même pour un commissaire politique du CRIF. J’ai reçu l’info suivante, que je me fais un plaisir et un devoir de relayer :

« Marc Knobel, du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de
France), menacé de poursuites par le Pr Faurisson qu'il avait accusé d'avoir reçu 120.000 euros des mains du président iranien, s'aplatit ! Mais, au moment même où, cherchant à réparer, il affirme qu'il "ne tient pas" à "dire une chose qui n'est pas exacte", il omet un détail que nous verrons plus loin.

http://www.crif.org/fr/tribune/précision-concernant-un-article-sur-robert-faurisson/30410

« Précision concernant un article sur Robert Faurisson
Par Marc Knobel - 21 mars 2012


MARCKNOBEL2.jpgLe 15 février 2012, j’ai publié sur le site Internet du CRIF un article intitulé : "Faurisson et Ahmadinejad : le couple infernal (1)". J'ai rapporté dans cet article que, le 2 février 2012, Robert Faurisson venait de recevoir des mains de Mahmoud Ahmadinejad, le premier prix dit du "courage, de la résistance et de la combativité", en marge du 30e Festival International du Film de Téhéran. Il est d’ailleurs photographié avec le Président iranien.

Le 22 février, je suis revenu sur ce sujet, publiant un nouvel article intitulé cette fois: "Extrême-droite et Iran : le grand amour (2)". Dans cet article, j’ai ajouté que Faurisson avait reçu un chèque de 120.000 euros d’Ahmadinejad, lors de ce festival. Or, l’information qui m’avait été communiquée peu avant la rédaction de cet article était fausse.

Si Robert Faurisson a bien reçu ce premier prix, il n’a pas reçu d'argent, avant, durant ou après ce festival, selon de nouvelles informations qui m’ont été transmises longtemps après la rédaction de cet article. Je tiens donc à rétablir les faits. Il n’est pas nécessaire -fut-ce même pour combattre le négationnisme et Robert Faurisson- de dire une chose qui n’est pas exacte et je ne tiens pas à le faire.

Cependant, si Faurisson n’a donc pas reçu d’argent (dont acte), il est bien retourné en Iran et il a reçu une fois encore cette consécration que le régime des Mollahs et [sic] le seul régime au monde à lui accorder.

Notes :
1) http://www.crif.org/fr/tribune/faurisson-et-ahmadinejad-l...
2) http://www.crif.org/fr/tribune/extr%C3%AAme-droite-et-ira...

Le mensonge par omission, le voici: M. Marc Knobel passe complètement sous silence le fait que le 15 mars il avait récidivé (n/message intitulé "Le livre de Valérie Igounet sur le Pr Faurisson") et déclaré: "Comment s’étonner, dans ces conditions, qu’au début du mois de février 2012, Ahmadinejad ait remis, à Téhéran et en personne, un chèque de 120000 euros à Faurisson?"

 

31/03/2010

UN ARTICLE DIFFAMATOIRE

Le 23 mars, je m’interrogeais à propos du site toutsaufsarkozy.com. Je ne vais pas rappeler toute l’histoire qui est facile à retrouver. Aujourd’hui, voilà que je suis violemment prise à partie sur le même site, dans un article qui s’intitule L’alliance de la carpe Zemmour et du lapin Soral. Il s’agirait d’une « opinion de Meurice ». J’ignore qui est Meurice mais, moi, lorsque j’ai des choses désagréables à dire, j’affiche mon nom en entier.*

 

« Meurice » n’a pas l’air de se rendre compte qu’il peut être dangereux de traiter les gens d’ « antisémite déclarée » et de « révisionniste notoire ». Cela s’appelle de la diffamation et j’ai l’habitude de me défendre quand on m’attaque. Voici les propos qui me concernent :

 

« Les deux disent en fait exactement la même chose et n’ont pas attendu l’avocat général Bilger (aux bretelles un peu plus remontées depuis hier) pour en rajouter : dans sa préface de l’antisémite déclarée Anne Kling, Soral reprend par exemple mot à mot les termes de cette dernière. Force est de constater que c’est du Zemmour tout craché : "osons le dire, ces jeunes violents, dans une forte proportion, sont des français issus de l’immigration maghrébine et africaine, culturellement mal assimilés et socialement mal intégrés. C’est une réalité, pas un fantasme" nous dit la représentante d’extrême droite alsacienne.

 

(…)

 

Des propos de Soral empruntés à Anne Kling, donc, une révisionniste notoire, qui s’amuse à ses heures perdues à compter les déportés, surtout les enfants : "J’ai compté sur Excel les gosses JUIFS ET NON JUIFS" annonce-t-elle sur son blog, à partir de sources incomplètes (désolé c’est elle qui effectue ce décompte, comme quoi l’usage d’Excel peut aussi cacher de belles ignominies). On sait à quoi peut ressembler cette démarche : c’est bien celle d’un Rassinier, et de ses faux tableaux, ses faux calculs et de ses vraies approximations. Heureusement qu’il y a une Eve Line BLUM-CHERCHEVSKY pour venir lui rabattre le caquet révisionniste. Anne Kling, qui reçoit en soutien à son texte celui de Pierre Sidos, le fils de François Sidos, le responsable de la Milice fusillé en 1946 et fondateur de l’Œuvre Française. Pierre Sidos, emprisonné également pendant la guerre d’Algérie pour soutien à l’OAS : on ne quitte pas d’une semelle de godillot le milieu de l’extrême droite ! Et on retombe toujours sur les mêmes ! »

 

« Meurice » fait ici allusion à plusieurs articles parus sur mon blog les 14, 25 et 27 février 2008, à la suite de l’annonce fracassante faite par Sarkozy au dîner du CRIF : J'ai demandé au gouvernement, et plus particulièrement au ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, de faire en sorte que, chaque année, à partir de la rentrée scolaire 2008, tous les enfants de CM2 se voient confier la mémoire d'un des 11.000 enfants français victimes de la ShoahLes enfants de CM2 devront connaître le nom et l'existence d'un enfant mort dans la Shoah. Rien n'est plus intime que le nom et le prénom d'une personne. Rien n'est plus émouvant pour un enfant que l'histoire d'un enfant de son âge, qui avait les mêmes jeux, les mêmes joies et les mêmes espérances que lui ».

 

A la suite de quoi un correspondant s’était livré à quelques recherches, notamment à partir de la base de données de Yad Vashem. En préambule à ses recherches, mon correspondant indiquait d’ailleurs: « Le comptage des morts n’est certes pas une activité très attrayante mais l’exploitation des morts est abjecte. » J’ai publié ses quelques éléments de recherche pour ce qu’ils étaient : des éléments de recherches, intéressants mais qui auraient demandé une étude très fouillée et approfondie. Qui reste à faire.

 

Affirmer aujourd’hui que « je m’amuse » à mes moments perdus à compter les enfants déportés est aussi ignoble que grotesque. Comme dirait si bien « Meurice »: « C’est sidérant, c’est révoltant, et c’est infect. » Mais bien dans l’esprit, si je puis dire, d’un site qui semble de plus en plus préférer l’insulte la plus grossière à la réflexion.

 

 

 

* Un correspondant m'informe que cet article figure également sur http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-alliance-de-la-carpe-zemmour-et-72306

Là, le dénommé "Meurice" est devenu "Morice", mais toujours aussi courageusement anonyme. Encore un enragé du porte-plume qui ne sait que baver en se planquant ...