Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2008

LE CRIF, C’EST BIEN. LE CRIF ET LE CRAN, C’EST MIEUX

c'if.jpgJe crois vous avoir déjà parlé du CRIF, le Conseil représentatif des institutions juives de France. Largement méconnu du grand public, qui de toute façon ignore à peu près tout ce qu’il vaut mieux pour lui continuer d’ignorer, il jouit cependant, paraît-il, d’un assez beau pouvoir. Car comment expliquer autrement que tout le gratin politique – et même le président de la république – se précipite à son dîner annuel pour y recevoir avec humilité  bons points et avertissements ? Ces derniers temps, plutôt des bons points, j’ai remarqué.

 

Bref, un si bel exemple méritait d’être imité. Donc, en 2005, s’est créé le CRAN, le Conseil représentatif des associations noires de France. Eux aussi, il n’y a pas de raison, tentent de se lancer dans le dîner annuel. Avec un peu moins de succès pour l’instant, mais ça viendra.

 

Ca viendra car CRIF et CRAN, qui oeuvrent la main dans la main, sont très optimistes. Ils sont totalement tournés vers l’avenir, du moins c’est ce qu’ils disent, et ils ont parfaitement raison. Car les choses ont l’air de bien aller pour eux pour le moment.

 

images.jpgComme l’union fait la force, ils se rencontrent régulièrement pour faire le point de leurs activités et ils l’ont fait tout récemment encore, le 31 octobre, date à laquelle, au niveau de leurs présidents respectifs Richard Prasquier et Patrick Lozes, ils ont discuté des sujets suivants : les élections américaines, la lutte contre le racisme, la célébration du 60e anniversaire de la Déclaration des Droits de l’Homme, et le rôle de René Cassin et de Martin Luther King. Tous sujets éminemment actuels et urgents pour le pays, vous en conviendrez.

 

Le CRAN « se positionne dans le combat contre les discriminations ethno-raciales et pour le devoir de mémoire ».

Ethno-raciales ? Rassurez-moi. Ils ne veulent tout de même pas sous-entendre par là qu’il existerait des … ? Je ne sais plus où j’en suis, moi maintenant, c’est malin. Alors, les …, ça existe, oui ou non ? Peut-être que ça dépend entièrement de qui en parle. Ouais, c’est sûrement ça.