Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2012

FAUDRAIT SAVOIR ….

 

Oui, jour après jour, je lis que les Français sont d’affreux antisémites, que le pouvoir est à la botte des arabes, que les médias n’en pincent que pour les Palestiniens. Bref, qu’Israël est le grand mal aimé de la République, on se demande pourquoi.

 

 

amiis1.jpg

 

Or, se tiendra demain un congrès pour « redire l'amitié entre la France et Israël, deux démocraties aux mêmes valeurs, et replacer la politique internationale de la France au cœur du débat de la présidentielle. Avec, d'ores et déjà, le soutien de nombreux parlementaires qui ont signé le Pacte d'Amitié avec Israël ».

 

Les gentils organisateurs de ce raout en faveur d’Israël veulent remédier à une triste constatation : le pays hébreu n’occupe pas dans la campagne présidentielle la place qu’il mérite de droit. Et ils ont raison : tout ce qui ne tourne pas autour d’Israël, tout ce qui ne se ramène pas à Israël, ne mérite même pas qu’on s’y arrête. Seul compte Israël, partout et en tous lieux. Nous verrons tout à l’heure qui sont ces GO, mais en attendant, écoutons-les clamer :

« Après le massacre de Toulouse, mobilisons-nous contre la haine des juifs, d'Israël et de la République.

Tous au meeting des amis d'Israël

Messieurs Sarkozy, Hollande, Bayrou, les responsables politiques, intellectuels, artistes, personnalités de la société civile seront invités à signer le Pacte des Amis d’Israël.

Au cœur de la présidentielle, pour Israël, je m'engage !

Plus d'infos sur www.lesamisdisrael.net

Signez et faites signer en ligne la Charte des amis d'Israël

JE SUIS UN AMI D’ISRAËL

Au-delà de mes engagements politiques, de mes convictions spirituelles ou religieuses, au nom de la France et de son Histoire, de l’idéal républicain et des valeurs démocratiques :

JE SUIS UN AMI D’ISRAËL

Parce qu’en tant que français(e), je suis attaché(e) aux valeurs fondamentales de Liberté, de Justice, d’Egalité de Paix et de Dignité. Parce que je défends les Droits de l’Homme en général, celui des femmes lorsqu’il est bafoué et celui des minorités lorsqu’elles sont opprimées. Parce que j’estime que la défense de ces principes essentiels est un vecteur d’émancipation individuelle et collective.

JE SUIS UN AMI D’ISRAËL

Parce que l’Etat d’Israël, comme la France, porte la promesse d’une égalité des droits sociaux et politiques entre tous ses citoyens, sans distinction aucune. Parce que l’Etat d’Israël, comme la France, garantit le pluralisme des opinions, la pleine liberté de conscience et de culte. Parce que l’Etat d’Israël défend la sauvegarde et l'inviolabilité des lieux saints et des sanctuaires de toutes les religions.

JE SUIS UN AMI D’ISRAËL

Parce qu’Israël figure parmi les premières nations au monde à manifester sa solidarité lors de la survenue de catastrophes humanitaires, quelque soit le lieu et en toutes circonstances. Parce que la mise en œuvre de ce principe de solidarité élémentaire favorise la coopération de peuple à peuple, de société à société et la défense, au-delà des frontières, de l’égale dignité de chaque homme.

JE SUIS UN AMI D’ISRAËL

Parce qu’il est de l’intérêt de la France d’entretenir une relation de confiance avec une nation de progrès dont le niveau d’éducation et les performances économiques sont parmi les plus élevés au monde. Parce qu’il est de l’intérêt de la France de développer des partenariats avec un pays doté d’une grande capacité d’innovation et de centres de recherche d’excellence dans tous les domaines : scientifiques, technologiques, environnementaux, littéraires, culturels ou artistiques.

JE SUIS UN AMI D’ISRAËL

Parce que je suis convaincu(e) que développer une relation stratégique durable et devenir un partenaire actif de ce pays représente un défi et un atout pour les générations futures. Parce que, par-delà les contingences historiques et politiques, les liens qui unissent la France et Israël sont profonds et indissolubles. »

 

Alors, c’est qui, ces gentils organisateurs ? De sacrés amis d’Israël, en tout cas :

 

« Au nom de l'idéal républicain, pour la Démocratie, la Justice, la Liberté et la Paix...je suis un ami d'Israël ». Tel est le credo des « Amis d'Israël », mouvement initié par deux parlementaires, Claude Goasguen, ancien ministre, élu UMP et Jean- Pierre Plancade, sénateur appartenant au RDSE – Rassemblement démocratique et social européen.

 

Respectivement président du groupe d’amitié France-Israël à l’Assemblée nationale et au Sénat, ils ont initié ce 1er Congrès avec la participation du CRIF, de la Fondation France-Israël et de l'Association France-Israël et ont déjà obtenu la signature de près de 70 élus pour le Pacte politique d'Amitié avec Israël. D'autres signatures sont attendues. L'Association France-Israël appelle également à participer au Congrès auquel JCall ne participera pas. »

 

Bien sûr, vous aurez compris que la date a été soigneusement choisie pour peser autant que possible sur les futurs engagements en matière de  politique étrangère. Car le « pacte d’amitié en 5 points » présenté aux candidats ressemble furieusement à autant de diktats qu’ils n’auront pas  intérêt à négliger :

« Légitimité d'Israël sur tous les plans, sécurité d'Israël, avec un sens, paix et ses conditions, engagement contre toutes formes de boycott, désengagement et sanctions à l'encontre d'Israël et enfin renforcement des relations entre deux pays modernes, aux valeurs communes. », voilà le programme. 

 

Sont invités au raout les candidats à la présidentielle sauf les Verts, l'extrême gauche de Jean-Luc Mélanchon et … le Front National.

 

Eh oui, même le FN newlook n’est pas persona grata. C’était bien la peine de faire tant de courbettes et de génuflexions !

 

 

 

Source : http://www.crif.org/fr/agenda/premier-congr%C3%A8s-des-amis-d%E2%80%99isra%C3%ABl-en-france/30518

 

http://www.crif.org/fr/tribune/1er-congr%C3%A8s-des-amis-disra%C3%ABl-en-france-un-engagement-fort-%C3%A0-la-veille-de-la-pr%C3%A9sidentielle/30635

29/03/2010

INCROYABLE, MAIS VRAI !

66.jpgCertains membres du Congrès des Etats-Unis, dont on connaît globalement le soutien inconditionnel à tout ce que dit et fait Israël, se permettent d’envoyer à José Barroso une lettre lui intimant le « conseil » d’endiguer l’antisémitisme sauvage qui sévit en Europe comme chacun sait et peut constater.

Le Congrès n’a-t-il vraiment pas d’autres chats à fouetter que de se mêler ainsi des affaires européennes et de faire la leçon aux dirigeants ? Jusqu’où ira la folie des mesures en tous genres destinées à « endiguer l’antisémitisme », c’est-à-dire à protéger Israël envers et contre tout ?

(La traduction est mauvaise, mais c’est le fond qui compte. D’ailleurs l’original suit).

« Etats-Unis – Les membres du Congrès encouragent le président de la Commission de l'Union Européenne à accroître leur vigilance

Un groupe prédominent de membres du Congrès américain, à la tête duquel se tiennent les membres du Congrès Joe Crowley, démocrate de New York et Alcee L. Hastings, démocrate de la Floride, Chris Smith, républicain de New Jersey et Frank Wolf, républicain de la Virginie, ont demandé au Président de la Commission Européenne, José Manuel Barroso, d'accroître les efforts enfin d'empêcher l'antisémitisme en Europe. La lettre était signée par vingt trois membres du Congrès, et a été envoyée en réaction de l'importante augmentation des incidents antisémites qui se sont déroulés en Europe en 2009.

 

Le mois dernier, le CFCA (le Forum pour la Coordination du Combat Contre l'Antisémitisme), a reporté des données mettant l'accent sur la hausse du nombre d'incidents antisémites qui se sont déroulés pendant l'opération "Plomb Durci" à Gaza. Le CFCA a précisé que le nombre d'incidents antisémites qui se sont déroulés en 2009 est le plus élevé depuis la Seconde Guerre Mondiale.

 

 

Inquiétés par la recrudescence de l'antisémitisme en 2009, les membres du Congrès ont écrit dans la lettre qu'ils ont envoyée: "Nous comprenons que des pays européens ont pris des mesures afin de combattre… les vagues d'antisémitisme, mais les conclusions du CFCA mettent l'accent sur le besoin de multiplier ces efforts. Nous désirons travailler avec vous, le plus possible, afin d'accroître nos efforts, par la coopération de nos efforts communs."

 

 

De plus, les membres du Congrès ont écrit: "Nous vous demandons instamment de condamner publiquement la hausse du nombre d'incidents antisémites, qui, s'il restent sans réaction, risquent de s'aggraver encore d'avantage en nombre et en intensité. De plus, nous demandons à la Commission Européenne, ainsi qu'aux états membres de l'Union Européenne, d'élargir les efforts afin d'éviter des attaques antisémites."

 

 

Source: http://crowley.house.gov/

 

ORIGINAL DE LA LETTRE

Excellency José Manuel Barroso
President, European Commission
Brussels, Belgium

Dear President José Manuel Barroso:

We wanted to bring to your attention recent data compiled by the Jewish Agency, which found that there were more documented incidents of antisemitism in Europe in 2009 than at any time since World War II. In fact, a greater number of incidents occurred during the first three months of 2009 than in all of 2008, including the burning of synagogues and the defacing of cemeteries and Holocaust memorials. These alarming statistics cannot be ignored and require the immediate attention of the European Commission.

The U.S. House of Representatives has been deeply involved in combating antisemitism throughout the world, passing a resolution as early as 2002 which states that “although the continued violence in the Middle East is disturbing and must be resolved, exploiting that violence to fuel hostility or violence against Jews and Jewish institutions is reprehensible.” We realize that many European countries have taken similar steps to combat tides of anti-Semitism, but the Jewish Agency’s findings underscore the need to redouble these efforts. We would like to work with you, wherever possible, to increase our efforts, by sharing best-practices and collaborating on our efforts.

As you know, EU states were present at the OSCE Berlin Conference on Antisemitism in 2004 and adopted the following April 2004 Permanent Council Decision No. 607 on Combating Antisemitism, which condemned without reservation all manifestations of antisemitism and that international or political developments in Israel or elsewhere in the Middle East never justify antisemitism. Indeed, modern-day Europe was formed on the basis of religious freedom and equal rights for all. When these rights are trampled upon, governments must step in and act in order to protect their citizens. For this reason, we urge you to publicly condemn the increased acts of antisemitism, which, if left unchecked, could further escalate in number and intensity. Additionally, we urge the European Commission, as well as the member states of the European Union, to expand efforts to prevent antisemitic attacks.

Ultimately, any attack on any minority group represents an attack on all who believe in human rights, and efforts to defend victims of such attacks are efforts to defend us all. We know you agree with this sentiment and we look forward to working with you to address this issue.

Sincerely,

Joseph Crowley
Alcee L. Hastings
Christopher H. Smith
Anthony D. Weiner
Michael E. McMahon
Dan Burton
Jared Polis
Al Green
Ron Klein
Heath Shuler
Mike Quigley
Maurice Hinchey
Doug Lamborn
Donald A. Manzullo
Jerrold Nadler
Frank R. Wolf
Laura Richardson
Shelley Berkley
Elijah E. Cummings
Keith Ellison
Mary Jo Kilroy
Gus R. Bilirakis
Debbie Wasserman Schultz

 

Source: http://antisemitism.org.il/fra/struggle/46432/Etats-Unis%E2%80%93LesmembresduCongr%C3%A8sencouragentlepr%C3%A9sidentdelaCommissiondel%5C%27UnionEurop%C3%A9enne%C3%A0accroitreleurvigilance