Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2010

CA VIENT DE SORTIR : L’ANTISEMITISME INVOLONTAIRE

9788845266225g.jpg

C’est l’accusation originale lancée contre Umberto Eco et son nouveau livre Il Cimitero di Praga (Le Cimetière de Prague). Dont l’objectif pourtant était de démonter « le mécanisme pervers des «Protocoles des Sages de Sion», faux notoire comme chacun sait. Eco l’avait déclaré clairement : «J'ai voulu me confronter longuement et ouvertement avec les clichés antisémites, pour les démonter».

Seulement, voilà: il y a dans le bouquin des documents faux et vraisemblables, des vrais qui ressemblent à des faux, des personnages doubles ou triples, des situations dont on ne sait plus si elles sont réelles ou non. Et au final, ce méli-mélo ne serait pas dépourvu d’ambiguïté. Ce qui est très fâcheux. Un rabbin italien a été appelé à la rescousse et il déclare gravement : «Dans le livre d'Eco, les trois sujets qui sont accusés de complot sont les Juifs, les Maçons et les Jésuites. Les Jésuites sont les premières victimes de Simonini : mais de la narration on comprend que ce sont des gens au fond peu recommandables. Même chose, sur un ton mineur, pour les Maçons : au 19ème siècle, ils participèrent à des jeux de pouvoir. Et s‘il y a des morceaux de vérité quand on parle de Jésuites et de Maçons, le problème se pose pour les Juifs: seraient-ils les seuls à être des victimes innocentes, ou bien y a-t-il quelque chose de vrai dans leur complot? Voilà où le jeu lancé par Eco devient dangereux.»

Drôlement dangereux en effet. Allez savoir ce que certains lecteurs pourraient en conclure …

En tout cas, si c’est une opération de pub de la part d’Eco, elle a plutôt bien réussi. Je parie que vous avez envie d’aller faire un tour du côté du cimetière de Prague …

Source : http://www.juif.org/go-news-140217.php