Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2010

ET TOC !!!!

Ca n’aura pas traîné. Le 24 octobre, nous parlions du synode qui s'est déroulé au Vatican et des propos qui furent alors tenus sur le sionisme et l’élection du peuple chéri de Dieu. Propos qui scandalisèrent du côté de Jérusalem. Voici la réponse du berger à la bergère, en date du 2 novembre, mais l’affaire est plus ancienne :

« Washington - La Banque du Vatican accusée d’avoir blanchi des avoirs volés aux Juifs (durant la Shoah ) »

« Washington - Après la saisie le mois dernier de 32 millions de $ à la Banque du Vatican, un groupe de survivants de la Shoah originaires de l’ancienne Yougoslavie a exigé de la Commission Européenne de vérifier la plainte selon laquelle la Banque du Vatican a blanchi des valeurs volées par les alliés des Nazis.

Jonathan Levy, un avocat dont le cabinet est situé à Washington, qui représente les survivants et leurs héritiers a rédigé une lettre au haut-commissaire de l’Union Européenne pour les affaires économiques et monétaires, Olli Rehn. Selon Bloomberg : « Nous requérons de la Commission qu’elle ouvre une enquête concernant les allégations de blanchiment d’argent des avoirs de victimes de la Shoah par des organismes financiers associés avec, ou qui sont des agences bancaires de la Cité-Etat du Vatican ».

La Banque du Vatican, connue officiellement sous le nom d’Institut des Travaux pour la Religion (ITR/IOR), a récemment remporté une bataille qui dure depuis une décennie, aux Etats-Unis, dans laquelle des survivants de la Shoah et leurs héritiers originaires de l’ancienne Yougoslavie et d’Ukraine accusaient l’IOR d’avoir blanchi des avoirs volés aux Juifs, aux Gitans et aux Serbes tués ou capturés par le Régime Croate soutenu par les Nazis en temps de guerre [Oustachis d’Ante Pavelic].

Le groupe avait réclamé 2 milliards de $ en restitution, mais la plainte a d’abord été classée sans suite, au motif que la Banque du Vatican bénéficie de l’immunité, protégée par « l’Acte garantissant l’immunité aux services étrangers aux Etats-Unis », qui a le pouvoir d’éviter à des gouvernements étrangers d’être confrontés à des poursuites aux Etats-Unis.

Lévy s’est donc tourné vers la Commission Européenne en arguant qu’elle pourrait avoir la capacité et l’autorité d’investiguer dans les comptes de l’IOR, puisque le Vatican a promis de se conformer aux lois européennes contre le blanchiment d’argent, la contrefaçon et la fraude, en retour de son emploi de l’Euro comme monnaie d’échange à l’intérieur de la Cité-Etat du Vatican.

Les procureurs de Rome cherchent également à démontrer que l’IOR se trouve sous le coup de la Loi européenne, selon Bloomberg.

La Banque du Vatican est un Institut qui relève de la gestion privée, située à l’intérieur de l’enceinte de la Cité du Vatican, dirigé par un PDG banquier professionnel qui rend directement des comptes à une Commission épiscopale (formée de Cardinaux) et en dernière analyse, au Pape.

Jonathan Lévy est également le représentant légal d’environ 3000 orphelins survivants de l’Institution Duplessis, qui est largement reconnu comme le cas les plus vaste dans toute l’histoire du Canada, d’Institution ayant pratiqué l’abus sexuel d’enfants, la torture, le meurtre, les expérimentations sur l’humain et l’exploitation. Le groupe n’a reçu que des compensations mineures de la part du Gouvernement canadien, et il cherche aussi, actuellement, à obtenir des dédommagements directs de la part des organisations catholiques romaines impliquées. » 

 

A la suite de cet intéressant article, on peut trouver en lien un choix d’autres « révélations » tout aussi croustillantes sur les turpitudes vaticanes. Alors que le peuple juif, lui, est innocent de tout comme l’agneau qui vient de naître. C’est d’ailleurs pour cela que les méchants le poursuivent sans relâche. Dur, dur, d’être aimé de Dieu!

Odessa et le “couloir du Vatican” – Opération “Couvent” – Des criminels de guerre nazis protégés et cachés par le clergé de l’Église catholique

Comment le Vatican et le pape furent mêlés au plus grand scandale financier de l’après-guerre – Mgr Marcinkus “banquier de Dieu”

Le Vatican finança la guerre de Mussolini contre l’Éthiopie – L’Église catholique est-elle coupable d’un génocide?

Enquête policière au Vatican – Fraude de 950$ millions

La “donation” de Mussolini — Accords du Latran — Église catholique — Bernardino Nogara — Pie XII — Jean-Paul II — Scandale financier au Vatican

Franco, instrument de guerre du Vatican — Église catholique — Espagne — Deuxième Guerre mondiale — Guerre civile espagnole — Religion de la violence

Source : http://www.juif.org/blogs/29078,la-banque-du-vatican-accu...

12/07/2007

L’ « ANTISEMITISME » SEMBLE INCONNU A HAUT NIVEAU

S’il est un domaine où, en tout cas, il est difficile aux juifs de se plaindre d’antisémitisme, c’est bien aux commandes des fonctions financières les plus prestigieuses du monde.

abd0d1de4233ad3399aec5aafa46691c.jpgLa Banque Mondiale est un organisme dépendant des Nations Unies qui regroupe 184 pays membres. Créée en 1945, elle devait à l’origine essentiellement venir en aide aux pays européens ravagés par la guerre. Aujourd’hui, elle est censée réduire le fossé entre riches et pauvres et aider les PVD et les PMA. Ne vous creusez pas la tête, il s’agit – nous sommes dans le domaine du mondialisme et de la bureaucratie réunis pour le meilleur des mondes – des Pays en Voie de Développement et des Pays les Moins Avancés. Reconnaissez qu’il faut évoluer dans ces sphères qui n’appartiennent plus tout à fait à notre monde pour inventer ça.

Toujours est-il que les trois derniers présidents de cette très puissante organisation financière basée à Washington, qui a la haute main sur les prêts accordés - ou non, ça dépend de bien des choses - aux pays mentionnés plus haut, sont des membres éminents de la communauté juive américaine : James Wolfensohn, président de la Banque Mondiale de 1995 à 2005, suivi de Paul Wolfowitz qui a finalement été contraint à la démission pour les motifs que chacun connaît et le dernier en date, qui vient d’être nommé par Bush : Robert Zoellick. Pas mal, non ?

f06c74cc8152bb940932a79a6a2451a5.jpgChacun a entendu parler de la Fed, autrement dit la Réserve fédérale des Etats-Unis. Il s’agit de la banque centrale américaine, qui décide de sa politique monétaire, supervise son système bancaire, etc. L’homme qui la dirige est l’un des plus puissants du pays, si ce n’est du monde. Eh bien, là aussi, nous restons dans le même cercle de pouvoir puisque ses deux derniers présidents, hasard sans doute, sont également issus de la même communauté: Alan Greenspan, gouverneur de la Fed de 1987 à 2006, et Ben Shalom Bernanke qui lui a succédé.

ef0f7817b17c4e163b15410c3908cd08.jpgLe troisième volet de ce déploiement de puissance financière mondialiste est constitué par le FMI, le Fonds monétaire international. Là, traditionnellement, le président est un européen. Nous n’en parlerons pas davantage aujourd’hui car les jeux ne sont pas encore (entièrement) faits. Mais l’Union européenne, sur la pression de Sarkozy, semble d’accord pour présenter…Dominique Strauss-Kahn. Il est des solidarités bien plus subtiles et bien plus fortes que les pseudo étiquettes politiques, tout juste bonnes à être jetées en pâture aux gogos. Et le mondialisme doit partout avancer à marche forcée.  Ce qu’il fait, au nez et à la barbe des peuples qui ne perçoivent que l’écume des choses et pas les mouvements de fond qui seuls importent.