Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2012

12 PINGOUINS … ET MOI… ET MOI… ET MOI …

« J’ai un ami trisomique. Il est plus intelligent que moi. Michel Garroté »*

 

Voilà un constat lucide que je n’ai aucun mal à croire. Oui, l’amer Michel a encore frappé et son ire se concentre cette fois sur les « trisomiques » de l’extrême-droite, dont je suis. Des trisomiques dont le crime inexpiable est de critiquer Israël et les institutions qui le soutiennent à mort.

J’apprécie à sa juste valeur cette petite décoration à laquelle je ne pouvais décemment pas manquer de réagir un peu.

Donc, si vous voulez vous marrer (et apprendre l’existence de sites que vous ignoriez peut-être) allez lire sa dernière éjaculation:

(http://www.dreuz.info/2012/12/ripoublik-les-trisomiques-de-lextreme-droite/).

Et surtout, surtout, ne ratez pas les commentaires qui suivent et en disent plus long que bien des discours sur les trisom, pardon, sur les intellos, qui le lisent. A mourir de rire.

Je suis sûre que vous apprécierez au passage la délicatesse avec laquelle il traite le FN. Nettement moins trisomique que les autres. Dame, Fifille s’est donné assez de mal pour ça.

 

Bon, pour les derniers pingouins qui seraient arrivés sur ce site sans connaître les antécédents de cette passionnante saga - dont ceci n’est que le dernier épisode en date - voici de la lecture intelligente pour le week-end. Installez-vous bien et en avant :

 

http://france-licratisee.hautetfort.com/archive/2009/08/07/israel-n-est-pour-rien-dans-tout-ca.html (07/08/09)

 

http://france-licratisee.hautetfort.com/archive/2010/05/01/pauvre-michel-garrote.html (01/05/10)

 

http://france-licratisee.hautetfort.com/archive/2010/05/04/de-l-insulte.html (04/05/10)

 

http://france-licratisee.hautetfort.com/tag/trou+du+cul (19/09/10)

http://france-licratisee.hautetfort.com/archive/2011/02/2...  (27/02/11)

 

Et je parie que j’en ai oublié. Le pauvre. Il s’en donne du mal, pour douze pingouins !

 

 

* Cette déclaration d'anthologie figure précisément dans les commentaires suivant son article. S'étant fait allumer par quelques défenseurs de trisomiques, il a cru devoir se justifier en ces termes.

18/05/2012

L’IMAGE D’ISRAËL NE S’ARRANGE PAS …

 

Chaque année, la BBC publie un sondage sur la perception de l’influence, positive ou négative, de 22 pays, et par voie de conséquence, sur leur image dans le monde. Nous parlions le 30/11/2010 de l’un des précédents sondages. Celui-ci a été réalisé auprès de 24 000 citoyens de ces 22 pays, du 6 décembre 2011 au 7 février 2012.

 

 

Tous les résultats détaillés sur :http://www.globescan.com/images/images/pressreleases/bbc2012_country_ratings/2012_bbc_country%20rating%20final%20080512.pdf

 

 

japan-influence-around-the-world.jpg

 

 

Le Japon arrive en tête des pays les plus appréciés, suivi de l’Allemagne, premier prix en Europe. Globalement, l’Union Européenne baisse de 8 points par rapport au précédent sondage, passant de 56 à 48% d’opinions favorables. Ex-aequo avec la France qui baisse, elle, de 4 points.

 

De l’autre côté du classement, sans surprise, c’est toujours l’Iran qui tient le pompon avec 55% d’opinions négatives. Mais pas bien loin, avec 50%, on trouve Israël, en baisse de 3 points, en compagnie de la Corée du nord et du Pakistan.

 

Ce qui prouve bien l’incroyable antisémitisme de la planète entière, alors qu’il est pourtant clair qu’Israël ne songe qu’à la paix et ne cesse de le répéter sur tous les tons. D’ailleurs, il paraît que « l’existence d’Israël rend le monde meilleur ». Et ce fichu monde qui n’est même pas capable de s’en rendre compte ! De quoi vous dégoûter. Bon, ça ce n’est pas moi qui le dit, c’est quelqu’un de beaucoup plus qualifié que moi :

 

« Le P’tit Hebdo : Vous serez en Israël du 21 au 24 mai. Que ressentez-vous quand vous posez le pied en Israël?

Guy Millière: Ce que je ressens chaque fois que j’arrive sur une terre de liberté, de prospérité, de fécondité. Je sais ce que la civilisation occidentale, et l’humanité entière, doivent au judaïsme et au peuple juif. Je suis heureux que le peuple juif ait retrouvé sa terre, je pense que l’existence d’Israël rend le monde meilleur. Je suis admiratif de ce qu’Israël a accompli en six décennies. »

(http://www.leptithebdo.net/2012/05/15/guy-milliere-lexistence-disrael-rend-le-monde-meilleur/)

 

image-israel-170512.jpg

 

 

Le second tableau ci-dessus détaille les opinions de ces 22 pays par rapport à Israël. Très intéressant. Sans surprise là encore, les USA apparaissent comme les meilleurs amis de l’Etat hébreu avec 50% d’opinions positives. Ils sont juste battus par le Nigéria à 54%. Je serais curieuse de savoir pourquoi.

 

Mais, tenez-vous bien, seulement 20% d’opinions positives en France pour Israël contre … 65% de négatives ! En augmentation de 9 points ! Vite, vite, vite, M. Peillon, au boulot !

 

69% d’opinions négatives en Allemagne, vous m’étonnez. Peut-être que les Allemands se lassent tout doucement de casquer, encore casquer, toujours casquer. Pour l’éternité et dans les siècles des siècles.

 

 

16/05/2012

ON RESPIRE DU CÔTE DES RESPONSABLES COMMUNAUTAIRES !

Oui, car enfin, ils faisaient mine de nourrir quelques craintes à propos d’un  changement de régime qui n’était pas leur premier choix. C’est vrai, ils auraient préféré Sarkozy. Mais, finalement, quelle importance au fond ? Le terrain est balisé de tous les côtés. Donc, ces fausses craintes n’ont pas duré longtemps. Juste le temps de placer un ou deux couplets de bienvenue, histoire d’adresser quelques messages subliminaux en haut lieu. Messages reçus cinq sur cinq.

 

Tout d’abord, le président tout nouveau tout beau s’est dépêché de glisser, lors de son investiture, une phrase bien sentie sur son horreur « du racisme et de l’antisémitisme ». Qui constituent, comme chacun le sait, les problèmes n°1 que connaît le pays en ce moment. Donc, soyons rassurés, il connaît ses priorités et il va s’y attaquer bille en tête.

 

Voilà pour l’acte 1. L’acte 2 a été la nomination de Jean-Marc Ayrault au poste de premier ministre (où, au passage, on lui souhaite bien du plaisir). Là, c’est carrément devenu l’extase. Car M. Ayrault fait partie du comité d’honneur du Cercle Léon Blum. Alors, hein, plus d’inquiétude à avoir !

 

Ce Cercle a été constitué en 2003 « par le rassemblement de centaines de militants provenant de formations politiques de la gauche parlementaire mais également de nombreux acteurs de la vie associative, syndicale et de sympathisants qui, tout au long de leur vie de citoyens, se sont reconnus dans les valeurs fondamentales de la Gauche Républicaine : Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité et Tolérance.

 

Nous nous sommes regroupés parce que nous avons décidé de combattre politiquement et démocratiquement la résurgence d'un nouvel antisémitisme qui provient, depuis quelques années, d'une partie de la gauche française en contradiction fondamentale avec les principes de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen.

 

Nous avons décidé de poursuivre le combat mené depuis de longues années contre le racisme et l'antisémitisme d'extrême droite et de l'étendre à ceux qui, malgré leurs proclamations progressistes, réalisent des amalgames pervers pour faire du juif le nouveau bouc émissaire de ce début de siècle. »

 

Vous lirez la composition complète de ce comité d’honneur et vous verrez qu’il n’y a rien que du beau monde. De gauche, évidemment. Pensez, il y a même Anne Sinclair et DSK ! Toute la gauche morale y trône en majesté, c’est émouvant.

Et donc, le nouveau premier ministre, qui a apparemment compris de quel côté les tartines se beurraient, y est aussi.

 

Cette bonne  nouvelle a été annoncée avec enthousiasme sur un site ultra-sioniste en ces termes :

« Ensuite, ce que tout le monde attend, c’est  l’annonce officielle du nom du Premier ministre :

Jean-Marc Ayrault est désigné. Il est député-maire de Nantes et président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale depuis 1997.

Pour rappel, le nouveau premier ministre fait partie du Cercle Léon Blum qui défend Israël face à la désinformation.  Un comité qui veut enfin clôturer toutes les critiques contre la politique d’Israël en rappelant que l’antisionisme est aussi de l’antisémitisme.

Ayrault est donc parrain de ce groupement fortement pro-israélien et très occupé à convaincre les socialos que les pro-palestiniens ne sont en fait que de dangereux et insupportables antisémites qui transportent le conflit entre Israel et Gaza en Europe..

Bienvenue à vous Mr Jean Marc Ayrault! »

Espérons pour eux que ce « parrain » ne sera pas trop éphémère …

 

 http://alyaexpress-news.com/

 

Comité d’honneur du Cercle Léon Blum:

 

 http://www.cercle-leon-blum.org/comit.htm

 

 

Petit complément d'information fort intéressant:

 

http://www.lalettrealulu.com/Sion-en-parlait-Ayrault-en-territoire-occupe_a1328.html

29/06/2011

AMALGAMONS, AMALGAMONS, IL EN RESTERA TOUJOURS QUELQUE CHOSE …

L’affaire Dreyfus et l’affaire Frank mises sur le même pied : celui de l’Antisémitisme avec un grand A. Je n’ai pas vraiment le temps d’épiloguer, mais vous arriverez bien à le faire tous seuls…

 

Lisez d’abord la nouvelle qui suit, diffusée par le CRIF. Vous lirez ensuite un éclairage concernant l’affaire Frank paru sur le blog en août 2007 :

 

 

1)   « L’affaire Dreyfus en France, l’affaire Frank aux Etats-Unis : la machine infernale

 
 

 

Etudier et mettre en parallèle l’affaire Dreyfus et l’affaire Frank, « Dreyfus en Amérique » pour certains, nous incite à observer le fonctionnement de nos démocraties contemporaines pour défendre une certaine idée de l’Etat de droit et porter un regard sur le sens des « indignations » et de l’engagement dreyfusard aujourd’hui. L’Université américaine de droit TOURO LAW CENTER a choisi de mettre en parallèle ces deux affaires pour son prestigieux événement quadriennal cette année, les 5, 6 et 7 juillet 2011 à Paris:

 

« PERSECUTION THROUGH PROSECUTION : ALFRED DREYFUS, LEO FRANK AND THE INFERNAL MACHINE »

 

gg.jpgL’affaire Dreyfus en France, l’affaire Frank aux Etats-Unis : la machine infernale TOURO LAW Center bénéficie du soutien, en France, de deux partenaires particulièrement actifs et engagés, l’American Jewish Committee (AJC) et le Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF) ainsi que d’un partenariat avec l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (IEP Paris). L’événement a, en outre, obtenu le haut patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République Française. TOURO LAW a inscrit les huits sessions du Colloque autour du jeu des engrenages, ceux de la « machine infernale » dans laquelle la politique, la justice, les médias, et l’opinion publique sont étroitement imbriqués.

 

Pendant trois jours, dans des lieux parisiens emblématiques liés à l’affaire Dreyfus, les plus renommés spécialistes livreront en séance leur expertise et leur éclairage pour étudier comment ces deux affaires se sont muées en « machines infernales ». Ils s’efforceront d’alimenter la réflexion sur le sens qu’a pris, depuis l’Affaire Dreyfus et jusqu’à aujourd’hui, la notion d’engagement dreyfusard. En effet, au-delà de la place fondatrice qu’occupe l’Affaire dans notre modernité républicaine, les débats qu’elle continue de soulever, en France et aux Etats-Unis, renvoient à des enjeux contemporains. Les affaires Alfred Dreyfus et Léo Frank, en raison de leur dimension et de leurs caractères, ont dépassé les parcours individuels de cet officier juif français en 1895 injustement condamé pour haute trahison à la détention à perpétuité et déporté, et de cet industriel juif américain en 1915 accusé, déshonoré, condamné puis lynché pour un meurtre qu’il n’a pas commis.

 

Cette nouvelle mise en perspective vise à révéler la modernité de ces deux affaires jusqu’aux interrogations les plus actuelles sur l’articulation de la défense des particuliers et des droits universels et la manière de définir les priorités et les argumentaires face aux différentes formes de racismes et d’antisémitismes aujourd’hui.

 

C’est en s’appuyant sur les interventions interdiscliplinaires de tous les experts présents et dans le prolongement de son engagement civique que le TOURO LAW Center a décidé de poursuivre le débat et le combat pour la justice. Chaque session se tiendra devant plus d’une centaine de participants invités. L’événement est ouvert au public sur invitation. »

 

 

Source : http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=25367&artyd=2

 

 

2)   L’AFFAIRE LEO FRANK ET L’ANTI-DEFAMATION LEAGUE

imagesCAM0RIY1.jpgNous avons déjà parlé de la rubrique intitulée Souviens-toi ! publiée chaque jour sur Guysen International News. Aujourd’hui, elle évoque, entre autres, la mort de Leo Max Frank survenue le 17 août 1915 à Atlanta dans des circonstances très particulières qui rejoignent par bien des aspects notre propos habituel.

Dans l'affaire Leo Frank, le crime commis n'a jamais été réellement élucidé et bien que les faits remontent à présent à plus de 90 ans, ils continuent à déchaîner les passions car il y est question … d’antisémitisme. Autant dire que voilà un crime qui ne risque pas de sombrer dans l’oubli.           

S’agissant des faits, survenus en 1913, Guysen nous apprend ceci : Un juif d’origine allemande nommé Leo Max Frank, ingénieur habitant Atlanta (Georgie, Etats-Unis), est accusé du meurtre d’une jeune fille âgée de treize ans, Mary Phagans. Il est arrêté en dépit du manque de preuves. Avec l’ouverture de son procès, l’attitude antisémite de la population et du jury devient manifeste. La presse se livre à une campagne antisémite, et, dans ce contexte, les jurés déclarent Leo Max Frank coupable et le condamnent à mort. Mais le gouverneur de Georgie, Slanton, commue sa peine en prison à vie. Une foule rendue enragée arrache Leo Max Frank à sa prison et le lynche en psalmodiant des slogans antisémites. D’autres juifs sont agressés et beaucoup s’enfuiront de Georgie. En mars 1986, Leo Max Frank est réhabilité à titre posthume.

En se penchant d’un peu plus près sur la question, on se rend vite compte que les faits ne sont pas si lisses que cela et qu’en réalité, les juges avaient deux beaux présumés coupables à leur disposition : un juif, certes, mais aussi… un noir, nommé Jim Conley. Nous sommes à Atlanta, ne l’oublions pas. Et voilà que c’est sur le juif que le couperet tombe ! quel incroyable racisme ! Il faut noter pourtant que le jury comprenait quatre juifs et aucun noir, les deux pressentis ayant été récusés par la défense de Frank, à savoir huit avocats.

Loin de moi l’idée de prendre la moindre position dans cette sombre affaire. Elle est décrite avec beaucoup de détails dans Wikipedia version anglaise. Elle m’inspire simplement quelques réflexions.

Ainsi, l’Anti-Defamation League, elle-même émanation du B’nai B’rith, est née en 1913 à la suite de ce fait divers. Dès que l’un des leurs est accusé, les responsables juifs font bloc. L’ADL présentera systématiquement par la suite Leo Frank comme une victime de l’antisémitisme.

Et les années ont beau passer, rien n’est oublié. Comment réhabiliter cette victime de l’antisémitisme le plus odieux ? Miracle ! voilà que tout à coup, après 69 ans de silence, LE témoin se manifeste. Il y aura mis le temps, mais mieux vaut tard que jamais, n’est ce pas ? Donc, un dénommé Alonzo Mann révèle en 1982, à l’âge de 84 ans, qu’il a bel et bien vu jadis le noir transporter le corps de la victime. C'était donc lui le coupable! S’il n’a rien dit jusqu’alors, c’est qu’il avait peur !

L’ADL va donc présenter une première demande de réhabilitation de Frank en 1983, que l’Etat de Géorgie refuse. Qu’à cela ne tienne. L’ADL représentera une seconde demande en 1986. Cette fois-ci, l’Etat de Géorgie « accordera son pardon » et reconnaîtra son incapacité à avoir protégé efficacement l’accusé durant son incarcération. Ce qui ne veut pas dire, contrairement à ce qu’affirme Guysen, qu’il a été absous d’un crime resté irrésolu.

(blog La France LICRAtisée – 17/08/2007)

15/04/2011

SACRE HERVE !

Une belle pub pour lui, relayée gratos par le CRIF. Tout y est: le « groupuscule », forcément très groupusculaire, le « prétendu » spécialiste de la question juive, les « diatribes haineuses et antisémites », etc.

 

Mais très curieusement, au lieu de passer cet événement interne sous silence comme il serait à première vue logique de le faire, surtout avec des groupuscules aussi minuscules, voilà qu’ils annoncent tous la conférence à grands coups de shofar, avec adresse et tout. Sympa de leur part. Je suis sûre qu’il boit du petit lait, ce bon Hervé …

 

« Dédicace révisionniste à Lyon : la LICRA condamne

 

La LICRA Rhône-Alpes condamne la  conférence-dédicace d’Hervé Ryssen, ce 15 avril 2011 à Lyon. La LICRA Rhône-Alpes s’indigne de la programmation de cette conférence-dédicace organisée par le groupuscule d’extrême droite Jeune Nation ce vendredi 15 avril à 19h à l’Hôtel Le  Lumière, 26 rue Villon à Lyon 8ème.

 

Hervé Ryssen, prétendu « spécialiste de la question juive » doit intervenir lors de cette réunion et dédicacer ses ouvrages dont... "Le Fantasme juif", "La Mafia juive", "Le Miroir du judaïsme" et "Histoire de l’antisémitisme vue par un goy et remise à l’endroit".

 

Pour l'association, "ces diatribes haineuses, antisémites et xénophobes ne doivent pas avoir droit de cité dans notre ville de Lyon, capitale de la Résistance. Nous avons trop connu ces visages de l'extrême droite, nous savons où ils ont entraîné la  France : la collaboration de certains avec les nazis, l'indignité des lois d'exception contre les juifs, une longue guerre contre les occupants.  L'extrême droite n'a jamais apporté que le malheur dans son sillon de haine".

 

C’est la raison pour laquelle la LICRA Rhône-Alpes fait et fera preuve d’une détermination sans faille à la combattre. »

 

Source : http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=24521&artyd=9

05/04/2011

« Augmentation de 15 % des fonds pour les rescapés de la Shoah »

« Le gouvernement allemand a convenu mardi d'augmenter les fonds alloués aux survivants de la Shoah de 15 %. Soit de 110 millions d'euros en 2011 à 126,7 millions d'euros en 2012. C'est ce qu'a annoncé l'organisation Claims Conference (Conférence de revendication matérielle des biens juifs contre l'Allemagne).

 

Selon le nouvel accord conclu entre Berlin et l'organisation juive chargée de négocier au nom des victimes juives du nazisme, les fonds fournis par l'Allemagne devraient atteindre 136 millions d'euros en 2013 et 140 millions d'euros en 2014.

 

En tout, l'Allemagne devrait donc allouer à la Claims Conference 513 millions d'euros entre 2011 et 2014 pour aider les survivants de la Shoah.

 

"Avec la baisse des sources de financement liées à ces compensations, cet accord à long terme obtenu par la Claims Conference est crucial pour répondre aux besoins grandissants des survivants de plus en plus âgés de la Shoah", a déclaré dans un communiqué le président de Claims Conference, Julius Berman. "Cela fournira aux survivants et aux organismes qui s'en occupent la certitude que le financement sera disponible pour faire face à la demande croissante des prochaines années."

 

La Claims Conference fournit des soins à domicile et d'autres services aux personnes âgées rescapées de la Shoah, dans 46 pays du monde. Chaque année, l'organisation rencontre des responsables allemands pour discuter des fonds alloués aux survivants du génocide perpétré par les Nazis contre le peuple juif durant la Deuxième Guerre Mondiale. Aujourd'hui, les plus jeunes des rescapés ont plus de 70 ans.

 

"Une fois de plus, le gouvernement allemand reconnaît sa responsabilité historique d'assister les victimes juives dans leurs dernières années", a déclaré Stuart Eizenstat, négociateur spécial pour Claims Conference. "Au cours des années, le gouvernement a démontré son engagement à améliorer le sort de ces victimes âgées qui ont besoin de ces fonds."

 

D'autre part, les survivants qui ont été emprisonnés dans un ghetto par l'Allemagne nazie pendant au moins 18 mois recevront 9 euros supplémentaires pour leurs allocations mensuelles. Le Fonds d'Europe Centrale et de l'Est, qui aide les Juifs de l'ancien bloc soviétique vivant dans une relative pauvreté, verra son budget annuel augmenter de 2,8 millions d'euros. »

 

 

Source: http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1300962205869&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull

30/03/2011

LA TUNIQUE DE NESSUS

Nous avons évoqué à plusieurs reprises le vif désir du FN nouveau, en proie aux affres de la « dédiabolisation », de se normaliser pour entrer enfin dans la cour des grands. Et participer lui aussi à ce système de délices qu’il fait semblant de rejeter. Pour y parvenir, il essaie désespérément de se défaire de cette tunique de Nessus qui lui colle à la peau et qui a nom antisémitisme. Le pire étant que le FN n’a jamais été ni antisémite, ni raciste, nous le savons bien. Mais il était utile de le dépeindre comme tel, nous le savons aussi.

Ce qui est assez minable, c’est que certains, au FN, croient pertinent de se dédouaner aujourd’hui en crachant sur les antisémites. J’en veux pour dernière démonstration un article paru récemment sous le titre Antisém’iteux, l’écume des fours, sous-titré «Ah, le folklore antisémite ! Ses références historiques surannées, ses «obsédés de la Shoah», et surtout… son confort». De façon très éclairante, cet article a été repris avec délectation par le site juifdesouche.org. (lien ci-dessous).

L’auteur, animé d’un visible désir de redonner au FN une virginité perdue (dans l’esprit du public), et de se démarquer à tout prix de la bête immonde, déverse à pleins seaux son fiel contre l’ « extrême-droite antisémite ». Suivez mon regard …

Car le deal est d’importance : comment accéder enfin au gâteau du pouvoir qui s’est un peu rapproché, mais pas encore suffisamment ? Eh bien, les choses ayant évolué, ça pourrait devenir relativement simple : il suffirait de faire front commun avec les juifs contre les musulmans. C’est un peu abrupt présenté comme ça, mais c’est bien de cela qu’il s’agit. Vous irez examiner ses arguments et vous apprécierez en particulier les obsédés de la shoah. Qui, par une curieuse mais classique inversion, se trouvent être … ceux qui dénoncent la chose.

Il termine sa diatribe en déclarant : « Que celui qui a des oreilles entende ». Moi, j’ai envie d’ajouter : « Et que celui qui a un brin de cervelle réfléchisse. » Car ce n’est pas le tout d’être un âne avec de longues oreilles pour bien entendre. Quand on a un minimum de matière grise au milieu, on ne tire pas un trait comme si de rien n’était sur trente-cinq années de pressions, diktats et volontés clairement exprimées qui ont précisément abouti à la situation désastreuse que nous connaissons.

A ceux qui ont la mémoire courte, ou aucune notion historique ou politique, je rappelle que cette immigration musulmane massive n’est pas tombée du ciel. Elle a été très largement imposée par ceux qui y avaient intérêt et ont joué sans vergogne de l’argument-massue : le chantage à Vichy et à l’éternelle culpabilité de l’humanité entière à l’égard des juifs. L’obsession anti-identitaire (lorsqu’il est question de notre identité) des associations dites antiracistes est pour beaucoup dans la promotion forcenée de l’islam en France, il s’agirait de ne pas l’oublier.

L’influence majeure des institutions communautaires sionistes dans la vie politique de notre pays, tant dans le domaine intérieur (éducation nationale, justice, etc) qu’extérieur, avec l’alignement attendu sur les intérêts d’un pays étranger, Israël, se poursuit de plus belle et semble même triompher. Il suffit de rappeler le dîner annuel du CRIF où se précipite la classe politique en rangs serrés. Et les pressions, intimidations, menaces ou cajoleries, qui émaillent quasiment chaque jour de l’année et qui sont complaisamment relayées par les médias.

Cette influence relève du domaine politique et doit être questionnée comme telle. Est-elle normale ? Est-elle anormale ? Nous avons le droit et le devoir de nous interroger. L’habileté a consisté à la faire glisser du domaine politique au domaine « moral », investi par le couple infernal racisme/antiracisme. Ce piège, qui visait à éviter les débats gênants, a bien fonctionné, mais il a de plus en plus de ratés. Le tissu s’est déchiré et laisse apparaître certaines réalités censées demeurer ignorées.

On a aujourd’hui la nette impression que le FN nouvelle version ne demande qu’à tomber volontairement, à son tour, dans cette confusion soigneusement entretenue. Pour se faire bien voir de ceux qui tirent les ficelles et être enfin admis à la table du festin.

Si c’est à ce prix-là qu’il compte remplacer l’UMPS, je vois très clairement où serait son profit à lui. Mais franchement pas où serait l’intérêt pour le pays. Au contraire.

http://www.juifdesouche.com/?p=665

22/03/2011

VOUS AVEZ DIT BIZARRE ? COMME C’EST BIZARRE ….

Curieusement, il ne vient jamais à l’esprit des responsables communautaires (du moins officiellement, car j’ai ma petite idée sur la question) que ce fameux et terrifiant « antisémitisme », cette peste brune sans équivalent dans le monde entier, sans parler du cosmos, prend peut-être l’une ou l’autre racine dans des agissements qui finissent par être franchement pénibles. Voici ci-dessous une info provenant de Pologne, et ensuite, le rappel d’un rapport dont nous parlions le 17 mars. Toute corrélation entre les deux infos serait naturellement totalement abusive. Et sans fondement.

1) Le grand rabbin de Pologne, Michael Schudrich, est fort mécontent car le gouvernement du pays traîne les pieds pour procéder aux indemnisations des biens juifs perdus du fait des invasions nazies et soviétiques.

Suite à un projet de loi sur cette question sensible datant de 2008, environ 90 000 demandes ont été déposées. Le montant en cause s’élèverait à la modique somme de 48 milliards de dollars. Inutile de préciser que la population polonaise dans son ensemble est fortement hostile à ce projet, estimant que le contribuable n’a pas à payer pour les crimes commis par les nazis et les soviétiques. Ce qui place les officiels dans l’embarras. Ils arguent du contexte économique difficile et de l’énormité de la somme pour éluder le sujet.

D’où l’ire du rabbin qui se fiche bien du contribuable polonais. D’ailleurs, nous dit-il : "La Bible dit clairement qu’il ne faut pas voler" (les juifs, naturellement) « J’estime tout simplement que ce refus d’indemniser est immoral. J’espère que le gouvernement va revoir ses positions en la matière".
Le Président du Congrès Juif Mondial, Ronald Lauder (le fils de la reine des crèmes de beauté) appuie fortement le rabbin dans sa démarche. Pauvres Polonais ! Seront-ils de taille ?

2) Europe - Le sentiment antisémite est fort

Nous avions parlé des résultats de ce rapport le 17 mars. S’agissant de la Pologne, on ne s’étonnera donc pas trop des affirmations suivantes qu’il n’est pas mauvais de rappeler:

A l’affirmation : "Israël mène une guerre d'extermination contre les Palestiniens", formulée ainsi afin de créer un parallèle avec la politique du régime nazi, 63,3% des Polonais ont exprimé leur accord.

52,2% des Polonais sont d'accord avec la phrase suivante: "En considérant la politique israélienne, je peux comprendre pourquoi les gens n'aiment pas les Juifs"

A 72,2%, les Polonais sont d'accord avec l'affirmation: "Les Juifs essaient de tirer avantage du fait d'avoir été des victimes pendant l'époque nazie". Bon, ne désespérons pas, il y en aurait quand même 27,8% d’un avis contraire, ou sans avis du tout.

Moshe Kantor, Président du congrès Juif européen s'était déclaré "abasourdi " par ces résultats "après des années de lutte contre l'antisémitisme", ajoutant qu'il était urgent que les Etats européens et l'Union européenne "se réveillent avant qu'il ne soit trop tard".

No problem. Il suffira de créer encore quelques zinzins aux frais du contribuable pour ajouter à la collection. Et le tour sera joué. Plus d’antisémitisme ! (à prendre dans le sens que l'on préfère).

 

Sources: http://www.israel-infos.net/POLOGNE--Le-Grand-Rabbin-cont...

http://www.israel-infos.net/Europe--Le-sentiment-antisemi...