Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2011

MOI, JE NE VOIS QU’UNE SOLUTION ….

 

… à l'épouvantable situation indiquée ci-dessous. On s’étonne vraiment qu’elle ne soit pas davantage mise en œuvre. Sachez donc qu’il existe en Israël un Comité de coordination de lutte contre l'antisémitisme (CFCA) qui présente un rapport annuel juste avant les commémorations de la libération d’Auschwitz (27 janvier, pour le cas où vous l’auriez oublié). Ce qui est parfaitement logique.

 

En présentant ce rapport, le ministre israélien de l’Information a fait l’une ou l’autre déclaration intéressante :

1)     « Le gouvernement va créer une commission ministérielle chargée de la lutte contre l'antisémitisme dans le monde ».  Carrément.

2)     Il a également affirmé que « l'Etat d'Israël s'inquiétait de la montée de l'extrême-droite dans certains pays européens, notamment en Allemagne, en Autriche, en Grèce, en Suède et en Hongrie. » Vous aurez noté, futés comme vous l’êtes, qu’il ne s’en inquiète pas en France. Bizarre, non ?   Très, très bizarre, même, et éclairant, à la réflexion.

 

Je trouve que les « élites » juives ne manquent pas d’air de se plaindre aujourd’hui de la présence « d’une forte communauté musulmane » qu’elles nous ont imposée depuis 35 ans. Fallait pas jouer aux apprentis sorciers. J’ai au moins une secrète satisfaction : les nouveaux venus sont finalement moins commodes à manipuler que les autochtones. Et puis, cette insistance à nous inciter à partir en guerre contre l’islam … je finis par trouver ça louche, tout d’un coup. Qu’ils se débrouillent donc eux-mêmes pour gérer une situation qu’ils ont créée de toutes pièces.

 

 

« Antisémitisme: la France, pays le plus dangereux pour les Juifs!

 

Il n’y a pas d’antisémitisme d’Etat en France, mais la présence d’une forte communauté musulmane dans ce pays est à l’origine d’une montée en puissance de l’antisémitisme d’origine arabo-musulmane, qui fait que ce pays est aujourd’hui devenu l’un des plus dangereux pour les Juifs dans le monde libre!

C’est ce qui ressort du Rapport de l’Agence Juive sur l’antisémitisme en 2010, qui note d’ailleurs une légère baisse globale des faits et incidents antisémites dans le monde. Et ce ne sont pas les derniers propos inadmissibles de Michèle Alliot-Marie lors de sa tournée dans la région qui vont contredire cette tendance observée par les dirigeants de l’Agence Juive. La politique méthodiquement suivie par le Quai d’Orsay vis-à-vis d’Israël ne peut qu’attiser l’hostilité face à Israël et laisse le champ libre à l’expression antisémite dans les cités et banlieues françaises.

Si les actes antisémites sont en légère régression, le Rapport indique par contre que l’hostilité à l’Etat d’Israël est en forte hausse, et que les vecteurs principaux en sont les organisations pro-palestiniennes, les mouvements d’extrême gauche et des Verts, ainsi hélas que des organisations ou personnalités israéliennes qui suscitent ou cautionnent la délégitimation d’Israël à travers le monde.

La corrélation directe entre une présence d’une forte communauté arabo-musulmane dans un pays et l’intensité des actes antisémites est également établie par le Rapport qui précise « que les violences verbales, physiques ou contre des biens sur fond d’antisémitisme ethnico-religieux sont désormais le lot quotidien en Europe ».

Ce Rapport est publié à quelques jours de la Journée Internationale du Souvenir de la Shoah (27 janvier), et il désigne la France « comme le pays où les Juifs sont aujourd’hui les plus exposés au danger antisémite ». D’autres pays sont également cités, comme la Suède, la Belgique, l’Allemagne, la Grande-Bretagne ou les Pays-Bas, qui ont en commun une population arabo-musulmane importante, et que les gouvernements « soignent » pour des raisons évidentes de « paix sociale » et de calculs électoraux. Mais on note également un regain d’antisémitisme dans des pays où il n’y a même plus de Juifs, tels que l’Egypte ou l’Algérie.

L’Agence Juive se dit « très inquiète » du fait « que de plus en plus, des groupes musulmans, aidés par des organisations pro-palestiniennes, tentent d’instiller une idéologie inspirée par le nazisme et diffusent dans la population européenne de nouvelles versions des thèmes de l’antisémitisme classique ».

Pour tenter de réagir à ce phénomène, le Président de l’Agence Juive, Nathan Sharansky, a annoncé « un doublement des émissaires de l’Agence Juive dans certains hauts-lieux de la propagande anti-israélienne, comme par exemple les campus universitaires d’Amérique du Nord »…

Source : http://www.juif.org/go-news-144582.php