Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2011

NOUVEAU BRAS DE FER EN PERSPECTIVE

 

Prenons les paris. Qui va l’emporter ? Tout commence par l’acte 1 :

« Serge Klarsfeld s’indigne de la célébration nationale de la mort de Céline

céline.jpg« L’association des fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF), présidée par Serge Klarsfeld, s’est indignée mercredi dans un communiqué de voir l’anniversaire de la mort de l’écrivain Louis-Ferdinand Céline inscrite sur la liste des célébrations nationales 2011. Placé sous la présidence de Jean Favier, c’est le Haut comité des célébrations nationales, dépendant de la direction des Archives de France, qui établit la liste annuelle des célébrations et publie un recueil, préfacé cette année par Alain Corbin, avec un avant-propos du ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand. »


L’association a en conséquence réclamé mercredi "le retrait immédiat" du recueil publié pour l'occasion et "la suppression dans celui qui le remplacera des pages consacrées à Céline", décédé le 1er juillet 1961, il y a 50 ans.

"A ceux qui s'offusqueraient de cette exigence, nous répondons qu'il faut attendre des siècles pour que l'on célèbre en même temps les victimes et les bourreaux", poursuit la FFDJF. "La République doit maintenir ses valeurs : Frédéric Mitterrand doit renoncer à jeter des fleurs sur la mémoire de Céline, comme François Mitterrand a été obligé à ne plus déposer de gerbe sur la tombe de Pétain", conclut la FFDJF.

Eh oui, Mitterrand, de guerre lasse, avait fini par leur donner satisfaction sur ce point aussi. La LICRA lui avait collé aux basques jusqu’à ce qu’il cède : depuis 1987, le chef de l’Etat faisait déposer tous les 11 novembre une gerbe de fleurs sur la tombe du maréchal Pétain à l’ïle d’Yeu, honorant par ce geste le héros de la guerre 1914-18. Sous les pressions incessantes des « communautaires », il finira par y renoncer en 1993.

Ils ont l’habitude de gagner à tous les coups, pourquoi se gêneraient-ils ? Pour en revenir à Céline, voici l’acte 2 :

« Delanoë avec Klarsfeld

 

dela.jpg« Invité sur Europe 1 ce jeudi 20 janvier 2011, Bertrand Delanoë a dit soutenir la position de Serge Klarsfeld, qui, en tant que président de l'association des fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF), s'est indigné de voir l'anniversaire de la mort de l'écrivain Louis-Ferdinand Céline inscrit sur la liste des célébrations nationales de 2011. "Céline est un excellent écrivain mais un parfait salaud", a estimé le maire de Paris. »

Et lui, qu’est-il donc au juste ?

Sources : http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=23367&artyd=4

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/01/20/97001-20110120FILWWW00482-celebration-de-celine-delanoe-contre.php