Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2008

QUE FONT ET QUE DISENT NOS ELUS?

3.   LES ELUS REGIONAUX DE TOULOUSE ET DE SA REGION

 

« Le 9 novembre 2008, à l’occasion du 70ème anniversaire de la Nuit de Cristal, en présence de plus de trois cents personnes, des autorités civiles, religieuses et militaires et des responsables de l’Education nationale, a été inaugurée à Toulouse l’œuvre artiste et commémorative dénommée « Mémorial de la Shoah » (...)

 

A la fin de l’année 2005, une convention avait été signée entre la délégation régionale du CRIF de Toulouse Midi Pyrénées et la municipalité de Toulouse, le Conseil Régional de la région Midi Pyrénées ainsi que le Conseil Général de la Haute Garonne. Cette convention avait pour objectif d’ériger un monument qui ne soit pas que commémoratif et qui puisse servir de support à des activités pédagogiques.

 

Ce monument tente de traduire l’absence des Juifs, qui ont été assassinés pendant la Shoah. Il est constitué de six portiques en métal de dix mètres de haut, sur six supports en béton qui se répondent deux par deux, à la façon d’une étude talmudique. Sur les portiques, on trouve gravé en français, en hébreu et en allemand, deux questions fondamentales : « Où es-tu ? » et « Où est ton frère ? », faisant référence à des questions d’identité et de responsabilité de l’Autre. L’œuvre a été réalisée par un artiste parisien, Mikaël Sebban.

 

Cette convention de 2005 engageait les quatre partenaires (CRIF, municipalité de Toulouse, Conseil Régional et Conseil Général) à sélectionner une œuvre, à la financer, à l’entretenir et la pérenniser sur l’espace public du centre de la ville de Toulouse, au travers d’un jury où participaient également le rectorat de l’académie de Toulouse ainsi que les anciens déportés.

 

20081110_DNA018088.jpg

Présent lors de la cérémonie, Martin Malvy, le président du Conseil régional de Midi-Pyrénées, l'une des collectivités partenaires de ce projet, a insisté sur la nécessité de se souvenir et d'écouter ceux qui veulent témoigner. « C'est l'indifférence qui a rendu possible l'extermination de millions d'hommes, de femmes et d'enfants », a-t-il déclaré avant d'ajouter: « Partout où souffre un homme ou une femme, la souffrance les dépasse et nous touche tous ».

 

C’est Pierre Cohen, socialiste, qui est maire de Toulouse depuis mars 2008.

Dans un souci d’information et de transparence - tout à fait naturels dans un grand pays démocratique comme le nôtre - , il serait intéressant de connaître le coût, pour le contribuable, de cette œuvre d’art. J’ai cherché, mais je n’ai hélas pas trouvé. Peut-être qu’un des généreux contributeurs – à l’insu de son plein gré – vivant à Toulouse et fréquentant ce blog, pourrait éclairer notre lanterne ?

 

Source : http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=12413&returnto=articles_display/list&artyd=2%20&tg_id=7

18/12/2008

QUE FONT ET QUE DISENT NOS ELUS?

2. LES ELUS REGIONAUX DE TOURAINE-POITOU-CENTRE

 

Les salons de l’Hôtel de Ville de Tours ont accueilli le deuxième dîner du CRIF de la région Touraine-Poitou-Centre le jeudi 4 décembre 2008. Daniel Shek, l’ambassadeur d’Israël en France en était l’invité d’honneur. Il a exprimé sa « réelle satisfaction  » de voir les relations bilatérales « reprendre des couleurs positives » et réaffirmé la « soif inébranlable » de son pays de faire la paix avec ses voisins.

 

« Jean Germain le  maire de Tours et  premier vice-président de la région Centre  a annoncé son intention  de conduire  une délégation d’élus qui se rendra en Israël en 2009 (…).

Outre le préfet, de nombreuses autres personnalités de la vie régionale ont répondu à l’invitation du CRIF. Parmi elles: Claude Roiron, présidente du Conseil Général d’Indre et Loire (…).

A l’issue de ce dîner particulièrement  réussi, François Guguenheim pouvait noter avec satisfaction : le CRIF, Israël et le judaïsme dans son ensemble ont été comblés le 4 décembre  2008 à Tours. « Les mémoires resteront gravées par cette soirée exceptionnelle !».

 

La veille, 3 décembre, l’ambassadeur Shek était invité à Orléans. « Après un déjeuner convivial dans la Préfecture de la Région (Centre), en présence de Jean-Michel Bérard, Préfet, Meyer Habib, vice-président du CRIF, de Serge et Béate Klarsfeld, d’Hélène Mouchard-Zay, la Présidente du Cercil (Centre de recherche et de documentation sur les camps d'internement et la déportation juive dans le Loiret), l’ambassadeur a visité le  Musée des Beaux Arts, le futur lieu de Mémoire devant abriter le Cercil. Puis, il a eu par la suite un rendez-vous avec François Bonneau, Président de la Région Centre et avec Serge Grouard, Député -Maire d'Orléans.

 

La soirée organisée par le CRIF s’est déroulée dans un château des environs d'Orléans, en présence de 130 personnes. L’atmosphère était d’une grande cordialité. On comptait dans l’assistance le sénateur Jean-Pierre Sueur, des maires ou des maires adjoints de la Région, Madame Taffaleau, la Procureure Générale de la République, (…) Après un exposé très apprécié de l’historien Georges Bensoussan sur le sionisme, l’ambassadeur d’Israël a prononcé un très beau discours sur les particularités de l'Etat d'Israël. (…) »

 

 

Sources : http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=12669&returnto=articles_display/list&artyd=2%20&tg_id=7

 

http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=12650&returnto=articles_display/list&artyd=2%20&tg_id=7

 

17/12/2008

QUE FONT ET QUE DISENT NOS ELUS ?

Ils coûtent cher au contribuable, la moindre des choses est de se tenir informés de leurs activités. C’est pourquoi, dans un strict souci d’information, et sans aucun commentaire de ma part, je vais ouvrir une petite série sur les activités « communautaires » de nos très chers élus.

 

Bon, je n’ai pas oublié ce que j’ai écrit il y a peu. Mais, comme vous le constaterez, ces petits relevés, que je crois utiles, ne me prendront pas beaucoup de temps.

 

1.   Michel Herbillon, député-maire UMP de Maisons-Alfort

 

michel-herbillon-expert-es-communication-michel-herbillon-expert-es-communication.jpgAccompagné d’Olivier Capitanio, conseiller général du Val de Marne, il vient d’être reçu par la commission des relations avec les élus locaux du CRIF, qui relate en ces termes l’entretien :

 

« Michel Herbillon a souligné à quel point l’action du CRIF est utile et nécessaire pour la lutte contre l’antisémitisme.

 

L’élu de Maisons-Alfort s’est dit très proche de la communauté juive. Il a  organisé dans sa commune plusieurs manifestations : la plantation d’un arbre pour commémorer la mort d’ Itzhak Rabin,  la pose de plaques sur l’entrée des écoles où des enfants juifs ont été déportés, une exposition pour les 60 ans de l’État d’Israël et la réception de tous les nouveaux ambassadeurs d’Israël en France dès leurs prises de fonction.

 

Michel Herbillon a souligné son attachement au jumelage qui existe entre Charenton, ville de sa circonscription, et Zichron Yaacov et a souhaité développer une pédagogie pour mieux faire connaître Israël et pour lutter contre les actes antisémites. Il a indiqué aux membres de la commission qu’il considère  le devoir de mémoire comme très important et qu’il se sent personnellement concerné par ce crime contre l’humanité.

 

Concernant l’otage franco-israélien, Guilad Shalit, Michel Herbillon est d’accord pour engager un certain nombre d’actions pouvant aboutir à sa libération. Il a déjà exposé en signe de solidarité le portrait de Guilad Shalit au théâtre municipal pendant plusieurs semaines. Il a également signé l’appel lancé par Ingrid Bétancourt pour le jeune homme.

 

Concernant la position de la France sur l’Iran, Michel Herbillon a souligné que le Président de la République a été clair vis-à-vis de l’Iran et de l’arme nucléaire : pas de compromis possible sur cette question dont dépend étroitement la sécurité d’Israël et de la région ».

 

 

source: http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=12807&returnto=articles_display/list&artyd=2