Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2011

APRES LES JUSTES, LES PETITS-ENFANTS DES JUSTES

… en attendant les arrière petits-enfants, puis ensuite, les arrière-arrière petits-enfants… Il y a encore de la marge.

 

« La Fondation France-Israël présidée par Nicole Guedj, conduira une délégation de 20 petits-enfants de Justes français parmi les Nations en Israël du 30 Avril au 4 Mai 2011.

 

« Mémoires de Justes parmi les Nations » est une initiative de la Fondation France Israël, qui ambitionne de transmettre la mémoire de la Shoah autrement, notamment aux nouvelles générations françaises. En accordant une attention particulière aux descendants de Justes parmi les Nations, il s’agit à la fois d’humaniser cette mémoire parfois lointaine mais aussi de la positiver en soulignant les actes héroïques de ceux de nos concitoyens qui se sont élevés contre la barbarie nazie.

 

A l’occasion des cérémonies de la journée de commémoration nationale de la Shoah en Israël, ces « Ambassadeurs de la mémoire » rendront hommage à leurs grands-parents mais aussi aux 3 158 Justes français parmi les Nations, qui ont sauvé des Juifs au péril de leur vie pendant la Seconde Guerre Mondiale. A Yad Vashem, ils auront la fierté de découvrir le nom de leurs grands-parents sur le mur des Justes parmi les Nations et de rencontrer des rescapés, dont certains ont été protégés par leurs aïeux. De nombreuses rencontres avec des Israéliens seront également initiées pour pérenniser les liens indéfectibles qui unissent l’histoire des Justes parmi les Nations à celle de l’Etat d’Israël.

 

Ce projet a reçu le soutien public du Président de la République Française, Monsieur Nicolas Sarkozy, qui a déclaré lors de son allocution au dernier dîner du CRIF : « Ces Justes dont les petits-enfants peuvent faire désormais le pèlerinage à Yad Vashem grâce à la fondation France- Israël et au magnifique travail de Nicole Guedj ». Précisons enfin que le comité français de Yad Vashem est étroitement associé à ce voyage et participe activement à sa mise en œuvre. »

 

 

Source : http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=24549&artyd=57

15/04/2011

SACRE HERVE !

Une belle pub pour lui, relayée gratos par le CRIF. Tout y est: le « groupuscule », forcément très groupusculaire, le « prétendu » spécialiste de la question juive, les « diatribes haineuses et antisémites », etc.

 

Mais très curieusement, au lieu de passer cet événement interne sous silence comme il serait à première vue logique de le faire, surtout avec des groupuscules aussi minuscules, voilà qu’ils annoncent tous la conférence à grands coups de shofar, avec adresse et tout. Sympa de leur part. Je suis sûre qu’il boit du petit lait, ce bon Hervé …

 

« Dédicace révisionniste à Lyon : la LICRA condamne

 

La LICRA Rhône-Alpes condamne la  conférence-dédicace d’Hervé Ryssen, ce 15 avril 2011 à Lyon. La LICRA Rhône-Alpes s’indigne de la programmation de cette conférence-dédicace organisée par le groupuscule d’extrême droite Jeune Nation ce vendredi 15 avril à 19h à l’Hôtel Le  Lumière, 26 rue Villon à Lyon 8ème.

 

Hervé Ryssen, prétendu « spécialiste de la question juive » doit intervenir lors de cette réunion et dédicacer ses ouvrages dont... "Le Fantasme juif", "La Mafia juive", "Le Miroir du judaïsme" et "Histoire de l’antisémitisme vue par un goy et remise à l’endroit".

 

Pour l'association, "ces diatribes haineuses, antisémites et xénophobes ne doivent pas avoir droit de cité dans notre ville de Lyon, capitale de la Résistance. Nous avons trop connu ces visages de l'extrême droite, nous savons où ils ont entraîné la  France : la collaboration de certains avec les nazis, l'indignité des lois d'exception contre les juifs, une longue guerre contre les occupants.  L'extrême droite n'a jamais apporté que le malheur dans son sillon de haine".

 

C’est la raison pour laquelle la LICRA Rhône-Alpes fait et fera preuve d’une détermination sans faille à la combattre. »

 

Source : http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=24521&artyd=9

07/04/2011

PARU AU JOURNAL OFFICIEL DE CE JOUR :

Décrets, arrêtés, circulaires

 

TEXTES GÉNÉRAUX

 

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS

 

Arrêté du 25 mars 2011 modifiant le montant de la rente viagère mensuelle versée au titre des dispositions du décret no 2000-657 du 13 juillet 2000 instituant une mesure de réparation pour les orphelins dont les parents ont été victimes de persécutions antisémites

NOR : DEFD1108512A

 

Le ministre de la défense et des anciens combattants,

 

Vu le décret no 2000-657 du 13 juillet 2000 instituant une mesure de réparation pour les orphelins dont les parents ont été victimes de persécutions antisémites,

 

Arrête :

 

Art. 1er. − Le montant de la rente viagère mensuelle visée à l’article 2 du décret no 2000-657 du 13 juillet 2000 susvisé est porté, à compter du 1er janvier 2011, à 492,51 .

 

Art. 2. − Le présent arrêté sera publié au Journal officiel de la République française.

 

Fait le 25 mars 2011.

 

GÉRARD LONGUET

 

 

http://www.journal-officiel.gouv.fr/verifier/getpdf.php?fic=../publication/2011/0407/joe_20110407_0082_p000.pdf.sig

 

 

http://www.journal-officiel.gouv.fr/

 

 

Vous voyez qu'on bosse dans les hautes sphères! Faut pas croire ... Et Longuet est là et bien là, tout compte fait.

 

Bon, j'avais dit que je partais et vous vous demandez ce que je fous là. C'est promis, je pars pour de bon samedi jusqu'à jeudi prochain.

INCORRIGIBLES, DECIDEMENT

Heureusement qu’il y a des génies du genre Attali pour dire à l'Humanité avec un grand H que faire, que dire, que penser, comment s’organiser, etc. Jamais elle n’y arriverait toute seule, sinon.

Ci-dessous, résumé (par son éditeur) de son dernier accouchement. Dur, dur à vivre pour BHL ! Il y a tellement de génies en concurrence!

Et en piste pour le meilleur des mondes ... :

 

Jacques Attali Gouvernement Monde.jpg

 

« Un jour, bien avant que ce siècle ne s'achève, le monde aura un gouvernement pour traiter des sujets qui concernent l'humanité tout entière. Il ne s'agira pas de mettre en oeuvre de nouveaux traités ou d'imposer des règles, ni même de confier cette mission à des institutions internationales, mais d'un vrai gouvernement. Avec ses impôts, son administration, son armée, ses tribunaux. L'idée en est ancienne. Au moins aussi ancienne que la prise de conscience de l'unité de l'espèce humaine. Elle n'est ni utopique ni absurde. Elle s'impose, comme s'imposa l'idée de l'Etat, regroupement des provinces, et celui des grandes fédérations continentales.

Pour éviter que le chaos s'installe, que les forces centrifuges à l'oeuvre ne l'emportent, pour résoudre la crise financière, pour maîtriser la crise écologique et les menaces épidémiologiques, pour réduire les injustices planétaires, pour rendre possible une croissance planétaire durable. Le moment est venu d'y réfléchir, de s'y préparer, de penser l'architecture de ce gouvernement du monde. Et même, pour le construire, le moment est venu d'organiser des états généraux planétaires. »

05/04/2011

« Augmentation de 15 % des fonds pour les rescapés de la Shoah »

« Le gouvernement allemand a convenu mardi d'augmenter les fonds alloués aux survivants de la Shoah de 15 %. Soit de 110 millions d'euros en 2011 à 126,7 millions d'euros en 2012. C'est ce qu'a annoncé l'organisation Claims Conference (Conférence de revendication matérielle des biens juifs contre l'Allemagne).

 

Selon le nouvel accord conclu entre Berlin et l'organisation juive chargée de négocier au nom des victimes juives du nazisme, les fonds fournis par l'Allemagne devraient atteindre 136 millions d'euros en 2013 et 140 millions d'euros en 2014.

 

En tout, l'Allemagne devrait donc allouer à la Claims Conference 513 millions d'euros entre 2011 et 2014 pour aider les survivants de la Shoah.

 

"Avec la baisse des sources de financement liées à ces compensations, cet accord à long terme obtenu par la Claims Conference est crucial pour répondre aux besoins grandissants des survivants de plus en plus âgés de la Shoah", a déclaré dans un communiqué le président de Claims Conference, Julius Berman. "Cela fournira aux survivants et aux organismes qui s'en occupent la certitude que le financement sera disponible pour faire face à la demande croissante des prochaines années."

 

La Claims Conference fournit des soins à domicile et d'autres services aux personnes âgées rescapées de la Shoah, dans 46 pays du monde. Chaque année, l'organisation rencontre des responsables allemands pour discuter des fonds alloués aux survivants du génocide perpétré par les Nazis contre le peuple juif durant la Deuxième Guerre Mondiale. Aujourd'hui, les plus jeunes des rescapés ont plus de 70 ans.

 

"Une fois de plus, le gouvernement allemand reconnaît sa responsabilité historique d'assister les victimes juives dans leurs dernières années", a déclaré Stuart Eizenstat, négociateur spécial pour Claims Conference. "Au cours des années, le gouvernement a démontré son engagement à améliorer le sort de ces victimes âgées qui ont besoin de ces fonds."

 

D'autre part, les survivants qui ont été emprisonnés dans un ghetto par l'Allemagne nazie pendant au moins 18 mois recevront 9 euros supplémentaires pour leurs allocations mensuelles. Le Fonds d'Europe Centrale et de l'Est, qui aide les Juifs de l'ancien bloc soviétique vivant dans une relative pauvreté, verra son budget annuel augmenter de 2,8 millions d'euros. »

 

 

Source: http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1300962205869&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull

04/04/2011

JE N’AI PAS PU RESISTER

Article paru ce jour dans Le Temps, de Genève. Mme Maria Roth-Bernasconi, conseillère nationale helvétique socialiste, milite « pour une Suisse ouverte, tolérante et multicolore ». Comme vous le verrez, sa merveilleuse tolérance ne s’arrête pas aux misérables interdits moraux et autres tabous qu’il convient de balayer avec vigueur. On connaît la méthode : on commence par ouvrir une brèche « inutile », puis de fil en aiguille et de proche en proche … toute notion de morale et d’appartenance à une communauté charnelle, avec ses lois intangibles, est évacuée. Ne reste plus que l’individu à poil, c’est le cas de le dire, en proie à ses envies du moment. Que la gauche, si « tolérante », lui enjoint de satisfaire sans tarder.

 

160px-Maria_Roth-Bernasconi.jpg« A propos d’inceste, Madame Roth-Bernasconi

Il m’est interdit de griller des cervelas sur la plage mais je devrais pouvoir coucher avec mon fils? En matière d’ingérence dans la vie privée des citoyens, vous avez de drôles de priorités, Madame la conseillère nationale.

Madame la conseillère nationale,

J’ai un ami qui habite une maison à couper le souffle à Blonay. On y jouit d’un panorama à 180 degrés sur le Léman et les Alpes qui désarme toute tentative de commentaire un tant soit peu spirituel: c’est beau, quoi.

En fait, l’emplacement est formidable mais la maison petite et fatiguée. Il serait raisonnable de la raser et d’en bâtir une plus grande et plus écologique. Mon ami ne peut pas: s’il construisait une maison neuve, il devrait renoncer à ses baies vitrées. Sur ce promontoire panoramique, un règlement dadaïste stipule qu’on ne peut ériger que des villas vaudoises bien trapues, avec toit à deux pans et fenêtres plus hautes que larges.

Pourquoi je vous raconte ça? Parce que je vous vois défendre la dépénalisation de l’inceste entre adultes consentants avec cet argument central: l’Etat n’a pas à s’ingérer dans la vie de citoyens assez grands pour faire leurs choix.

Pincez-moi car je rêve, Madame Roth-Bernasconi. Mon traiteur végétarien préféré ne peut pas proposer à ses clients trois chaises sur son trottoir parce que son établissement n’est pas conforme à la norme truc muche. Mon ami de Blonay est interdit de baies vitrées face à son panorama de don du ciel. Je ne peux pas griller ma saucisse sur la plage ni tondre ma pelouse le dimanche. Des milliers de règlements absurdes viennent contrarier mes désirs les plus innocents et corseter mon quotidien. Mais, lorsque mon fils aura 16 ans, je devrais pouvoir impunément plonger ma main dans son slip, lui passer un film porno et l’inviter à une partie de jambes en l’air? En matière d’ingérence dans la vie privée des citoyens, je souhaite à ce pays des priorités mieux choisies.

Vous allez me dire (LT 01.04) que d’autres dispositions du Code pénal permettent de protéger une personne majeure qui accepte un rapport sexuel sous l’emprise d’une autre. Dans mon exemple, l’avocat de mon fils devrait arriver à prouver que, même s’il a dit oui, au fond de lui, il voulait dire non. Vous plaidez d’ailleurs pour une conception plus restrictive de la notion de consentement.

 Mais que prévoyez-vous pour traduire ces fines nuances psychologiques en éléments de décision judiciaire? Des batteries de tests obligatoires pour plaignants et accusés? La psychanalyse d’office? Le droit et la psychologie ne font pas bon ménage, Madame la députée, le débat actuel sur le «viol par surprise» nous le rappelle (LT 26.03). C’est à cela que servent les lois. A dire: les rapports sexuels entre parents et enfants sont interdits, point barre, sans qu’il soit nécessaire de recourir à l’ingérence psychologique.

Mais pourquoi le sont-ils? Que dit le tabou de l’inceste? Il dit que l’amour entre amoureux n’est pas de la même espèce que celui entre enfants et parents: ce dernier consiste à encourager l’être aimé à vous quitter. C’est ainsi qu’adviennent les adultes autonomes: chacun, pour cela, doit tenir sa place.

Vous dites que ce tabou restera, et que donc, en quelque sorte, la loi est superflue. Avez-vous réellement une conception si bassement utilitaire du rôle des lois? Pour moi, les lois sont d’abord là pour affirmer les valeurs fondamentales d’une société, notamment en formalisant les grands tabous: tu ne tueras pas, tu ne voleras pas, tu ne coucheras pas avec ta mère.

Il y a d’autres lois, moins essentielles, qui interdisent les baies vitrées. Que ne vous acharnez-vous contre elles, Madame Roth-Bernasconi? »

 

Source : http://www.letemps.ch/Page/Uuid/34cc06c2-5e32-11e0-a58d-4f2395e7177d|0

 

 

30/03/2011

LA TUNIQUE DE NESSUS

Nous avons évoqué à plusieurs reprises le vif désir du FN nouveau, en proie aux affres de la « dédiabolisation », de se normaliser pour entrer enfin dans la cour des grands. Et participer lui aussi à ce système de délices qu’il fait semblant de rejeter. Pour y parvenir, il essaie désespérément de se défaire de cette tunique de Nessus qui lui colle à la peau et qui a nom antisémitisme. Le pire étant que le FN n’a jamais été ni antisémite, ni raciste, nous le savons bien. Mais il était utile de le dépeindre comme tel, nous le savons aussi.

Ce qui est assez minable, c’est que certains, au FN, croient pertinent de se dédouaner aujourd’hui en crachant sur les antisémites. J’en veux pour dernière démonstration un article paru récemment sous le titre Antisém’iteux, l’écume des fours, sous-titré «Ah, le folklore antisémite ! Ses références historiques surannées, ses «obsédés de la Shoah», et surtout… son confort». De façon très éclairante, cet article a été repris avec délectation par le site juifdesouche.org. (lien ci-dessous).

L’auteur, animé d’un visible désir de redonner au FN une virginité perdue (dans l’esprit du public), et de se démarquer à tout prix de la bête immonde, déverse à pleins seaux son fiel contre l’ « extrême-droite antisémite ». Suivez mon regard …

Car le deal est d’importance : comment accéder enfin au gâteau du pouvoir qui s’est un peu rapproché, mais pas encore suffisamment ? Eh bien, les choses ayant évolué, ça pourrait devenir relativement simple : il suffirait de faire front commun avec les juifs contre les musulmans. C’est un peu abrupt présenté comme ça, mais c’est bien de cela qu’il s’agit. Vous irez examiner ses arguments et vous apprécierez en particulier les obsédés de la shoah. Qui, par une curieuse mais classique inversion, se trouvent être … ceux qui dénoncent la chose.

Il termine sa diatribe en déclarant : « Que celui qui a des oreilles entende ». Moi, j’ai envie d’ajouter : « Et que celui qui a un brin de cervelle réfléchisse. » Car ce n’est pas le tout d’être un âne avec de longues oreilles pour bien entendre. Quand on a un minimum de matière grise au milieu, on ne tire pas un trait comme si de rien n’était sur trente-cinq années de pressions, diktats et volontés clairement exprimées qui ont précisément abouti à la situation désastreuse que nous connaissons.

A ceux qui ont la mémoire courte, ou aucune notion historique ou politique, je rappelle que cette immigration musulmane massive n’est pas tombée du ciel. Elle a été très largement imposée par ceux qui y avaient intérêt et ont joué sans vergogne de l’argument-massue : le chantage à Vichy et à l’éternelle culpabilité de l’humanité entière à l’égard des juifs. L’obsession anti-identitaire (lorsqu’il est question de notre identité) des associations dites antiracistes est pour beaucoup dans la promotion forcenée de l’islam en France, il s’agirait de ne pas l’oublier.

L’influence majeure des institutions communautaires sionistes dans la vie politique de notre pays, tant dans le domaine intérieur (éducation nationale, justice, etc) qu’extérieur, avec l’alignement attendu sur les intérêts d’un pays étranger, Israël, se poursuit de plus belle et semble même triompher. Il suffit de rappeler le dîner annuel du CRIF où se précipite la classe politique en rangs serrés. Et les pressions, intimidations, menaces ou cajoleries, qui émaillent quasiment chaque jour de l’année et qui sont complaisamment relayées par les médias.

Cette influence relève du domaine politique et doit être questionnée comme telle. Est-elle normale ? Est-elle anormale ? Nous avons le droit et le devoir de nous interroger. L’habileté a consisté à la faire glisser du domaine politique au domaine « moral », investi par le couple infernal racisme/antiracisme. Ce piège, qui visait à éviter les débats gênants, a bien fonctionné, mais il a de plus en plus de ratés. Le tissu s’est déchiré et laisse apparaître certaines réalités censées demeurer ignorées.

On a aujourd’hui la nette impression que le FN nouvelle version ne demande qu’à tomber volontairement, à son tour, dans cette confusion soigneusement entretenue. Pour se faire bien voir de ceux qui tirent les ficelles et être enfin admis à la table du festin.

Si c’est à ce prix-là qu’il compte remplacer l’UMPS, je vois très clairement où serait son profit à lui. Mais franchement pas où serait l’intérêt pour le pays. Au contraire.

http://www.juifdesouche.com/?p=665

29/03/2011

ENCORE DES INDEMNISATIONS ET DES REPARATIONS !!!

Le gouvernement grec, particulièrement riche en ce moment, a accepté de payer 14 millions de dollars de "compensations" à la communauté juive de Salonique pour la destruction de son cimetière pendant la dernière guerre...

Sûrement une des retombées de la visite, en février dernier, des quelque 60 représentants de la Conférence des organisations juives américaines, qui avaient "visité" la Grèce, en commençant précisément par Salonique, et avaient été reçus par chef d'Etat, premier ministre, etc.

Greece OKs compensation for Jewish cemetery

"ATHENS, Greece (JTA) -- The Greek government will compensate the Salonika Jewish community for the destruction of its cemetery during the Nazi occupation.

An income tax bill that passed Tuesday included the more than $14 million for the community payable in five- and 10-year government bonds with interest.

The country's Socialist majority approved the measure; the liberal main opposition party and several other parties voted against it.

The opposition argued that the government should not settle a matter that is pending in the courts. The government said it was "settling the matter out of court for humanitarian reasons and because the destruction was an act of the Nazis and this wrong should be made right."

The 500-year-old cemetery was one of the oldest and largest in Europe, with more than 300,000 graves. Many of its tombs were of great historical and epigraphic interest. The earliest was dated 1493, one year after the Jewish expulsion from Spain.

On Dec. 6, 1942, the cemetery was destroyed by the Greek puppet government with connivance of the Nazi occupiers. Three months later, the transport of Salonika Jews to the Nazi death camps started.

After the war, the cemetery was expropriated by the Greek government in favor of the Aristotelian University and its campus. Though the Salonika Jewish community held titles on a large portion of the cemetery property, the university and the Greek government had refused to pay compensation.

In September 1961, the Jewish community of Salonika sued the university asking for financial compensation.”

http://www.jta.org/news/article/2011/03/24/3086544/greek-...