Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2010

PRESSIONS ET DIKTATS

« Nucléaire iranien : le Centre Wiesenthal met en garde le Brésil »

 

« Le Centre Wiesenthal, organisation qui a pour mission de traquer les criminels de guerre nazis, a mis en garde lundi le Brésil sur le danger de se rendre "complice d'une tentative de génocide" en soutenant le programme nucléaire iranien. "Soutenir les visées nucléaires d'un régime qui menace de rayer de la carte l'Etat d'Israël risque de rendre le Brésil complice d'une tentative de génocide", déclare le directeur des relations internationales du Centre, Shimon Samuels, dans un communiqué diffusé à Buenos Aires, siège de la direction latino-américaine de l'organisation. »

 

Source :http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/127569,nucleaire-iranien-le-centre-wiesenthal-met-en-garde-le-bresil.php

 

On peut se demander si c’est bien le rôle du Centre Wiesenthal de se mêler ainsi de la politique extérieure brésilienne et de « mettre en garde » ce pays. Mais on est à ce point habitué aux ingérences incessantes et aux diktats de tous ordres que la presse officielle ne relève même pas l’incongruité de la chose. Et ne la perçoit pas davantage.

 

Et pourtant, au lieu de faire les gros yeux au Brésil, le Centre ferait mieux de s’occuper de clarifier la biographie de son illustre fondateur, Simon Wiesenthal, décédé en 2005 à l’âge respectable de 96 printemps. A la suite de la parution en 2009 du livre La Traque du Mal, Wikipédia a quand même été obligé de rajouter un paragraphe embarrassé sur la page biographique de l’illustre chasseur, ainsi libellée :

« Les mensonges de Simon Wiesenthal

« Dans un livre publié en 2009, et dont un extrait a été reproduit par le Times, Guy Walters affirme que la réputation de Wiesenthal « est bâtie sur le sable » et qu'il a accumulé les mensonges sur ses diplômes, ses années de guerre et ses exploits de chasseur de nazis. Par exemple, dans son livre KZ Mauthausen : Pictures and Words (1946), Wiesenthal a publié un dessin qu'il aurait fait de trois détenus fusillés par les nazis dans le camp de Mauthausen. En fait, les trois figures sont identiques à celles de trois soldats allemands fusillés par les Américains pendant la Bataille des Ardennes, dont la photo avait été publiée en juin 1945 par le magazine Life.

Selon Daniel Finkelstein, éditeur associé du Times, « la démonstration documentaire que Walters fournit des incohérences et des mensonges de Wiesenthal est impeccable ». Daniel Finkelstein cite Ben Barkow, directeur de la Wiener Library (important fonds de documentation sur l'Holocauste), qui est, lui aussi favorable à une réévaluation de Wiesenthal. Selon Ben Barkow, on peut admettre que Wiesenthal ait été un menteur et reconnaître en même temps la contribution qu'il a apportée. »

 

(voir sur le sujet les archives du blog, 4 mars 2010)

 

Dans le même ordre d’idées, voici, le même jour, un autre exemple de la volonté manifestée en toutes circonstances par Israël, ce petit pays « qui ne veut que la paix », de mettre autant d’huile que possible dans les rouages des relations internationales :

 

 

« Israël contre l'adhésion de la Syrie à l'OMC

 

Israël est le seul parmi les 152 membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à s'opposer à l'adhésion de la Syrie, qui doit normalement être validée ce mardi à Genève par la direction de l'organisation. Israël n'a pas encore publié de décision officielle sur ce dossier, et c'est à Binyamin Netanyahou de trancher ce mardi. Toutefois le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman s'y refuse, mais il est critiqué par son collègue de l'Industrie et du Commerce, Binyamin Ben Eliezer, qui estime qu'une ''politisation'' au sein de l'OMC ne pourra que nuire à Israël et à son éventuelle adhésion à l'OCDE. »

 

Source : http://www.guysen.com/news_Israel-contre-l-adhesion-de-la-Syrie-a-l-OMC_273597.html

 

03/05/2010

EXCELLENTE INTERVIEW DE MICHEL ONFRAY

whats-on-a-mans-mind.jpg

 

Quelques vérités bien senties sur papa Freud et la psychanalyse ….

 

 

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkZklAVEpkAItDUGow.shtml

21:35 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3)

Y A DU ROULIS, Y A DU TANGAGE ….

 

2xsmoeku.jpg

 

 

 

Vous vous souvenez de la chanson que nous chantions à la joyeuse époque des scouts et guides de France? Eh bien, c’est le moment de la ressortir. Car devant nos yeux hagards, les deux pétitions continuent à se livrer férocement bataille. En ce moment précis, 3705 signatures pour les « traîtres » de Jcall contre 4601 pour les intégristes de Raison garder. Tous sont en train de se compter (façon fichier) et nous autres, nous avons droit au spectacle. Absolument passionnant.

 

Bon, 3705 + 4601 ne font jamais, même s’agissant d’Israël, que 8306 signataires. Nous sommes encore loin des quelque 600 000 membres que compte grosso modo la communauté juive française. Sans compter que parmi les pétitionnaires pullulent les « amis » d’Israël, traduisez les non juifs. Nous en connaissons déjà quelques-uns, et non des moindres ni des moins hystériques.

 

J’ai donc décidé aujourd’hui de vous laisser en bonne compagnie, comme vous allez voir. Ci-après, vous trouverez un petit florilège, non exhaustif  - et de très loin - de ce qui s’est écrit en deux-trois jours sur le sujet. A mon grand regret, ce sont les « intégristes » qui tiennent le crachoir. J’attends que les autres se réveillent et ripostent. Enfin, leur grand soir, c’est tout à l’heure, au parlement européen. Nous verrons la suite demain.

 

Tout ceci vous donnera peut-être envie d’aller ajouter vous aussi votre petite contribution  à l’une ou l’autre de ces pétitions (j’avais donné leurs liens il y a quelques jours). Dans ce cas, je vous engage à vous méfier : les pétitions, sur internet, ça laisse des traces. Et ces deux là vont laisser des traces sanglantes…

 

 

 

http://www.juif.org/le-mag/289,guy-milliere-les-imbeciles-utiles-de-j-call.php

 

http://www.juif.org/blogs/24119,aux-donneurs-de-conseils.php

 

http://www.juif.org/blogs/24120,appel-du-coeur-d-une-israelienne-contre-le-mono-call-de-la-raison.php

 

http://www.juif.org/blogs/24117,de-la-part-d-un-israelien-a-georges-bensoussan.php

 

http://www.juif.org/blogs/24118,exclusif-jssnews-jcall-lutte-deja-contre-la-liberte-d-expression.php

 

http://www.juif.org/societe-israel/127535,jcall-emanation-europeenne-de-jstreet-guy-milliere.php

 

http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-18212-142-7-j-ai-signe-appel-raison-georges-bensoussan.html

 

http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-18211-142-7-aux-donneurs-conseils-elyahou-attlan.html

 

http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-18209-145-7-appel-j-call-est-encouragement-guerre-ennemis-israel-trigano.html

 

 

http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-18207-145-7-jcall-derriere-cette-organisation-juive-europeenne-organisation-juive-americaine-jstreet.html

 

http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=18392

 

http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=18414

 

http://www.israel7.com/2010/05/raison-garder-contre-appel-a-la-raison/#Scene_1

02/05/2010

LES MALHEURS DE MONSIEUR CHEKROUN

Les malheurs de Moïse Chekroun sont bien tristes et je compatis, mais enfin, il y a une phrase extraordinairement révélatrice dans l’article : « C’est bien simple, dans le centre commercial, à part le tabac, il n’y a plus un seul Français de souche ». Ce qui signifie en clair que les agressions dont a été victime M. Chekroun, bien d’autres les ont subies avant lui. Au point de finir par déguerpir.

 

Eh bien, voyez comme c’est étrange : lorsque les «de souche » étaient obligés de décamper, toutes les assoces « antiracistes », LICRA en tête, trouvaient ça très bien et ne s’émouvaient pas pour si peu. Si de surcroît ces « de souche » avaient le culot de se rebiffer, elles leur tombaient sur le paletot en prime. Ce ne sont pas les exemples qui manquent, on pourrait les retrouver facilement.

 

Alors quoi, elles ne sont plus sympas,  les « chances pour notre pays ? ». Vite, qu’on aille quérir Bernard Stasi, il saura mettre du baume sur le cœur des affligés.

Tenez, puisqu’on parle de lui, je ne résiste pas au plaisir de vous offrir ce petit extrait de son ouvrage immortel, L’immigration, une chance pour la France : « Par ailleurs, il ne faut pas négliger l’atout des jeunes d’origine maghrébine qui, parlant arabe, pourraient nous aider à conquérir certains marchés. Nos relations avec les pays arabes, qui sont certainement appelées à se développer, peuvent être facilitées par la présence sur notre territoire de jeunes dynamiques, connaissant l’arabe, pouvant nous aider à manifester notre présence commerciale dans les marchés arabes ».

 

Nous étions en 1985, c’était le bon temps où ces jeunes si dynamiques se faisaient la main sur les « de souche ». Ce n’était pas grave, il fallait bien qu’elles s’occupent, ces pauvres victimes d’une société raciste et égoïste.

 

On ne rit plus aujourd’hui ?

 

 

« Les malheurs de Moïse Chekroun, Juif de Narbonne »

 

 

« Depuis qu’il a ouvert une sandwicherie dans une cité sensible, ce commerçant est la cible d’agressions répétées. Il envisage de mettre la clé sous la porte. Moïse Chekroun en a assez… Comme s’il ne suffisait pas que son commerce de Narbonne ait été saccagé, c’est désormais son fils qui fait l’objet de « persécutions ». Voilà une semaine en effet, Yohan, 13 ans, était passé à tabac par une bande de voyous qui lui ont laissé les lèvres en sang. « Il est fier de dire qu’il est Juif, c’est pour ça qu’ils l’ont frappé », explique le père interrogé par Hamodia après ce nouvel incident. (HAMODIA)

Tout a commencé à la fin du mois de mars lorsque Moïse Chekroun, 59 ans, ouvre une sandwicherie dans le quartier de Razimbaud, à Narbonne (Aude). Avec ses 4 000 habitants, Razimbaud réunit à l’échelle locale tous les maux des cités françaises : chômage, immigration, drogue... « C’est bien simple, dans le centre commercial, à part le tabac, il n’y a plus un seul Français de souche : ça devient intenable », résume Moïse Chekroun. Lui, pourtant, a pris le risque d’y installer son commerce, persuadé que son passé d’entraîneur de foot du club du quartier lui vaudrait une sorte de « tolérance »….

Las ! Dans la nuit du 25 au 26 mars, trois jours après son inauguration, sa boutique est totalement saccagée. « Le réfrigérateur a été renversé. Sur le sol, toute sa viande et son fromage ont été mélangés au chocolat et à de l'eau de Javel. La nourriture a été piétinée… », avait alors rapporté l’Indépendant, le quotidien régional.

Vengeance d’un concurrent jaloux ? Peut-être… Mais les slogans inscrits sur les tables donnent un tout autre éclairage à cet acte de vandalisme : « A mort les Juifs, à mort la police ! », sans compter une série de croix gammées… Et le calvaire de Moïse Chekroun ne s’arrête pas là puisque dans les jours qui suivent, c’est la batterie de sa voiture qui est détériorée, puis ses pneus lacérés, avant qu’on ne tente de lui voler le véhicule. Le tout se soldant par l’agression de son fils…

Le commerçant a donc déposé plainte. Mais il a également mené sa propre enquête qui l’a poussé à tirer lui-même cette conclusion : « On s’en prend à moi parce que je suis Juif !, assure Moïse Chekroun. (…) Pour certains, il est insupportable qu’un Juif ouvre un commerce dans le quartier. Je pense notamment à un islamiste pur et dur qui prône sans arrêt la destruction d’Israël. Il est allé voir le propriétaire de ma boutique pour lui reprocher de louer à un Juif ».

Il est vrai que ce père de neuf enfants n’a jamais fait mystère de ses origines. Un temps ‘hazan de la synagogue de Narbonne, ville où il s’est installé voilà une dizaine d’années après des ennuis de santé et des revers de fortune, il a longtemps vécu en Israël où il a été tour à tour joueur de foot de haut niveau, champion de lutte gréco-romaine, soldat, puis chauffeur de bus pour Egged… Bref, il en a déjà vu d’autres ! Mais cette fois, on s’en est pris aux siens. « Moi j’ai fait deux guerres [celles des Six Jours et de Kippour - Ndlr], explique-t-il. Mais ma femme ne veut plus venir travailler à la boutique avec la peur au ventre ».

Quelques semaines après l’ouverture de sa sandwicherie, Moïse Chekroun envisage donc déjà de mettre la clé sous la porte. « Le problème, c’est que j’ai investi 30 000 euros en travaux et en matériel. Tant que je ne trouve pas un repreneur, je suis coincé ici ! Je ne peux ni avancer ni reculer ».

Après le saccage de sa boutique, Moïse Chekroun a reçu la visite du maire de Narbonne qui lui demandé de ne pas ébruiter l’affaire. Depuis, il attend l’aide promise, ainsi qu’un geste de soutien des habitants du quartier… sans rien voir venir dans un cas comme dans l’autre. C’est donc décidé : 35 ans après sa yérida (son départ d'Israël), Moïse Chekroun va retourner vivre en Israël. « Cette histoire, c’est peut-être le coup de pouce du destin dont j’avais besoin, explique-t-il à l’autre bout du téléphone. De toute façon, ici, ce n’est plus vivable. J’en ai marre ! ».

 

 

Source : http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-18195-109-1-malheurs-moise-chekroun-juif-narbonne.html

ENDLÖSUNG – LA SOLUTION FINALE

 

46988_l.jpg

« Des berlinois qui sont sortis ce matin (jeudi) de chez eux pour se rendre à leur lieu de travail ou pour faire des courses, risquent de penser qu'ils sont à nouveau en 1942. Des affiches qui ont été collées aujourd'hui dans toute la ville portent l'inscription effroyable : "La Solution Finale" et présentent la carte du Moyen Orient – sans l'état d'Israël. La surface d'Israël est représentée par une seule ville: Ramlah.

Les responsables du poster sont deux artistes danois, dont l'un est juif, Jan Egesborg et Pia Bertelsen, des membres du groupe d'art de rue danois "Surrend" qui est célèbre pour ses œuvres provocatrices. "En tant que juif, je pense que le fait qu'Israël ait été fondé sur un territoire volé représente un problème", a dit Egesborg, l'un des créateurs du poster.

"Ce qu'Israël fait aujourd'hui aux palestiniens, c'est horrible, et il n'y a pas à cela d'autre réponse que tous les juifs en Israël se trouvent une nouvelle patrie, peut-être aux Etats-Unis, en Allemagne ou au Danemark."

L'Ambassade d'Israël à Berlin agit avec la communauté juive et les organisations qui luttent contre l'antisémitisme afin de vérifier si la publication du poster présente un délit criminel, et quelles sont les mesures que les autorités allemandes peuvent prendre afin d'éviter sa publication.

"Un tel poster affiché dans les rues de Berlin éveille l'inquiétude" dit une personnalité du Ministère des Affaires Etrangères; "Il ne s'agit pas uniquement de l'aspect légal, mais également de l'aspect moral. Il est interdit d'autoriser que de tels posters soient affichées dans les rues de la ville." Selon cette personnalité, "en Allemagne il y a de plus en plus d'incidents et d'expressions d'anti-israëlisme, qui est le nouvel antisémitisme. Il y a deux jours, des allemands voulaient inviter un membre du Hamas à un congrès universitaire, ensuite, ils ont autorisé le poster sur les israéliens qui mangent des enfants palestiniens. Il faut être plus énergique dans le combat contre eux."

Le créateur de l'affiche, Egesborg, est un conférencier à l'Académie Royale Danoise des Beaux-arts et la seconde artiste, Pia Bertelsen, est une artiste et une journaliste. Egesborg a dit que l'objectif du poster n'était pas de critiquer les juifs, mais de supprimer du dialogue public les tabous sur la fondation de l'Etat d'Israël, qu'il a qualifiée d' "erreur historique." »

  

Source: 

http://antisemitism.org.il/fra/events/46988/Danemark%E2%80%93Unepr%C3%A9sentationraciste%E2%80%93LaSolutionFinale%C3%A0nouveauenAllemagne

13:50 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1)

DISCORDE CHEZ L’ENNEMI (4)

Au moment où j’écris ces lignes, l’écart se creuse un peu entre les deux camps de pétitionnaires : 3091 signataires pour l’ « Appel à la raison », qui a mis le feu aux poudres et 3501 pour ceux du contre-appel qui crient à la trahison des premiers. Mais attention, ce n’est pas fini ! En attendant le jour J - demain au Parlement européen - on peut lire des articles hautement divertissants, surtout du côté des « contre » qui se mobilisent en masse et font feu de tout bois.

Mais je sens que les premiers n’ont pas dit leur dernier mot. Je préfère d’ailleurs leur pétition, car elle autorise les commentaires, dont certains sont amusants et apprennent bien des choses. Dans ce contexte de guerre ouverte et ravageuse pour le camp global des sionistes, voici un texte tout de grandeur d’âme et d’élévation spirituelle qui saura toucher vos cœurs endurcis.

« Ma réponse à JCall: il faut leur pardonner ! »

« Moi, aussi, j’ai envie de répondre à JCall… Mais je ne veux pas accabler tous ces signataires. Je ne veux pas non plus les insulter. Je veux leur pardonner.

Oui, je veux leur pardonner, parce que bien qu’ils soient philosophes, professeurs, écrivains, historiens, scientifiques, et avec eux, d’autres aux titres prestigieux, ils sont ignorants. Ils ont tous « fait » les plus grandes écoles, ont connu tous les honneurs, écrit et ont été publiés chez les éditeurs les plus emblématiques, serré la main des plus grands et puissants de ce monde, ils sont connus (on les voit sur les écrans de télévision). Et pourtant, ils sont ignorants .

Ils n’étaient pas là, lors de l’enterrement de Moshé, Haïm, Igal, Offer et tous les autres  tués par les terroristes du Hamas, du Fatah, de l’OLP. Ils ne peuvent pas comprendre. Ils n’étaient pas là, pour accueillir les corps de Goldwasser, z,al, et Regev z,al. Honteusement massacrés par le Hezbollah. Ils ne peuvent pas comprendre !

La souffrance des parents qui entretenaient cet espoir de revoir leurs enfants vivants, cette lueur qui brillait en vain dans leurs yeux. Ils n’ont pas entendu les « cris » des mères à la vue des cercueils de leurs enfants. Cris qui résonnent encore sur leurs tombes. Ils ne peuvent pas comprendre !

Ils n’étaient pas là, non  plus, pour ramasser les corps des victimes  déchiquetés par les attentats. Ils n’ont pas vu, comment les familles  de ces malheureux se tenaient dignes à l’enterrement de leurs  dépouilles mutilées ou de ce qu’il en restait.  Ils ne peuvent pas comprendre!

Ils ne sont toujours pas là pour voir le désespoir d’un père qui se bat chaque jour sans relâche pour obtenir la libération de son fils, otage sans droit des bourreaux du Hamas. Non, ils ne peuvent pas comprendre Israël, son gouvernement et ses habitants, puisqu’ils ne savent rien.

Il faut leur pardonner leur ignorance car eux ne fréquentent que les salons cossus des ambassades, ne connaissent que les honneurs et les paillettes des plateaux de télévision et les suites des hôtels de luxe. Ils ne côtoient que la « Haute Société », leur monde est si restreint. Il faut leur pardonner.

Parce qu’aucun d’entre eux n’est jamais allé voir Khaled Meeshal à Damas, pour obtenir la libération de Guilad Shalit. Aucun d’entre eux ne fait ce que tous voudraient imposer. Aucun d’entre eux, n’a jamais osé se rendre chez Hassan Nasrallah, pour lui proposer la paix. Non, aucun d’entre eux n’a fait de « concession » ni ne s’est hasardé à mettre en péril «  sa propre sécurité » ! Mais tous voudraient bien que l’on prenne, nous, ces risques là. Il faut leur pardonner.

Parce qu’ils ne font que ce pourquoi ils sont payés, et ils le font d’ailleurs bien. Damne ! Ce sont des professionnels : on les paye avec des montagnes de « fric », c’est la moindre des choses que de bien faire son boulot, ils sont tous des employés de l’Union Européenne, des journaux de gauche et d’autres institutions pompeuses dont l’unique but n’est certainement pas la paix.

Non, non, l’unique but est de soumettre Israël à leur autorité,  soumettre les Juifs à leur domination. « Regardez, ce sont bien les plus instruits d’entre vous qui l’acceptent alors  pourquoi pas vous ?” Ils n’ont toujours pas compris que nous n’avions que faire de leur honneurs, de leur argent, de leurs mensonges…

Vous l’aurez compris mes amis, ils faut leur pardonner parce qu’en Israël certaines choses ne s’achètent pas. Et cela, ils ne le savent pas, eux les dhimmis en col blanc.  Il faut que vous leurs pardonniez, parce que moi, j’en suis incapable.

ROBIN Marc. – adapté par Bellar”

 

 

Source: http://jssnews.com/2010/04/30/ma-reponse-a-jcall-il-faut-leur-pardonner/

 

01/05/2010

PAUVRE MICHEL GARROTE !!!

Figurez-vous que je suis absolument sincère en écrivant cela. Je n’avais pas l’intention de poursuivre dans cette guéguerre imbécile, où de toute façon chacun reste sur ses positions, mais puisqu’il a à nouveau dégainé …

Vous aurez donc droit à sa prose, telle que je viens de la découvrir. J’espère qu’il s’est fait du bien en la pondant. Moi, il ne m’a pas fait de mal, j’ai bien rigolé.

Il était emmerdé, ce brave homme : désireux de déverser son fiel sur moi et de me « moucher » méchamment, comme il l'avait annoncé, mais manquant d’infos. Comment faire ? No problem, ses infos, il les a trouvées à la meilleure source, sérieuse, fiable et tout et tout : le site Juifs de France et d’ailleurs.

Ce qui m’a permis d’ailleurs de découvrir que ces gens-là passent un temps fou,  alors que pourtant je ne « représente strictement rien », à observer à la loupe tout ce qui se dit et s’écrit sur le blog. Curieux. (http://sionisme.xooit.com/f229-SPECIAL-ANNE-KLING.htm),  

Voici donc comment ce pauvre Garroté a imaginé de me « moucher ». Vous allez apprécier, les douze pingouins qui fréquentez le site. C’est pathétique de connerie et de pseudos infos biaisées de seconde main, au conditionnel (toutes pêchées sur le site mentionné plus haut)! Du grand  boulot de professionnel. Sûr qu'avec des amis pareils, les sionistes n'ont plus vraiment besoin d'ennemis ...

 

« C'est la Mère Kling qui a perdu sa chatte

  Jeudi 29 avril 2010 ? 15 Iyyar 5770

 body4978KHFZGPvYDzLspvu.jpg 

Michel Garroté

Vous êtes ici dans la rubrique "détente" du blog drzz.info. Le 21 avril dernier, Anne Kling, dans un texte publié sur son blog (voir ses coordonnées au bas du présent article), texte intitulé DISCORDE CHEZ L'ENNEMI (l'ennemi étant le « camp des Juifs »?), précise, à propos de la « discorde » chez « l'ennemi » juif :  « Ce qui est toujours réjouissant » (*). Voilà donc son credo, sa raison de vivre : il y discorde chez les Juifs.

C'est un peu comme si, toutes proportions gardées, vous et moi avions pour seul credo et pour unique raison de vivre les éventuelles discordes chez les Lapons ou chez les Maoris. Les gens nous répondraient qu'ils n'en ont rien à cirer. La relation actuelle entre Anne Kling et les Juifs relève selon moi de la judéophobie obsessionnelle exercée à plein temps. Son ineffable blog en témoigne et je me pose la question de savoir si son lectorat dépasse la douzaine de pingouins. On me dit que la Mère Kling serait antisioniste, antisémite et plutôt négationniste.

Mais elle aurait, paraît-il, épousé un Juif : Jackie Kling du Laboratoire d'Analyses Médicales à Strasbourg. Admettons. Elle aurait donc, jadis, dans une autre vie, fréquenté « le milieu juif ». On me dit, aussi, que depuis des années, la Mère Kling poursuit son chemin avec des « déroutes électorales non-stop ». La Mère Kling aurait même raconté, en 2008, qu'elle envisageait de quitter la France pour regagner l'Italie dont sa famille serait originaire (cela me rappelle Eva la toc, alias Chantal, qui après nous avoir détestés, a annoncé, qu'elle se taillait en Espagne ;  pauvres Ibères...).  Mais, en fin de compte, m'a-t-on conté, la Mère Kling aurait décidé « de ne pas quitter sa villa avec piscine à la Robertsau ».

Certes, la Mère Kling, à une époque aujourd'hui révolue, était lucide sur l'islam ;  et notre ami Me Goldnadel, me dit-on, serait même venu à son secours, dans ce contexte islamique bien précis. Mais la réalité d'aujourd'hui est différente :  la Mère Kling nous déteste, elle le manifeste par écrit (à mon propos, à votre propos aussi) ;  et pour tout vous dire, je pense même qu'elle a perdu sa chatte. Quant à sa photo sur son blog, je suspecte qu'elle date d'il y a vingt ans, mais je peux me tromper. Car ma vue baisse. »

  (*) http://france-licratisee.hautetfort.com/archive/2010/04/2...

 Les coordonnées de la Mère Kling :

Anne Kling

akling67@hotmail.com

http://france-licratisee.hautetfort.com/

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:bfWGTZQcEiMJ:www.juif.org/blogs/23991,c-est-la-mere-kling-qui-a-perdu-sa-chatte.php+anne+kling+le+blog&cd=10&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

  

 

xxxxxxx

 

 

Un petit cadeau pour finir en beauté et en rigolade:

http://www.lorgane.com/CLAUDE-LANZMANN-EST-MORT_a931.html . Rien à voir avec ce qui précède, mais vous aimerez. Et vous apprécierez la différence en forme de gouffre qui existe entre le talent et ... son contraire.

30/04/2010

DISCORDE CHEZ L’ENNEMI (3)

Le suspense est insoutenable. On se bat à coups de pétitions entre ceux qui « appellent à la raison » et ceux qui veulent « raison garder » : 2781 signataires pour les premiers et 3032 pour les seconds, au moment où j’écris. (Total qui ne fait jamais qu’environ un centième de la communauté juive française, et encore, il y a beaucoup de non juifs signataires. Relativisons, relativisons).

 

J’insiste assez lourdement sur cette question, qui ne va certes pas bouleverser les Français, mais qui est cependant fort intéressante pour ceux qui aiment aller au-delà des apparences et du brouet médiatique habituel.

 

C’est qu’une vraie fracture est en train de se dessiner dans la communauté juive militante (j’insiste sur ce terme), et ses alliés, face à la politique quasi suicidaire menée par le gouvernement Netanyahou et sa conséquence : une nette dégradation de la perception d’Israël dans le reste du monde. La brouille avec les Etats-Unis a servi de détonateur et la faille s’est ensuite élargie à d’autres pays. Même Sarkozy s’y est mis, c’est tout dire !

 

Face à cette fâcheuse évolution, les « raisonnables » s’inquiètent et demandent en substance à Israël de mettre de l’eau dans son vin en envisageant éventuellement d'accepter l’une ou l’autre concession.

 

De quoi faire hurler les « extrémistes » de l’autre bord pour qui Israël a forcément raison en tout, son gouvernement aussi, et qui considèrent que tous ceux qui ne sont pas sur cette ligne sont des antisémites. Le hic, c’est qu’il y a des signataires connus et importants de la communauté militante des deux côtés. Si vous vous amusez à lire la liste des pétitionnaires, vous les trouverez.

 

Sans surprise, le CRIF est résolument contre l’ « Appel à la raison ». Le contraire nous eût fortement étonnés.

 

Ci-après, vous trouverez un article de Guysen.com qui résume bien les deux positions. Car nous n’avons pas fini d’en entendre parler. Et cette fracture laissera des traces douloureuses :

 

 

« Des Juifs européens appellent Israël à la raison
Par Michaël Bloch pour Guysen International News »

 

« C’est l’appel polémique du moment.   Des personnalités juives ont signé un ‘’appel à la raison’’ jugeant notamment" dangereux" un "alignement systématique sur la politique du gouvernement israélien".

 

Ils sont Juifs, de gauche ou de droite et ont décidé de s’intéresser de près à la politique étrangère de l’Etat d’Israël .Ils s’appellent Bernard-Henri Lévy, Alain Finkielkraut, Ivan Levaï ou Daniel Cohn-Bendit .Vous les connaissez tous, la plupart ont l’habitude de s’exprimer sur Israël, parfois avec des mots très forts pour défendre la politique israélienne.
 

’’L’alignement systématique sur la politique du gouvernement israélien est dangereux car il va à l’encontre des intérêts véritables de l’État d’Israël’’

Rappelez-vous, par exemple, de ces propos prononcés par l’essayiste français Bernard-Henri Lévy en octobre 2009 à la Conférence des Présidents ‘’Vous savez, l’armée israélienne n’est pas peuplée d’anges. Il n’y a pas de nation angélique. Il n’y a pas d’Etat parfait. Mais, il y a quelque chose d’assez inquiétant à voir qu’Israël est très souvent cloué au pilori, mis au ban des nations. Il faut s’interroger sur la manière dont les guerres auxquelles Israël est forcé de participer sont analysées. Il y a quelque chose qui commence là à devenir insupportable. Je comprends qu’à certains moments, les Israéliens aient envie de renverser la table.’’
 

Aujourd’hui, c’est BHL et ses amis qui ont envie de renverser la table. Finie la défense inconditionnelle d’Israël ’’L’alignement systématique sur la politique du gouvernement israélien est dangereux car il va à l’encontre des intérêts véritables de l’État d’Israël‘’ peut-on lire dans l’appel, place à la critique de ’’ l’occupation et la poursuite ininterrompue des implantations en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem Est, qui sont une erreur politique et une faute morale’’, toujours selon Jcall.
 

Cette phrase lancée comme un rappel à l’ordre (souvenez vous de l’affaire Ramat Shlomo) est avant tout adressée au gouvernement actuel et montre la tonalité d’un appel largement anti-Netanyahou :"Nous voulons ratisser large, pas dans l'idée de créer un second mouvement comme ‘la Paix maintenant’, mais dans la volonté de dépasser les clivages politiques car nous pensons que nombreux sont les Juifs européens modérés qui n'approuvent pas la politique du gouvernement israélien qui n'est ni légitime ni raisonnable mais plutôt suicidaire !"a par exemple déclaré l’ancien ambassadeur d’Israël en France Elie Barnavi au quotidien belge Le Soir, il y a une semaine.
 

Un appel d’alerte

Appel anti-Netanyahou mais aussi appel d’alerte : ‘’Nous le savons tous, il y a urgence. Bientôt Israël sera confronté à une alternative désastreuse : soit devenir un État où les Juifs seraient minoritaires dans leur propre pays ; soit mettre en place un régime qui déshonorerait Israël et le transformerait en une arène de guerre civile.’’ Une alternative désastreuse pour les signataires de l’appel.
 

Pour autant, certains critiquent cet appel rappelant que les Juifs de diaspora n’ont pas leur mot à dire sur la politique israélienne. Jcall balaye cette critique, retournant l’argument ’’Si la décision ultime appartient au peuple souverain d’Israël, la solidarité des Juifs de la Diaspora leur impose d’œuvrer pour que cette décision soit la bonne. ‘’
 

Julien Bahloul, étudiant à l’IEP d’Aix et signataire de l’appel, lui en convient ‘’Pendant très longtemps, j’ai considéré qu’en tant que Juif en diaspora, la seule chose qu’on pouvait se permettre, c’était de soutenir Israël sans faille. Si on veut faire des critiques, on fait son alyah, on fait son service militaire et on vote aux élections israéliennes.’’
 

Mais, Julien a changé. Il est mû, désormais, par une seule préoccupation : ‘’préserver le caractère sioniste de l’Etat’’. ‘’A l’avenir, l’existence de l’Etat est menacée par l’absence d’initiative politique et de paix, à cause de cette menace démographique qui pèse sur l’Etat d’Israël.’’
 

Contre pétition

Cette initiative de paix n’a pas fait que des heureux. Une contre pétition a été lancée par le siteJSSnews, et relayée par l’Union des Patrons Juifs de France. Les signataires de cette pétition estiment que ‘’l’appel (de Jcall) va à l’encontre de ses buts affichés : la démocratie, la moralité, la solidarité de la Diaspora, le souci du destin d’Israël. L’offensive politicienne qui le sous-tend est claire pour tout le monde.’’
 

Pour ces signataires de ce nouvel ‘’appel à la raison’ tels que Raphaël Draï, professeur de sciences politiques et de droit, Pierre-André Taguieff, directeur de recherche au CNRS, philosophe, politologue et historien des idées ou Shmuel Trigano, professeur de sociologie politique, directeur de la revue "Controverses", la responsabilité de l’échec du processus de paix provient des seuls Palestiniens.
 

"Toutes les enquêtes objectives (sic) montrent et démontrent que ni l’Autorité ni la société palestiniennes ne sont véritablement intéressées par une paix juste: 66,7% de cette population rejettent la création d’un État palestinien sur la base des frontières de 1967, 77,4 % rejettent l’idée que Jérusalem soit la capitale de deux États (sondage d’avril 2010 par l’Université Al Najah de Naplouse). La création d’un État palestinien sans la confirmation de la volonté de paix du monde arabe sans exception exposerait le territoire exigu d’Israël à une faiblesse stratégique fatale.’’
 

Ce contre appel à la raison a pour l’instant (à l’heure où nous écrivons ces lignes) récolté 2642 signatures contre 2521 pour Jcall. Pas très encourageant pour ces partisans d’une paix ‘’juste’’ entre Israéliens et Palestiniens. Rien n’est, néanmoins encore joué puisque le véritablement lancement de Jcall aura lieu au Parlement Européen lundi 3 mai au soir. »

 

 

Source : http://www.guysen.com/article_Des-Juifs-europeens-appellent-Israel-a-la-raison_12598.html

 

Voici les liens pour accéder aux deux pétitions :

 

http://www.dialexis.org

http://www.jcall.eu/

14:49 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)