Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2013

IL Y EN A ENCORE QUE CA ETONNE ????

En tout cas, qu’est-ce qu’on doit être contents, au CRIF… Je suggère une collecte, au FN, pour pallier cet intolérable outrage. Ou peut-être une petite obole perso du clan ? (Je précise que les caractères gras en fin d'article sont d'origine).

 

34.jpg

 

« Libre tribune de Karim Ouchikh, conseiller de Marine Le Pen à la Culture, à la Francophonie et à la Liberté d’expression, Président exécutif du SIEL

Au soir du 10 juin 1944, 642 civils, hommes, femmes et enfants, étaient sauvagement massacrés à Oradour-sur-Glane, victimes de la barbarie nazie. Dans l’immédiat après-guerre, la France avait décidé de conserver en l’état les ruines calcinées de ce village de Haute-Vienne afin de perpétuer l’indispensable souvenir de cette tragédie.

Près de 70 ans après ce drame, ce lieu de mémoire est aujourd’hui gravement menacé : la subvention de 150.000 euros allouée chaque année par l’Etat ne suffisant plus à entretenir ces vestiges historiques, le maire de la commune envisage de ne conserver intacts que les lieux symboliques, – église et rue centrale -, en laissant s’effondrer peu à peu le reste du village martyr.

A l’heure où la justice allemande se penche non sans courage sur la responsabilité de la division SS Das Reich dans ces massacres, en lançant depuis peu une enquête pour crime de guerre contre les six suspects toujours en vie qui appartenaient à cette unité blindée, le Rassemblement Bleu Marine s’alarme du possible abandon d’une part insigne des vestiges d’Oradour-sur-Glane, qui seraient ainsi sacrifiés sur l’autel des restrictions budgétaires : devant cette perspective inconcevable, il réclame avec force des pouvoirs publics qu’ils s’engagent franchement à doter l’intégralité du site d’Oradour-sur-Glane des moyens financiers permettant d’en assurer la préservation durable. Sur cette affaire qui malmène une fois de plus l’intégrité du patrimoine historique de la France, qu’il appartient à chacun d’entre nous de respecter avec une égale rigueur, le gouvernement Hollande ne saurait davantage fuir ses responsabilités vis-à-vis des Français en refusant plus longtemps de prendre clairement position. »

Source : http://www.frontnational.com/2013/04/le-village-doradour-sur-glane-sera-t-il-sacrifie-sur-lautel-de-lausterite-budgetaire/

 

Commentaires

En effet ! le FN en est là ? Cependant que Lapix-Sadoun hait MLP. Le lobby souhaite qu'ils se couchent tous !
PS : palier, Anne, est transitif, "palier qq chose", Anne, pas toi !

Écrit par : LG | 30/04/2013

Effectivement, les grammairiens puristes font suivre le verbe pallier (avec deux l, cher LG) d'un complément d'objet direct.

Cependant, il est de plus en plus admis de dire et d'écrire"pallier à". Ce n'est plus considéré comme une faute et l'usage en est peu à peu codifié.

On peut donc utiliser l'une ou l'autre des constructions grammaticales.

Écrit par : Elsassland | 30/04/2013

Ben moi je trouve que "pallier" est à sa place: le fruit de la collecte viendra atténuer cette chose mauvaise qu'est l'abandon de ce site. Non ? Cela dit, au FN, ils commencent à marcher à côté de leurs pompes. Trahison sur tous les fronts...

Écrit par : jewdocha | 30/04/2013

@Elsaland, mon doigt a ripé !

Écrit par : LG | 30/04/2013

Oradour-sur-Glane a été une innovation sans précédent dans toute l'histoire de France, c'est un endroit dévasté par la guerre qu'on s'est efforcé de conserver à l'état de ruine fumante, comme si on était au lendemain de sa destruction. Auparavant, on reconstruisait la ville ou les édifices incendiés ou bombardés, on réparait les dommages, on soignait les plaies, et on faisait un monument au retour de la paix. Telle était la tradition française qui voulait qu'un traité de paix soit toujours assorti d'une loi d'amnistie qui accordait un pardon général et qui obligeait à oublier tous les crimes et tous les griefs liés au conflit qui s'achevait.

Là, pas du tout, ce sont des militants juifs communistes d'Europe central, et il ont traité l'action d'Oradour à la façon juive, c'est-à-dire en voulant entretenir perpétuellement une rancune et une dette, en voulant conserver des motifs de haine et de revendications à l'égard des Allemands. C'est ce que les juifs appellent le devoir de mémoire. Le prototype de ce type de monument consistant dans la conservation d'une ruine fumante est le mur des lamentations de Jérusalem.

Le problème de conservation du monument d'Oradour est le contraire de celui de tous les autres monuments historiques. Pour ces derniers, il s'agit d'empêcher qu'ils tombent en ruine, qu'ils meurent et deviennent lugubres, pour Oradour, il s'agit au contraire de l'obliger à rester une ruine fumante comme si l'action s'était passée hier, d'empêcher que la nature et la joie reprennent le dessus, que les plantes poussent, que le noir de fumée soit lavé par la pluie, que le lierre, la mousse, les oiseaux redonnent le charme rieur de la vie qui reprend ses droits.

Tout est faux à Oradour-sur-Glane, à commencer par l'histoire de cet incendie qui a été écrite par les militants communistes: l'église n'a pas été incendiée, une cache d'armes et d'explosifs qui était dans le clocher a explosé et mis le feu à l'ensemble.

Du reste, on se demande vraiment pourquoi le parc à thème d'Oradour-sur-Glane n'est pas commercialement rentable.

Il est très regrêtable que le Front National participe à la propagande communiste.

Écrit par : le défenseur de Claude L-S | 01/05/2013

@le défenseur de Claude L-S

Dans le même ordre idée de "devoir de mémoire" , les Allemands, avec Dresde,Hambourg, Stuttgart..etc, auraient
les plus grandes ruines au monde à conserver !

Les Japonais, eux, n'ont pas de problème de ce genre : Hiroshima et Nagazaki ont été vaporisées. Clean ou la "guerre propre".

Écrit par : Métal hurlant | 01/05/2013

@ Metal hurlant

Même en France: toutes les villes bombardées par les alliés.

La France serait recouverte de ruines, et pas de monuments ni d'églises, si on avait voulu conserver systématiquement les villages ruinés, les fermes incendiées, les villes bombardées, afin d'entretenir la haine des ennemis: Vikings, Huns, Anglais, Barbaresques, Calvinistes, Ottomans, Espagnols, Romains, Carthaginois, Wisigoths, Hollandais, Burgondes, Maurs, Saxons, Vandales, Allemands, Américains, la liste est longue des peuples qui nous ont fait la guerre, qui ont détruit nos villes, nos ports, nos villages.

Il y aurait une brèche dans la citadelle de Belle-Île avec un musée pour attiser la haine des Anglais, des milliers de ruines d'abbayes avec un musée contre les Danois.

Les Juifs se sont ainsi créé la légende du petit peuple qui a beaucoup souffert, et à l'égard duquel tous les autres conservent une dette imprescriptible, inexpiable, incommensurable, bref, beaucoup d'argent et de privilèges. Mentalité d'usurier.

Ce musée d'Oradour-sur-Glane est une insulte publique et permanente à l'Allemagne et à son armée, il viole le principe d'amnistie qui accompagne tout traité de paix, il empêche le pardon et la reconciliation.

Il est temps de reconstruire le village d'Oradour à son emplacement d'origine, et d'y installer un musée sur les 100 millions de victimes du communisme.

Écrit par : le défenseur de Claude L-S | 01/05/2013

De fait, Oradour , s'il est un fait exceptionnel de la 2è GM en Occident, n'avait rien d'exceptionnel pendant la 1èreGM (cas de diverses localités en Belgique).

Écrit par : Fred | 02/05/2013

bonjour à tous. Je suis surpris par vos commentaires. J'habite limoges, situé à quelques km d'oradour, je crois connaître assez bien le site et son histoire. Et malgré tout le respect que j'ai pour les armées combattantes allemandes ( et j'intègre la waffen ss), il faut savioir reconnaître la sauvagerie que fut oradour. Certes la Das Reich et le bataillon Der fuhrer furent durement touchés par la resistance, resistance constituée de partisans pour la plupart communistes, mais n'oubliez pas que les enfants, les femmes et aussi les hommes furent réellement massacrés ce jour là, et pas que dans l'église ! Des enfants furent achevés, à la crosse, dans leur lit, et pas par des "fumigènes" planqués dans le haut d'une église...Et ils n'étaient pas juifs. Je reconnais comme vous le manque d'objectivité sur cette période de l'histoire, l'accablement systématique des armées allemandes, mais là, il faut le reconnaître, c'est difficilement pardonnable. Et à ce titre, c'est bien de ne pas oublier .

Écrit par : Toby | 21/06/2013

On oublie souvent que pendant la 1ère GM, en Belgique, plus de 5500 personnes furent fusillées par les autorités d'occupation allemande (et un millier en France). Certes la propagande alliée (surtout britannique) a démesurément et grotesquement gonflé les atrocités allemandes, ce qui a fini par amener le scepticisme généralisé face au "bourrage de crâne", mais cette guignolade s'appuyait sur des faits réels. Par comparaison, les forces d'occupation allemandes se sont mieux tenues à l'Ouest pendant toute la 2ème GM que pendant la première.

Écrit par : Fred | 18/07/2013

Écrit par : Fred | 02/05/2013

bonjour à tous. Je suis surpris par vos commentaires. J'habite limoges, situé à quelques km d'oradour, je crois connaître assez bien le site et son histoire.

mais n'oubliez pas que les enfants, les femmes et aussi les hommes furent réellement massacrés ce jour là, et pas que dans l'église ! Des enfants furent achevés, à la crosse, dans leur lit, et pas par des "fumigènes" planqués dans le haut d'une église..., mais là, il faut le reconnaître, c'est difficilement pardonnable. Et à ce titre, c'est bien de ne pas oublier.

----
Les dizaines milliers de personnes torturées, violéess, exécutées sommairement par les maquis communistes, où est leur mémorial? Où est leur tombe ?

Les dizaines de milliers de civils tués par des bombardements inutiles, comme des gare en centre ville à Evreux ou à Caen, alors qu'il suffisait de détruire les lignes et les ponts en rase campagne.

Les dizaines de milliers de soldats allemands qui s'étaient rendus et qui ont été exécutés par les maquis FFI, qui leur rend honneur?

D'après des enquêtes récentes, des maquisards avaient entreposé des explosifs et des munitions dans le clocher de l'église où les civils avaient été enfermés par les Allemands, le temps de régler leur compte à des francs-tirurs réfugiés dans le village. Cette réserve a explosé et mis le feu à l'église.

Il aurait fallu faire comme on a toujours fait en France: reconstruire le village là où il était, mieux qu'il n'était, reconstruire l'église et y célébrer une messe de Réquiem, et faire un monument à la Victoire et à la Paix retrouvée.

Ce sont les maquisards qui sont responsable de cette répression dramatique à Oradour et à Tulle.

Les civils ne doivent pas participer aux opérations de guerre, c'est la première des lois de la guerre posée par le Concile de Clermont au XIe siècle. C'est le respect de cette loi qui permet d'assurer aux populations l'immunité et d'interdire aux armées de les maltraiter. Or les communistes, avec leur guerre révolutionnaire, leur guerre de guerilla et leurs prétendues armée de l'ombre, corps de franc-tireurs et résistance, sont la cause de ces crimes de guerre.

Il était insensé et terriblement lâche de faire des attentats contre un régiment d'élite, aguerri par 3 ans de guerre sur le Front de l'Est, et pressé de rejoindre le front de l'Atlantique. Ca ne pouvait pas le retarder le moins du monde.

Écrit par : le défenseur de Claude L-S | 29/08/2013

@ Écrit par : Toby | 21/06/2013

On oublie souvent que pendant la 1ère GM, en Belgique, plus de 5500 personnes furent fusillées par les autorités d'occupation allemande (et un millier en France).

----
Lorsqu'un traité de cessez-le-feu, d'armistice, ou a fortiori de paix est signé, toute action de tuer un soldat, de poser des bombes, etc.. est un attentat à la paix passible de peine de mort.

Ce qu'on a appelé "résistance" était en réalité très souvent des crimes de guerre, passibles de la loi martiale.

Il est conforme aux lois de la guerre, pour une puissance occupante ou une armée victorieuse, de prendre des otages et de les fusiller lorsqu'une population civile ne livre pas des auteurs d'attentats à la paix. Il suffit de relire les Commentaires de la guerre des Gaules, de César, pour se rendre compte que cette pratique de prendre des otages est normale et très ancienne.

La seule résistance qui était licite et conforme aux lois de la guerre, était celle qui était faite par des soldats ou des officiers réguliers, ayant un ordre de mission de ses supérieurs hiérachiques. Elle pouvait consister à donner des informations sur les forces allemandes, préparer des parachutages, baliser de futures opérations militaires, préparer le plastiquage de ponts ou de voies de chemin de fer, mais absolument pas attaquer des soldats en uniforme.

Les opérations de guerre doivent impérativement être faites par des hommes en uniforme, et jamais par des civils.

Écrit par : le défenseur de Claude L-S | 29/08/2013

"Les opérations de guerre doivent impérativement être faites par des hommes en uniforme, et jamais par des civils"

Légalement, en théorie c'est vrai. Mais il ne faut pas se leurrer, ni se laisser aller à un légalisme ridicule. Nous ne sommes plus au temps des guerres en dentelles: "l'Etat de guerre existe entre Mon Royaume et mon cousin de Prusse" "Alignez-vous face à l'ennemi" "Au pas et en cadence""Tirez les premiers, messieurs les Anglais". Depuis la révolution, les guerres sont des guerres totales et d'anéantissement. Tout est en jeu. Tous sont concernés. La guerre populaire devient inévitable. L'uniforme est d'ailleurs une invention relativement récente (de Louvois): il n'existait pas auparavant.

Écrit par : Fred | 18/09/2013

Les commentaires sont fermés.