Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2012

PAUVRE LICRA !

Pour un peu, elle me ferait presque pitié ! Eh oui, les temps ont bien changé depuis la belle époque, pas si lointaine finalement, où elle faisait la pluie et le beau temps à chaque élection. Où elle distribuait ses mauvais points et ses satisfecit. Où elle disait le Bon, le Bien et le Juste. Et où la classe politique l’écoutait religieusement.

En ce moment, c’est dans le désert des tartares qu’elle hulule misérablement son appel « aux convergences républicaines » pour faire front contre la bébête immonde. Elle a trop fatigué son monde et à présent, à peu près tout le monde s’en fout, de ses diktats.

Ce qui ne veut pas dire, attention, hein, que les responsables communautaires soient renvoyés poliment mais fermement, comme il conviendrait dans un pays normal, à l’étude de la torah. Non, faut pas rêver. Mais c’est qu’à présent, ceux qui restent toujours écoutés ont plutôt viré à droite.

Enfin, entendons-nous : une droite obligatoirement ultra-sioniste, prête, le doigt sur la couture du pantalon, à défendre Israël envers et contre tout et à faire le voyage de Jérusalem, à genoux s’il le faut, pour avoir l’immense bonheur de se faire adouber. A cette petite condition, ces responsables sont maintenant à « droite » plutôt qu’à gauche toute, comme avant. Et prêts à aider les candidats méritants qui satisfont aux critères requis.

Allez, écoutons un peu ce que nous raconte la LICRA et à la fin, puisque vous êtes sages, vous aurez le droit d’aller consulter la liste des 50 indécrottables qui l’ont signé, ce fameux appel « aux convergences républicaines ». Fallait la trouver cette expression, pas vrai ?

 

 

 

"Elections législatives : Après le « ni-ni » de l’UMP, la Licra appelle les autres partis à faire front (républicain)"

 

Charte.jpg

 

"La Licra déplore la décision de l’UMP qui contribue à normaliser le FN et ses idées.

Elle affirme que le FN mérite une vigilance tout à fait spécifique : pas seulement pour son histoire, mais pour ses idées, ses pratiques et ses objectifs, il doit être considéré dans toute sa différence et sa dangerosité. Ce combat exige un front républicain renforcé. Le seul ni-ni qui vaille est : ni avec le Front National, ni avec ses idées.

 

Dans ce contexte, la Licra maintient son appel à la convergence républicaine et demande à toutes les forces politiques de s’engager sans ambiguïté.

 

L’enjeu : contribuer, ou non, à mettre sur le chemin de l’exercice du pouvoir, à plus ou moins court terme, un parti qui n’est pas en accord avec les valeurs fondamentales de la France.

Le Front national (FN) connait aujourd’hui un succès populaire, idéologique et médiatique alors que tous les observateurs, à l’exception de l’initié Gérard Longuet, s’accordent à dire que sa matrice reste xénophobe et raciste. C’est pourquoi la Licra a lancé le 31 mai dernier un appel aux convergences républicaines, auxquels ont répondu des candidats de tous bords afin de faire battre l’extrême droite aux élections législatives. Alain Jakubowicz, Président de la Licra, rappelait alors que « le seul ni-ni qui vaille est : ni avec le Front National, ni avec ses idées ».

Au lendemain du 1er tour, le Bureau politique de l’UMP a validé une autre stratégie, celle du « ni Front national, ni Front républicain ». La Licra déplore cette décision qui met très clairement fin au principe dont s’honorait la droite républicaine du « tout sauf le FN » et qui contribue à normaliser ce parti et ses idées.

La Licra demande aux dirigeants des autres principales forces politiques qui ne se sont pas exprimées (Nouveau Centre, Modem, EELV, Front de Gauche, etc.) de donner dans les prochaines heures des consignes claires et sans ambiguïté, appelant leurs représentants et leurs électeurs à faire barrage aux candidats de l’extrême droite encore en lice. »

 

 

 

« Les candidats signataires

La Licra se félicite des 50 premières signatures lui étant parvenues hier suite à la publication de son « appel aux convergences républicaines pour faire battre le Front National », saluant notamment l’engagement de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales. La Licra invite tous les candidats républicains à signer à leur tour. » 

 

Télécharger la liste des candidats signataires

 

 

 

Commentaires

Très bien vu votre analyse de la situation défavorable dans laquelle se trouve à présent la Licra, ou plutôt dans laquelle elle s'est mise elle-même:

"Elle a trop fatigué son monde et à présent, à peu près tout le monde s’en fout, de ses diktats."

Ca me paraît très juste et rejoint mon impression. La Licra reste puissante. Elle conserve des moyens de pression terribles sur les "élites" "républicaines" mais son influence est désormais subie, à contrecoeur. Au fond les politiciens qui lui sont soumis aimeraient bien pouvoir en être débarrassés, de la Licra.

Et ça va s'accentuer, j'en suis sur.

Je voudrais vous faire part d'une réflexion que je me fais sur cette question, mais je vous en prie, si cette réflexion vous horripile, ne montez pas sur vos grands chevaux. Je n'ai aucune intention de vous être désagréable.

Il me semble tout de même que le relatif succès de la "dédiabolisation" de qui vous savez contribue à mettre la Licra dans une position de plus en plus inconfortable. Même si on peut dire "tout ça pour ça" la force électorale du FN plus ou moins dédiabolisé va faire ressentir à toute la France populaire, petite bourgeoise et même bourgeoise qui en a ras le bol du socialisme, et à tous les élus UMP un désir irrépressible d'alliances électorales avec le diable, qu'il soit assagi ou non, pour battre la gauche. Mais comme la Licra (on pourrait en dire autant du CRIF, du Bnaï Brith et autres lobbies communautaires) reste complètement campronnée à ses mots d'ordre hystériques: pas d'alliance avec le "populisme", avec l'"extrême-droite" etc., ces lobbies vont se trouver de plus en plus en porte à faux avec l'opinion, et avec la France elle-même, suscitant ainsi un vieux phénomène bien connu qui se reproduit périodiquement au cours de l'histoire, depuis des âges.

Car l'arithmétique est simple: il n'existe pas de majorité de droite en France sans le FN. C'est aussi simple que ça. Donc soit les lobbies permettent aux politiciens du centre droit de s'allier avec lui, soit ça signifie que la France est condamnée à la gauche ad vitam aeternam, alors qu'elle incline majoritairement à droite!

Et je prévois qu'à cause de ce phénomène très simple, brusquement perceptible par tout le monde, et du désir profond d'en finir avec la gauche, une vague d'antilicraïsme va monter dans le pays. Et quand je dis antilicraïsme, vous me comprenez...

Jusqu'ici il y avait cette terreur, mais comme vous l'avez bien vu, ça ne prend plus. Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse. Et on en est là.

Alors soit la Licra change de pied, et adopte l'attitude Goldnadel en répudiant l'attitude Askolovitch, c' est à dire aide madame dédiabolisée à accéder au pouvoir: elle ne demande certainement que ça. Et alors la vague d'antilicraïsme n'aura pas lieu. Soit la Licra se crispe sur son hystérie habituelle, et alors la vague peut monter haut, très haut même.

Comme il n'y a aucune chance que la Licra fasse ce changement de pied, tout lecteur de votre livre le comprend, il s'ensuit que... ce qui devait arriver arrivera. Antilicraïsme populaire, virulent, diffus, en forte hausse. Flambée même, d'antilicraïsme.

Vous ne pensez pas?

Écrit par : Helveticus | 15/06/2012

En effet, pauvre Licra snifff, désolé j'épluche des oignons. Le problème est que tous ses sympathisant vont directement dans les organismes sionistes comme le CRIF et pas seulement les personnalités de droite, même à gauche comme par exemple Manuel Valls. On dirait qu'il y a le feu dans la maison Israël: la poussée islamiste et musulmanes en Europe, la montée de la judéophobie dans les pays de l'Est (et je les comprends), Israël qui fait presque partie des pays honnis dans la pensée des gens et maintenant le Parlement Juif Européen. Qui va être les pompier de cet incendie? nous les goys.

Écrit par : 1897péril | 15/06/2012

VIDEOS : http://www.youtube.com/user/ANTITERMITES

Écrit par : Céline Drumont | 16/06/2012

Les commentaires sont fermés.