Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2012

DU CERCLE NATIONAL DES FRANÇAIS JUIFS A L’UNION DES FRANÇAIS JUIFS

Au FN, on aime bien faire du neuf avec du vieux. Et recycler au maximum. Exemple : en 1986, Robert Hemmerdinger, d’origine juive alsacienne, crée le Cercle National des Français Juifs (CNFJ). Il s’agit d’un satellite du FN destiné à faire les yeux doux à la communauté juive. Nous sommes avant le « point de détail » et certains espoirs semblent permis. Hélas, la tentative de séduction fera long feu, nous le savons.

L’héritière remet ça aujourd’hui. Cette fois, l’entreprise de séduction s’intitule Union des Français Juifs, officine créée en 2011. Il s’agit de rassembler « les juifs sympathisants ou membres du Front national, ainsi que ceux qui se reconnaissent dans la candidature de Marine Le Pen à l'élection présidentielle ». C’est Michel Ciardi, transfuge du PCF et du MDC de Chevènement, actuellement membre du comité de soutien de la candidate, qui pilote ça.

Voici ci-après le communiqué de soutien de l’Union des Français Juifs à Michel Thooris, conseiller police au FN :

 

« L’Union des Français juifs apporte son soutien à Michel Thooris, candidat FN

 

ciardi_thooris.jpg

Le candidat de la 8e circonscription des français de l’étranger (législative), Michel Thooris, sera soutenu par l’Union des Français Juifs, car pour nous il représente la seule chance pour les Français vivant sur la 8e circonscription de voir défendu leurs intérêts.

Notre association, l’Union des Français Juifs, a pour vocation de promouvoir l’idée d’assimilation chez les Français de confession juive, et d’en irriguer les discours politiques. L’assimilation des juifs a été pour la France un enrichissement et une force, comme elle le fut pour les juifs.

Nous avons été élevés dans le respect de la France et des lois de la République, nos parents, nos grands-parents ou nos aïeux, considéraient que l’assimilation dans la société française était une chance qu’ont leur offrait, à eux-mêmes comme à leurs descendants. Ils étaient fiers de devenir français, et fiers de contribuer, chacun à sa façon et à sa place, au destin national.

Malheureusement aujourd’hui cette assimilation ne fonctionne plus du fait du développement d’une immigration incontrôlée qui rend malheureusement impossible l’assimilation des émigrés et ceci a des conséquences tragiques pour la cohésion sociale de notre pays.

Alors qu’un lâche soulagement s’empare d’une grande partie de la classe politique après le décès de Mohamed Merah, un Français d’origine algérienne, qui se revendique d’Al-Qaïda et assassin des militaires français et des enfants juifs de l’école Ozar Hatorah de Toulouse, ainsi que du professeur Sandler En réalité, malgré les soulagements de circonstances, nous devons nous inquiéter.

Nous savons que des centaines de jeunes Français musulmans ont combattu et combattent en Afghanistan, tout comme ils furent des centaines à combattre en Bosnie.

Des milliers d’armes venant de ces régions circulent parmi les jeunes Français musulmans notamment en banlieue.

Mohamed Merah, responsable de ces massacres était passé par le Pakistan, l’Afghanistan. Ses mobiles auraient été de venger les enfants de Gaza, et commettre à une échelle individuelle le « djihad » pro-palestinien.

Mohamed Merah est responsable, mais le sont également tous ceux qui par leurs mensonges, ont créé un climat de haine envers les juifs et Israël.

Les mensonges, ce sont d’abord les critiques envers Israël lorsqu’il se défend des roquettes qui lui sont envoyées de Gaza, faisant de ces tirs des actes de résistance, et donc par voie de conséquence des crimes de la réponse israélienne. C’est Madame Ashton responsable des affaires étrangères à la commission européenne, faisant de ces crimes des réponses aux soi-disant « malheureux sorts » des enfants de Gaza. C’est le soutien de toute la gauche européenne au soi-disant bateau de la paix pour Gaza, tentative de faire porter à l’État d’Israël la responsabilité d’un blocus qui en réalité n’existe pas.

Ces mensonges sont également proférés par toute une partie de l’establishment juif de Monsieur Prasquier président du CRIF qui sert la main à Mahmoud Abbas, à Jonathan Hayoun président de l’UEJF, toujours prompts à accuser l’extrême droite d’antisémitisme en se refusant à voir le véritable antisémitisme ; celui de ses amis de gauche.

C’est l’aveuglement d’une grande partie de la gauche amis des immigrés et ennemie d’Israël, qui prétend combattre ce qu’elle appelle l’antisionisme qui n’est que le mot de remplacement pour antisémitisme, et nous mettons parmi cette gauche, l’ineffable Bernard-Henri Lévy et son ami Charles Enderlin qui avec l’affaire Al Dura donnât un prétexte à la deuxième intifada et aux crimes qui en découlèrent.

Ce sont ces pseudos associations antiracistes, la LDH, SOS racisme, le MRAP, la LICRA qui se précipitèrent pour voir dans ces crimes un déchaînement de la libération de la parole « raciste » visant évidemment le Front national.

Toute cette gauche, ces associations largement stipendiées et ces juifs de cour devraient aujourd’hui se taire de honte, et qu’ils sachent que nous leur reprocherons toujours et partout leurs mensonges et leur lâcheté, leur complicité morale dans la dénégation du danger islamiste dans notre pays en créant un climat de terrorisme intellectuel et judiciaire contre ceux qui se refusaient à sous-estimer ce danger.

C’est pourquoi, pour avoir un député qui sache rappeler à tout moment cela, les Français de la 8e circonscription des Français de l’étranger doivent voter pour Michel Thooris.

Michel Ciardi (Président de l’Union des Français juifs) »

 

Source : http://u-f-j.org/2012/04/09/lunion-des-francais-juifs-app...

 

 

Au revoir. Je m’absente jusqu’à la fin du mois

Les commentaires sont fermés.