Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2012

LES ALTERNATIFS (2)

Continuons notre série commencée le 8 février dernier avec cette fois Gideon Levy, également journaliste à Haaretz, le journal de gauche israélien considéré comme ennemi national par Netanyahu. Là encore, je n’ai pas l’intention de me livrer à une étude fouillée du personnage, juste d’apporter un éclairage sur ses opinions très politiquement incorrectes (aux yeux des sionistes enragés), et les réactions inévitablement déclenchées.

 

levy.jpg

 

 

Gideon Levy est né en 1953 à Tel-Aviv. Journaliste et écrivain, il est actuellement membre de la direction du quotidien Haaretz.

 

Wikipédia nous apprend que Gideon Levy est connu pour critiquer « la politique du gouvernement israélien à Gaza, les médias et la société israélienne, selon lui insensible au sort des habitants des Territoires occupés. Il tient dans Haaretz une chronique hebdomadaire sur des activités de l'armée israélienne sous le titre de Twilight Zone, soit « zone grise. [Il se définit comme un patriote israélien ».

 

 

Petit florilège émanant de sites sionistes francophones:

Février 2011 : « L’éditorialiste du « Haaretz » Guidon Lévy, connu pour ses prises de position extrêmes et virulemment anti-israéliennes a écrit cette semaine un article retentissant intitulé « D’Auschwitz à Hébron ». Dans cet article, il critique avec des mots très durs la décision du ministre de l’Education Guidon Saar d’introduire dans les programmes scolaires la visite du Caveau des Patriarches à Hébron. Pour Lévy, « cette décision tient du même ressort que la participation à la Marche des Vivants à Auschwitz, et se révèlera être une catastrophe pour la jeunesse israélienne ».

Et pour quelle raison? « Car comme ceux qui reviennent de pèlerinage à Auschwitz, les jeunes reviendront de Hébron encore plus nationalistes, racistes, adeptes de la force, xénophobes et aveugles aux souffrances de l’Autre en l’occurrence, les Palestiniens ». Guidon Lévy qualifie de « Safari » les visites qui seront faites à Hébron, « où les jeunes israéliens, accompagnés par des animateurs belliqueux, iront observer de loin les quelques rares Palestiniens que les Juifs ont laissé là-bas, et se rendront sur les tombes des Patriarches dont on doute fort qu’ils soient réellement enterrés à cet endroit ». Cette attitude pathologique se passe de tout commentaire.

 

Mars 2011 : « Le député Otniel Schneller (Kadima) a réagi à l’article du journaliste antisioniste du « Haaretz » Guidon Lévy, qui ose écrire ces lignes quelques jours après l’horrible attentat d’Itamar: « … l’exigence d’Israël d’être reconnu comme Etat juif est ridicule. Le régime israélien est moralement corrompu. L’occupation est devenue une véritable dépendance et les pays amis d’Israël doivent l’aider à s’en désintoxiquer ».

Schneller a répondu: « L’imagination développée de Guidon Lévy exige qu’il subisse un traitement pathologique. Un Juif qui n’en est plus un, dont le sionisme a disparu et qui vit l’Etat d’Israël comme un poids ferait mieux de renoncer à sa citoyenneté, quitter le pays et se rajouter à la cohorte des ennemis d’Israël qui luttent contre lui depuis l’étranger. De notre côté, nous serons très heureux de nous débarrasser de lui ». Schneller a conclu en disant: « A force de concentrer notre combat contre l’incitation venue de l’extérieur, nous avons négligé de lutter contre nos détracteurs de l’intérieur ».

 

Décembre 2011 : « Le journaliste gauchiste et post-sioniste Guidon Lévy, qui fait les beaux jours de « Haaretz », participe de bon coeur à la campagne mondiale de délégitimation d’Israël. Et cette fois-ci il le fait sur la chaîne « Al Jazeera » pour être certain que sa parole atteindra son public de prédilection. Lors de son interview, Guidon Lévy a notamment déclaré « qu’Israël, avec le gouvernement le plus à droite de son histoire, était plus dangereux pour la région que l’Iran et sa bombe atomique ». Le pire pour ce triste clown étouffé par la haine de soi, est qu’il sera probablement pris pour un fieffé menteur en Arabie saoudite et dans les Emirats… »

 

Il faut tout de même mettre au crédit d’Israël que ce « triste clown étouffé par la haine de soi » peut y exprimer librement ses opinions. Je me demande si en France

Les commentaires sont fermés.