Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2012

LE NOUVEAU LIVRE D'ANNE KLING

 

COUV_F~1.JPG 

 

4E_FN_~1.JPG

256 pages. 18 €

Le livre sera disponible à partir du 25 janvier. Pour commander :

envoyer chèque (18 € + 3 € frais de port) et adresse du destinataire clairement indiquée à Anne Kling - Editions Mithra
BP 60291 - 67008 STRASBOURG Cedex

 

Commentaires

Tiens donc juste avant les présidentielles...aprés Guillaume Peltier voici Anne Kling.

Écrit par : fripouille | 14/01/2012

J'attends avec grande impatience ce livre.
Il y a peut être encore quelque chose que je ne sais pas ou que je n'ai pas encore compris.

Écrit par : mélanie | 14/01/2012

JMLP n'a pas été assez mordant à l'endroit du système, c'est ce que pour ma part je lui reprocherais, outre le fait que son parti est une entreprise familiale.
Car dans la dictature qu'est la France, être considéré comme "une bête immonde" est vite arrivé !
Pour l'évolution du FN, évidemment d'accord avec vous.

Écrit par : anonyme | 19/01/2012

Bonjour Madame,
Je pense savoir ce que contient votre livre, probablement proche des idées de Rivarol.
Certes le peuple de France est trahi par ses élites, mais pourquoi s'acharner en plus à créer de la discorde au sein de la résistance, celle ci étant déjà suffisamment mince.
Je pense que les critiques présentent dans votre livre ont déjà trouvé une réponse en la personne d'Alain Soral qui explique bien que l'attitude politique la meilleure pour défendre les intérêts de notre peuple est compliquée à définir. Elle résulte d'un équilibre très instable, et Marine a réussit à trouver cet équilibre, c'est quelque chose qui devrait nous rassurer tous.
Votre ami Karl Lang n'a pas été mis à la porte, simplement le parti évolue et la direction du parti a décidé de nommer une autre personne pour le représenter aux européennes. Il n'y avait pas de quoi quitter le parti. Il aurait du rester, réfléchir, attendre son heure, se rendre indispensable, pour ensuite revenir en force.
Le FN n'est pas un parti communiste, il croit au challenge et aux valeurs de compétition. Karl devait se remettre en question et participer à la compétition interne. Il ne l'a pas fait car il considérait son fauteuil comme acquis, une sorte de titularisation de fonctionnaire. Ce n'est pas le cas.
Je vous explique cela car le cas Lang est un cas emblématique qui peut se généraliser.
Rivarol, vous et les autres anti-marinistes devriez plutôt, à l'instar d'Alain Soral, vous concentrer à combattre ceux qui agresse sans cesse le peuple de France, plutôt que de vous embourber dans des querelles de chapelles stériles.
Bien cordialement,

Écrit par : JLV | 20/01/2012

Lisez d'abord le bouquin, vous commenterez ensuite. Ceci dit, oui, il s'agit d'une critique en règle contre le FN, ses connivences dans le passé avec le système, et ce qu'il est devenu. Et contre ce qu'il a toujours été avec constance: un magot familial. Le problème, c'est qu'il n'a jamais été un parti, encore moins une alternance crédible. Juste un tigre de papier que le système agitait pendant que le milliardaire au sommet comptait ses sous.

Libre à chacun de conserver ses illusions et de s'imaginer comme je le lis régulièrement qu'en composant un peu, en cherchant à plaire, etc, on arrivera mieux à faire passer ses idées. Faux et archi-faux. En agissant ainsi, on se fait juste adouber - et bouffer - par le système, comme Fini en Italie. Et c'est tout.

Alain Soral a le droit de penser ce qu'il veut, c'est son affaire. Moi, je pense différemment et je ne me reconnais pas un quart de seconde dans ce FN qui est tout ce que vous voulez sauf résistant. Comment pouvez-vous croire qu'on fasse de la résistance en passant dans les médias matin, midi et soir?

Ah là là, la crédulité sans bornes de certains me stupéfiera toujours ...

Pour en finir: chacun votera - ou ne votera pas - comme il l'entend. Ce n'est pas mon problème. Moi, je me suis bornée à apporter un éclairage, véridique je vous prie de le croire, sur ce qu'est en réalité ce mouvement. Après, ça ne me concerne plus ...

Écrit par : anne kling | 20/01/2012

Mme Kling, vous dites :

"En agissant ainsi, on se fait juste adouber - et bouffer - par le système....."

Pourriez vous avoir l'extrème bonté, chère mme Kling, de nous rappeler le nom de votre avocat ?
Hum ! cette bien charmante personne qui nous ferait croire qu'elle résiste, elle, en dehors du système.....

Foutaise !

"Moi, je me suis bornée à apporter un éclairage, véridique je vous prie de le croire, sur ce qu'est en réalité ce mouvement"

Pardon ?
Ne seriez vous pas, plutôt, une énième taupe du système pour prétendre éclairer le lecteur par VOS vérités, sur un parti patriote, in fine, que vous exécrez tout autant qu'un Richard Prasquier ?

Écrit par : JLR | 23/01/2012

les positions commencent à s'aigrir et je n'ai pas l'intention de poursuivre une polémique stérile. il est normal et sain que les opinions divergent et je n'ai jamais eu la prétention de détenir une quelconque vérité révélée.
je sais que le problème de l'immigration est complexe et que le patronat a eu une lourde responsabilité en la matière. cela n'exonère nullement les associations dites antiracistes dont l'action a été décisive et particulièrement pernicieuse sur le plan politique, je le maintiens.

pour en revenir à ce serpent de mer qui refait régulièrement surface lorsque l'on n'a pas d'autres arguments - goldnadel - je rappelle ce que j'écrivais le 7/9/10 sur le blog sous le titre "vrais et faux résistants":

"Second point, un peu plus loin on parle de « Gilles-William Goldnadel, avocat d’extrême-droite sioniste, conseil d’Anne Kling et président de l’association France-Israël. »

« Conseil d’Anne Kling » ! Du grand n’importe quoi. Pour la xième fois, je vais répéter en quelles circonstances Goldnadel m’a effectivement défendue. C’était en 2001, j’étais renvoyée en correctionnelle par la LICRA en raison d’un tract distribué sous les auspices d’une association appelée « Droit à la sécurité », tract qui établissait un rapport entre délinquance des « jeunes » et immigration. Le président de cette association était précisément Goldnadel, il avait vu le texte au préalable, la moindre des choses était qu’il me défende ensuite puisque ce tract et son association étaient à l’origine de la procédure. C’était, je le rappelle, en 2001, nous étions dans un contexte d’élections municipales et il y avait bien des choses que je n’avais pas encore comprises à ce moment-là. Et dont j’ai pris conscience par la suite. Voilà pour « le conseil d’Anne Kling »."

nous ne sous sommes plus jamais revus depuis cette date et ce procès. Je rajoute qu'aujourd'hui, 11 ans après, goldnadel n'aurait plus à me défendre car bien des choses ont évolué durant ce laps de temps. moi en tout premier lieu.

Écrit par : anne kling | 23/01/2012

pour JLR
Je ne peux m'empêcher de vous relater une petite anecdote, et ce n'est qu'une parmi tant d'autres tout aussi révélatrices, vécue sur NPI, le site d'Aliot, cad du FN.
Un commentaire vu sur ce site et qui est resté plusieurs heures en lignes : vive Israel, vive les Juifs !
Ce commentaire a été effacé lorsqu'un autre commentateur s'est étonné de ce commentaire, surtout dans le contexte de l'article; le commentateur perplexe a été censuré mais lui IMMEDIATEMENT, alors que le commentateur "sioniste " n'aurait jamais été censuré sans l'intervention de l'empêcheur de tourner en rond.
Quand on connait le niveau de censure stalinien qui est la règle sur NPI, l'interprétation de cette censure est claire comme de l'eau de roche.
Pour ma part, je considère que l'absence de liberté d'expression , qui est la marque du parti d'Aliot , est incompatible avec la volonté de redonner à la France sa véritable nature.

Écrit par : anonyme | 26/01/2012

Les commentaires sont fermés.