Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2011

PAUVRES PETITS SCHTROUMPFS !

 

 

schtroumpf.jpgL’excellent site METAMAG – le magazine de l’esprit critique – me signale un de leurs articles. Effectivement, il est très bon et au cas où vous ne le connaîtriez pas, je vous le transmets ci-dessous (et je vous dis à dimanche...) :

 

 

« Quand on n’a pas de vrai talent, on s’appuie sur l’idéologie dominante pour vendre et se faire connaître. Quand on flatte le milieu dominant, on a une chance d’être reconnu. C’est pourquoi la traque au nazi caché, au raciste camouflé, au misogyne masqué, dans les œuvres littéraires, les contes ou bd pour enfants, est un exercice très répandu. Il fait recette.

Mais depuis les campagnes, anachroniques et partiales, contre « Tintin au Congo », il semble que, enfin, le conformisme flagorneur ait des limites et que trop c’est trop. Le ridicule, cependant, ne tue plus en France et depuis longtemps. Ce dont ne peut que se féliciter Antoine Buéno.

Antoine Buéno a créé une polémique à travers son « Petit Livre bleu ». Ce maître de conférences à Sciences Po Paris s'est livré à une "analyse critique et politique de la société des Schtroumpfs". Pour lui, les petits hommes bleus, apparemment inoffensifs, sont en fait la représentation cachée des pires figures de l'histoire. "Les Schtroumpfs : archétype d'utopie totalitaire empreint de stalinisme et de nazisme", écrit-il.

Les lutins espiègles camouflaient de grands SS
 
Sur la première page du « Petit Livre bleu » d'Antoine Buéno, la couleur est directement annoncée. Les petits hommes bleus inventés par Peyo ont, pour cet auteur, une véritable face cachée. Les bleus sont donc des bruns… Il fallait y penser entre deux cours.

Nous voyons simplement des lutins espiègles, vivant dans un mignon petit village pour échapper au méchant Gargamel. Antoine Buéno a découvert des figures obscurantistes. Par exemple, le grand Schtroumpf, cette figure paternelle apaisante, représente, en fait, le chef autoritaire, comme un Hitler ou un Staline. 

 
Le grand schtroumpf serait  Hitler...pourquoi pas Robert Hue ! 

Autre exemple, personne ne s'est jamais vraiment demandé pourquoi les Schtroumpfs ne sont que des garçons. Réponse : parce qu’ils sont sexistes et misogynes. Dans le village, la seule femme, c'est la petite Schtroumpfette, image de la blonde écervelée.

On peut tout faire dire, on le sait depuis longtemps, aux contes pour enfants, pas tous explicites comme « Peau d’âne », mais le Buéno a poussé, semble-t-il, le schtroumpf un peu loin.

Ainsi, il écrit « "l'épisode des Schtroumpfs noirs est intégralement consacrée à une menace qu'on pourrait taxer d'ordre racial puisque, dans cet album, les Schtroumpfs sont malades et quand ils sont malades... ils deviennent noirs. Et là, ils perdent toute trace d'intelligence, ils deviennent complètement débiles et ne parlent plus". On a envie de crier: arrêtez le !

L’Express.fr a demandé l'avis de Patrick Gaumer, historien de la bande dessinée et auteur du « Dictionnaire mondial de la bande dessinée », sur « Le Petit livre bleu » : c'est une accumulation de sophismes. Des raisonnements qui paraissent rigoureux, mais qui sont trompeurs et mensongers". Pour exemple, il donne le rapprochement qui est fait entre le Schtroumpf à lunettes et Trotski : "Je pourrai très bien dire que c'est Gandhi, qui lui aussi, porte des lunettes."

S'il ne s'est pas encombré de références, c'est que le but d'Antoine Buéno était d'"analyser des stéréotypes, des images d'Epinal". Comme il le reconnaît, "on aurait pu faire une autre analyse, voir le village comme une classe d'école, où le grand Schtroumpf serait le maître et le Schtroumpf à lunettes, Clotaire, un personnage du Petit Nicolas." Pour Patrick Gaumer, il aurait, justement, été possible de "démontrer le contraire de ce que dit Antoine Buéno, avec la même bibliographie".

Les Schtroumpfiles verts de rage

Les voix se font entendre, rapporte l'AFP: «Les Schtroumpfs nazis ou staliniens? Vingt ans de recherches pour dire de pareilles conneries!», s'étrangle un internaute. «C'est typique du politiquement correct, qui voit du racisme partout, et d'une grille de lecture exclusivement politique et idéologique», s'offusque un autre.

Comparer le Grand Schtroumpf à Staline était déjà osé. Mais quand l’essayiste fait du méchant Gargamel une victime de l’idéologie nazie, alors là, c’en est trop. Non, l’œuvre de Peyo n’est pas une version édulcorée de «Mein Kampf». Les lecteurs s’égosillent. «Ruiner ainsi gratuitement les histoires de notre enfance, quelle honte!», s’exclame un nostalgique. «Triste époque où l'on voit le mal partout» déplore-t-on.

Terminons donc le débat, à moins de finir, comme aux Etats-Unis, par repeindre les Schtroumpfs noirs en violet, pour ne pas heurter les  sensibilités raciales.

Antoine Bueno ne doit pas être mécontent de cette polémique qui donne une notoriété inespérée à ses divagations politiques et psychanalytiques. On peut lui assurer que, quand les « Schtroumpfs » voleront, il sera chef d’escadrille. Avec de tels maîtres de conférence à « Sciences Po », on peut n’être que très partiellement rassuré pour l’avenir de la formation de nos jeunes élites politiques. »

 

http://metamag.fr/metamag-248-Touche-pas-a-nos-Schtroumpfs-Encore-un-%C2%ABcultureux%C2%BB-qui-voit-des-nazis-partout.html

Commentaires

Allez, on lui pardonne tout s'il avoue que c'est un bon gros canular et qu'il s'est bien payé la fiole de tout le monde, à commencer par celle des schtroumpfophiles ! S'il veut se montrer sérieux, qu'il s'en prenne plutôt à la BD préférée des fachounets du FN : "Les vacances du dynamique Adolf et du gentil Benito" (niveau CM1).

Écrit par : Martial | 06/06/2011

À noter que le méchant Gargamel a un profil nettement sémitique et que son chat diabolique s'appelle...Azraël. :)

Écrit par : Fred | 07/06/2011

D'après ce qu'on peut lire sur le contenu de ce livre, le politologue Buéno a projeté sur le les schtroupf le paradigme de tout ce qu'il déteste, et qu'en général détestent tous les militants du mondialisme.

Il reproche au monde des schtroumpf d'être une société organisée, autonome, enracinée, fonctionnant en démocratie directe, où le sexe et le plaisir ne sont pas des valeurs centrales, traditionnelle, sans messianisme politique, avec des gens qui ont des personnalités et des rôles bien identifiables.

En négatif, il est facile de reconstituer les valeurs de Buéno: ce sont celle du lobby qui n'existe pas, de Jacques Attali,..

Du coup, on se demande si cet homme qui milite contre les sociétés sédentaires et enracinées n'a pas des racines, euh..., des racines...

Écrit par : le défenseur de Claude L-S | 11/06/2011

Quand l'art est sous controle....

La chaîne Arte, dans sa double composante, française et allemande, avait condamné récemment, avec la plus grande fermeté, les propos de Lars von Trier.

Drôle de voir des gens travailler pour les intérêts d’un autre pays ! Ils ont double passeport, font un service militaire en dehors de la France.

http://www.wat.tv/video/television-francaise-propagande-1i8a4_2i7d9_.html

Mais les Français votent pour eux, acceptent que les médias soient sous leur contrôle.

Ils ont une bête noire ! « Dieudonné » Ses ancêtres auraient souffert de l’esclavage. Mais qui pratiquait aussi cet esclavage ?

http://www.youtube.com/watch?v=r5mUmNBbZZs&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=ywV0gTxbJ9s&feature=related

C’est ainsi qu'un autre film turc La Vallée des loups de Kurtlar Vadisi Filistin, sorti en salle en Turquie et en Allemagne le 28 janvier 2010,n’arrive pas en France. Toutes les ambassades israéliennes se sont mobilisées pendant des mois pour empêcher la diffusion de cette œuvre dans les pays. Elles semblent avoir convaincu la plupart des diffuseurs occidentaux de s’abstenir de la présenter en salle et en DVD.

La Vallée des loups est une série de télévision qui met en scène les aventures du James Bond turc, Polat Alemdar. Au cours des dernières années, elle est devenue très populaire dans tout le Proche-Orient depuis que des télévisions satellitaires la diffusent en version arabe.
En 2006, la série a été portée pour la première fois au cinéma avec un film sur la guerre en Irak. Doté du plus fort budget de l’histoire du cinéma turc, il reproduisait avec minutie les crimes états-uniens, y compris la prison d’Abu Ghraib.

Le nouvel opus débute avec l’attaque pirate israélienne contre le navire humanitaire Mavi Marmara en eaux internationales. Polat Alemdar est alors envoyé en Israël pour venger ses compatriotes et abattre l’officier israélien qui a commandé l’opération. Mais Moshé est occupé à réprimer de la pire manière les Palestiniens…

http://www.youtube.com/watch?v=170mn1nARqg&feature=player_embedded

Non, ce film ne passera pas. Car ceux qui contrôlent les médias travaillent pour un autre pays…..

Écrit par : tien | 13/06/2011

Oui, pendant que Barack Obama cherche à se réconcilier avec les bandits de Wall Street, mais n'est-on pas au Far West ? D’autres s'encanaillent en Suisse où le groupe de Bilderberg se réunissait.

Certains non prévus dans la liste comme Anders Rasmussen, sont tout de même venus. Le problème qui se pose, comment des officiels ont-ils pu accepter de participer à une réunion secrète avec des membres de pays étrangers ? Cela est formellement interdit aux USA, mais aussi en Suisse.

D’autre part, on s’aperçoit que ce groupe a des manies particulières qui ne surprendraient pas des DSK, Balkany ou Fréderic Mitterrand…..Aux USA on parlerait de Jeff Gannon, du Bohemian Grove et ses escortes masculines.

http://www.youtube.com/watch?v=yUKZI_Lh9Mk&feature=player_embedded


http://www.youtube.com/watch?v=SIgpgtmRTjE&NR=1


Cela dit, certains ont osé faire quelques pas malgré les manifestants :

http://www.youtube.com/watch?v=U58MjJNhF2E&NR=1

On assiste encore une fois à la fin de la démocratie et au muselage des medias.

Écrit par : duc | 15/06/2011

Les commentaires sont fermés.