Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2011

APRES LES JUSTES, LES PETITS-ENFANTS DES JUSTES

… en attendant les arrière petits-enfants, puis ensuite, les arrière-arrière petits-enfants… Il y a encore de la marge.

 

« La Fondation France-Israël présidée par Nicole Guedj, conduira une délégation de 20 petits-enfants de Justes français parmi les Nations en Israël du 30 Avril au 4 Mai 2011.

 

« Mémoires de Justes parmi les Nations » est une initiative de la Fondation France Israël, qui ambitionne de transmettre la mémoire de la Shoah autrement, notamment aux nouvelles générations françaises. En accordant une attention particulière aux descendants de Justes parmi les Nations, il s’agit à la fois d’humaniser cette mémoire parfois lointaine mais aussi de la positiver en soulignant les actes héroïques de ceux de nos concitoyens qui se sont élevés contre la barbarie nazie.

 

A l’occasion des cérémonies de la journée de commémoration nationale de la Shoah en Israël, ces « Ambassadeurs de la mémoire » rendront hommage à leurs grands-parents mais aussi aux 3 158 Justes français parmi les Nations, qui ont sauvé des Juifs au péril de leur vie pendant la Seconde Guerre Mondiale. A Yad Vashem, ils auront la fierté de découvrir le nom de leurs grands-parents sur le mur des Justes parmi les Nations et de rencontrer des rescapés, dont certains ont été protégés par leurs aïeux. De nombreuses rencontres avec des Israéliens seront également initiées pour pérenniser les liens indéfectibles qui unissent l’histoire des Justes parmi les Nations à celle de l’Etat d’Israël.

 

Ce projet a reçu le soutien public du Président de la République Française, Monsieur Nicolas Sarkozy, qui a déclaré lors de son allocution au dernier dîner du CRIF : « Ces Justes dont les petits-enfants peuvent faire désormais le pèlerinage à Yad Vashem grâce à la fondation France- Israël et au magnifique travail de Nicole Guedj ». Précisons enfin que le comité français de Yad Vashem est étroitement associé à ce voyage et participe activement à sa mise en œuvre. »

 

 

Source : http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=24549&artyd=57

Commentaires

Qui paye ?

Écrit par : bob | 18/04/2011

Réponse à Bob :

Celui qui pose ce genre de question : bien fait pour son mauvais esprit !! ;o))))))

Écrit par : Martial | 18/04/2011

Les "Justes " sont une nouvelle race , puisqu'ils ont produit des petits enfants qui sont génétiquement des " Justes " , mais quid de la génération intermédiaire , cad les premiers descendants des "Justes " ?
Il s'agit vraiment d'un monde légendaire , c'est fascinant .
Les légendes sont tenaces , mais celle-ci traversera t-elle les siècles ?

Écrit par : Anonyme | 20/04/2011

" 3 158 Justes français parmi les Nations, qui ont sauvé des Juifs au péril de leur vie pendant la Seconde Guerre Mondiale. "

--
Comme il y a plus de 6 millions de Juifs qui ont sauvé leur vie en vivant ou en se réfugiant en France, ça fait 200 juifs sauvé par juste.

Et comme pour chaque Juif qui venait se réfugier en zone libre (sous la protection du Régime de Vichy), il fallait des passeurs, des fabricants de faux papiers d'identité, de faux certificats de baptêmes, des personnes qui fournissent des véhicules, des caches, des vêtements, des hébergeurs, des gens qui se procurent du ravitaillement et des cartes de rationnement, des instituteurs qui prennent les enfants dans leurs classes, des interprètes quand ils étaient étrangers, d'autres passeurs et d'autres hébergeurs si ils voulaient ensuite quitter la France, passer les Pyénnées, puis en Espagne sous la protection du Général Franco (le fachiste) rejoindre les USA ou l'Angleterre (qui n'en voulaient pas). Plus des milliers de personnes qui savaient Tout, car tout se sait en province, et qui ne disaient rien aux autorités allemandes.

Donc, pour chaque Juif qui s'est caché ou réfugié en France, comme pour la famille de Simone Veil, il a fallu l'aide et la complicité de centaines, de milliers de Justes. Malheureusement pour elle , elle a été contrôlée dans la rue à Nice par un barrage de la gestapo, et elle n'a pas eu assez d'héroïsme pour ne pas dénoncer l'adresse des Français qui hébergeaient séparément sa soeur, son frère et son père qui ont tous été arrêtés et déportés. Elle, elle a bénéficié de l'indulgence des autorités du camp de déportation et elle a pu revenir d'Allemagne indemne.

Il y a eu au moins 30 millions de Français justes parmi les nations, en France entre 1940 et 1944.

Bien sûr, il y a eu quelques salopards qui préféraient vivre en zone occupée au milieu des nazis, qui paradaient au Flore, qui arrivaient à faire éditer leurs livres, qui avaient bénéficié du poste de professeur d'un juif évincé par la loi allemande, qui faisaient jouer leurs pièces de théâtre devant des parterre d'officiers de la SS.

Tous les Français n'ont pas eu de coeur, il y a eu des égoïstes et des profiteurs, il y a eu des Jean-Paul Sartre.

Écrit par : le défenseur de Claude L-S | 25/04/2011

Les commentaires sont fermés.