Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2011

LES PROTOCOLES DES SAGES DE SION AUTORISES EN RUSSIE

L’ONG Pour les droits de l’homme, qui demandait l’interdiction à la vente de ce document, vient d’être déboutée par la justice russe.

 

fe5d3e2c-bcd8-4ec2-a809-a84f0502d392.jpgPour prendre sa décision, le Parquet de Moscou s’est basé sur une expertise réalisée en 2009 par l'Institut de psychologie de l'Académie des Sciences qui avait conclu que ce texte ne contenait pas d’appels contre les juifs.

 

Le Parquet n’a pas davantage donné suite à la requête alternative présentée par l’ONG, qui demandait au moins que la qualité de faux du texte soit clairement notifiée, au motif que "l'absence de mention que ce livre est un faux ne constitue pas une infraction à la loi russe concernant la défense des consommateurs".   

 

Les protocoles échappent donc à l’enfer des publications extrémistes dont la liste a été établie par le ministère russe de la Justice. Liste qui contient quand même 800 ouvrages (islamistes, néo-nazis, antisémites, etc). Sans oublier quelques brochures des Témoins de Jehovah.

 

Rappelons qu’en France, pays autoproclamé des libertés, les protocoles avaient été interdits en 1990 par le socialiste Joxe. A l’heure actuelle, un certain flou artistique les entoure car ils ne sont plus interdits depuis 2004, mais pas non plus vraiment recommandés. De toute façon, à l’époque d’internet, difficile de garder sous clé ces incroyables délires.

Commentaires

"Incroyables délires" peut être, mais nullement antisémites, bien au contraire, puisque ce sont surtout les gentils qui sont visés. On ne saura probablement jamais qui a écrit ces délires, mais on doit reconnaitre qu'il était drôlement visionnaire ou tout au moins bien informé sur ce qu'envisageaient certains pour dominer le monde, puisque ce ce vaste plan est exécuté tel que décrit depuis le début du XXeme siècle. Si les religions n'étaient pas constamment attaqués, s'il n'y avait pas eu deux guerres civiles européennes pour on ne sait trop quoi, si les frontières n'étaient pas détruites, si les états n'étaient pas sur endettés et si l'on n'avait aucune raison de redouter l'instauration d'un super état mondial, on pourrait dire que les protocoles dont des délires, mais ce n'est pas le cas.

Écrit par : NYH | 28/03/2011

"Rappelons qu’en France, pays autoproclamé des libertés, les protocoles avaient été interdits en 1990 par le socialiste Joxe. A l’heure actuelle, un certain flou artistique les entoure car ils ne sont plus interdits depuis 2004, mais pas non plus vraiment recommandés. "
Pour une spécialiste auto-proclamée, et assez obsessionnelle il faut bien le dire, sur ces sujets touchant aux juifs, voilà une belle désinformation de votre part, puisque les Protocoles sont édités depuis 2010 par Philippe Randa tout à fait légalement, suite à une décision de justice de la CEDH. J'ai même interviewé Randa : http://www.enquete-debat.fr/archives/philippe-randa-editeur-des-protocoles-des-sages-de-sion-je-suis-contre-linterdiction-de-tout-livre/

Écrit par : Jean Robin | 28/03/2011

Très sage décision de la justice russe qui prouve, si besoin en était, que la liberté d'expression est plus importante là bas qu'en France. Les Russes peuvent regretter que leur tsar ne prît jamais au sérieux ces protocoles, car sans doute, il aurait été beaucoup plus prudent.

Du reste, le fait que ces protocoles soient apocryphes ne les rendent pas forcément faux. Sans doute ceux-ci étaient ils enseignés dans les synagogues, un peu comme le Talmud -lui aussi très souvent haineux-, sans qu'un auteur ne soit identifié.

Écrit par : eris | 29/03/2011

Si l'on vend des saletés comme le "DaVinci Code" au grand public en en faisant la promo, sous prétexte qu'il s'agit d'une oeuvre littéraire on devrait avoir le droit de vendre à côté les Protocoles sur les mêmes étalages, puisque cela fait également partie du patrimoine littéraire.

Écrit par : Fred | 29/03/2011

à jean robin:

j'ai du mal à voir où est la désinformation. oui, ils ne sont pas interdits, mais on ne peut pas dire que beaucoup de pub soit faite sur le sujet.

bref, je tiens surtout à répondre aux propos fielleux de jean robin: "Pour une spécialiste auto-proclamée, et assez obsessionnelle il faut bien le dire, sur ces sujets touchant aux juifs, etc".

je ne suis ni spécialiste ni auto-proclamée des questions traitées sur ce blog. comme tout un chacun le fait, ou devrait le faire, je m'interroge sur un certain nombre de faits que je suis amenée à observer et je procède à certaines recherches. c'est mon droit le plus absolu, n'en déplaise à certains. je me considère comme une chercheuse sur ces questions et sûrement pas comme une spécialiste. je détesterais particulièrement ça.

le jour où je me passionnerai pour le point de croix, je créerai un blog sur la question. il ne sera ni plus ni moins obsessionnel que celui-ci. c'est le sujet qui le veut.

mais j'ai été sympa avec jean robin: je lui ai permis de faire sa pub

Écrit par : anne kling | 29/03/2011

Si vous pensez que j'ai besoin de vous pour faire ma pub...
Vous avez surtout respecté ma liberté d'expression, avant que de faire ma pub, non ? Mais la liberté d'expression, c'est de la pub quand ce sont des gens qui vous critiquent, pas vrai ?
Quant à être obsessionnelle, je maintiens, d'autant que ça ne vous permet même pas d'être calée sur le sujet, cf plus haut.
J'ai écrit la judéomanie, 1000 pages en tout, mais j'avais écrit sur bien d'autres sujets avant, et j'écris sur bien d'autres sujets depuis. Ne parler que d'un sujet, quel qu'il soit, relève de l'obsession. Et bizarrement, on en trouve beaucoup de ces obsessionnels quand il s'agit de parler des juifs. Étonnant non ?

Écrit par : Jean Robin | 29/03/2011

cher ami, il faut de tout pour faire un monde: des obsédés, des éclectiques, des imbéciles, des sionistes, des antisionistes et plein d'autres choses encore.

donc, ça ne me dérange pas d'être classée dans les obsédés. et même dans les imbéciles, si vous y tenez. ça m'est d'une indifférence totale.

puisque vous êtes si chatouilleux sur la liberté d'expression, je suppose que vous avez fait la promo de mon livre sur le CRIF sur votre blog, non? ou alors je me trompe là aussi?

Écrit par : anne kling | 29/03/2011

Il y a des obsédés, des imbéciles, et plein d'autres choses encore, pas forcément très différentes : des Jean Robin, par exemple. Il en faut, paraît-il...

Écrit par : Martial | 29/03/2011

Il n'y a pas que Anne Kling qui passe sa vie à étudier le racisme (ou l'antiracisme) dans nos sociétés, il y a des centaines de chercheurs, d'associations, etc.. qui ne font que ça pendant toute leur vie.

Par exemple Michel Wievorka a écrit une bonne douzaine de livres sur le sujet, plus toutes les thèses et mémoires qu'il a dirigées, les cours, les séminaires, les conférences. Anne Wieviorka autant sur l'antisémitisme.

Or, personne ne (se rique à) leur dit que ce sont des obsédés compulsifs, ce que personnellement je pense parce que leurs livres ne contiennent pas grand chose de factuel, mais mille reformulations des même propos: tous les gens sont racistes et antisémites, sauf le peuple qui a tant souffert, nèspa.

Écrit par : le défenseur de Claude L-S | 29/03/2011

Il n'y a rien d'étonnant à ce que l'on parle beaucoup plus souvent des juifs que des guatémaltèques par exemple, eux ne se mêlent pas beaucoup ni de notre politique ni de notre économie, cela n'étonne que certains, même ceux qui se prétendent observateurs impartiaux et non obsédés. J'ai acheté"la judéomanie" qui ne fait pas "plus de milles pages", mais beaucoup moins, j'y ai appris que Monsieur Jean Robin l'a écrit parce qu'il était révolté que les privilèges octroyés aux juifs ne l'étaient pas aux demi ou quart de juifs, cas de son père ou de son grand père, comme tous les sénégalais, Monsieur Robin ne supporte pas l'injustice au sein de sein de sa tribu.

Écrit par : NYH | 29/03/2011

Les Protocoles des Sages de Sion, sont un pamphlet, reprenant en partie le texte d'un autre pamphlet. Il fut tout de suite considéré comme tel en Russie, et en 1920 un article du Time le présente comme pamphlet.

La façon dont il se présente comme le Procès Verbal d'une réunion au sommet d'une organisation politique centralisée qui définirait sa politique générale des Juifs, cela fait partie des procédés littéraire du genre pamphlétaire, un peu comme la Prosopopée, les dialogues entre des morts.

On ne peut donc pas dire que ce soit un faux: c'est un texte pamphlétaire qui synthétise d'idée que se faisaient les représentants de la classe dominante en Russie au début du XXe siècle, des ambitions et des projets politiques des Juifs, en tant que classe dominante rivale en cours de formation, concernant leur pays. Le fait de prêter à son ennemi la paternité d'un pamphlet qui le dessert, fait partie du genre. Les rois, les jésuites, l'Église catholiques se sont vus attribuer une multitude de décisions, de lois, de conciles, de propos, d'actes, de condamnations, qu'ils n'ont jamais prises. "Si ils n'ont plus de pain, qu'ils mangent de la brioche".

Pour savoir si le portrait que ce pamphlet faisait des ambitions politiques des zuiches était faux, il faut considérer la suite de l'histoire de la Russie et des pays adjacents, c'est tout.

C'est devenu un simple document historique, il n'y a pas plus lieu d'en interdire la publication que les fausses publications du Baron d'Holbach ou le Testament du curé Meslier (réécrit par Voltaire).

Écrit par : le défenseur de Claude L-S | 29/03/2011

Nicolas II fût très impressionné par "Le protocole des sages de Sion" Sur ses notes , on peut lire "Quel anticipation!" ou "Quelle exactitude dans l'exécution". " 1905 a été dirigé par eux (les juifs)" (1905 révolution russe).C'est son 1er ministre Stolypine qui découvrit que c'était un faux. Les protocoles furent réédité en masse en 1918 partout dans le monde.
Beaucoup de personnes à travers l'Europe et aux USA associaient bolchévique et juif dès 1918. Ce qui est vrai. Je reprends les notes de Nicolas II modifiées par moi même "Quelle exactitude dans les exécutions" et "1917 c'est eux aussi". Surement des mots qui auraient pu traverser son esprit quand les juifs Golochtchokine,Iourotski et Sverdlov exterminèrent toute sa famille et lui avec.

Écrit par : Degarantie | 30/03/2011

Vous pouvez cracher à longueur d'années ou même de vie contre l'Eglise Catholique ou contre l'Islam, jamais personne ne vous traitera d'obsédé (pour parler français, "obsessionnel" n'ayant rien de substantif).

Mais si vous refusez de faire l'impasse sur la présence MASSIVE (et quasi-monopolistique) des Juifs dans les médias et la publicité, ainsi que dans la politique, et des répercussions fort dommageables pour la société, cela fait de vous un "obsessionnel"(sic).

Écrit par : Fred | 30/03/2011

Vive la liberté d'expréssion!!! Vive la Russie!!! Nasdrovia!!!

Écrit par : nonzion | 01/04/2011

"J'ai acheté"la judéomanie" qui ne fait pas "plus de milles pages", mais beaucoup moins, j'y ai appris que Monsieur Jean Robin l'a écrit parce qu'il était révolté que les privilèges octroyés aux juifs ne l'étaient pas aux demi ou quart de juifs, cas de son père ou de son grand père, comme tous les sénégalais, Monsieur Robin ne supporte pas l'injustice au sein de sein de sa tribu."
=> au moins 2 erreurs factuelles dans ces quelques lignes.
1 : j'ai écrit 2 livres sur la judéomanie, la somme des 2 fait 1000 pages
2 : je n'ai jamais demandé de privilège en tant que quart de juif, c'est une blague ou quoi, au contraire j'ai demandé à ce que nous soyons tous considérés à égalité, en tant que Français, je ne sais pas si vous avez lu mon livre, en tout cas vous ne l'avez pas compris.

Écrit par : Jean Robin | 02/04/2011

Bien des événemens dans l'existence amènent à des questions essentielles lorsque vous vous efforcez de sortir la tête hors de la société de consommation et de loisirs dans laquelle on s'emploie à vous noyer de toutes parts afin que vous ne soyez plus en capacité de penser par vous même. Car ce que l'on ne veut surtout pas, c'est que vous recouvriez votre lucidité et donc être à nouveau en mesure d'être un être intelligent et émancipé soit un problème pour les desseins des volontés insidieuses que l'on apprend à reconnaître tôt ou tard lorsque vous vous sortez du coma qui vous neutralise .
Ainsi, vous voilà embarqué dans une quête de vérité.
Ainsi, j'ai, au détour de réflexions, eu connaissance des écrits de Mme Anne Kling.
Eh bien, pour ma part et pour nombre de personnes, je n'en doute en aucune manière, le travail qu'elle produit et la lumière faite par elle, sont une source inépuisable, précieuse et pertinente sur les faits, agissements en ce monde. Faits qui parlent d'eux mêmes car enfin elle n'invente rien. Chacun peut, avec un minimum de bonne foi en admettre LA REALITE. Il suffit de regarder ci et là de par les sociétés et déjà dans son propre quotidien, cela n'est pas difficile. Elle a le courage d' exposer ces constats au grand jour de manière claire, précise et studieuse.

J'aimerais oh combien que le plus large public possible ait l'heureux auspice comme moi de pouvoir connaître ses observations.

Si cela ne tenait qu'à moi, Mme Anne Kling serait une référence incontournable sur les bancs d'école.

Je la remercie vivement pour sa tenacité et qualité d'esprit.

Écrit par : CLESIA | 03/04/2011

Les commentaires sont fermés.