Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2011

L’enseignement de la shoah fait des vagues au Proche-Orient

 

L’UNRWA (United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees- Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine) est un organisme de l’ONU dont la fonction est d’aider les Palestiniens vivant dans la Bande de Gaza, en Cisjordanie, en Jordanie, au Liban et en Syrie, en leur fournissant services sociaux et éducatifs.

 

Eh bien, il devient de plus en plus difficile d’apporter les lumières de la connaissance à ces peuplades. L’UNRWA avait pourtant décidé une mesure qui ne fait l’objet d’aucune discussion ni contestation dans nos pays évolués et éclairés : l’enseignement de la shoah à l’école et son inscription dans les manuels scolaires.

 

Le porte-parole de l’UNRWA en Judée-Samarie, Sami Mshasha, a déclaré que l’agence avait prévu d’enrichir les programmes éducatifs avec un volet "droits de l’homme". Lequel volet était justement l’enseignement de la shoah.

Mais loin de passer comme une lettre à la poste, cette décision a provoqué une levée de boucliers. Surtout en Jordanie.

Les professeurs jordaniens sous l'autorité de l’UNRWA menacent de prendre des mesures si cet enseignement est inscrit au programme scolaire. "Si l'agence confirme sa prise de position, nous prévoyons d'arrêter le travail et de lancer des grèves", a déclaré une source.

Le syndicat des travailleurs arabes de l'UNRWA a affirmé dans un communiqué que "les enseignants, les étudiants et leurs parents, ainsi que tous les Palestiniens, avaient été choqués de la décision de l'organisation. Ces derniers sont allés jusqu'à les qualifier de "tentatives de faire dérailler l'organisme de secours de son devoir principal qui est de fournir des services humanitaires".

Le communiqué soulignait que la shoah ne devait pas être un sujet autorisé à l'enseignement dans les écoles de l'UNRWA. Les membres du syndicat exigent que l'enrichissement au programme soit apporté par l'enseignement sur le droit de retour des Palestiniens.

À la fin de leur déclaration, les travailleurs exhortent notamment les enseignants à refuser, par tous les moyens possibles, de contribuer au nouveau programme".

 

 

Source : http://www.guysen.com/article_Les-Jordaniens-contre-l-ens...

 

Les commentaires sont fermés.