Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2011

PETIT SUCCES POUR LES ARCHAÏQUES

 

b829db3f-63c4-4dde-9b07-dfc16d6f4a89.jpg

Arielle Schwab, présidente de l'UEJF

 

 

Ouiche, ce ne sont plus les grand-messes du temps jadis. Il y a trois jours, vous pouviez contempler sur ce blog la belle affiche « Pas une voix juive pour le FN » concoctée par l’Union des Etudiants Juifs de France, par ailleurs membre du CRIF. Pour faire nombre, les indignés s’étaient organisés en « collectif », vieux réflexe gauchiste, et annonçaient un meeting pour le 14 mars à la mairie du 3e.

 

Alors voilà, environ 200 personnes étaient présentes à cette sauterie et c’est pourquoi je dis que c’est un petit succès. Rien à voir avec les salles d’autrefois. Une certaine lassitude semble percer. Nous sommes là, raison pour laquelle j’évoque les archaïques, chez les juifs de gauche. La gauche qui a le plus profité du FN pendant des décennies en jouant les mères la pudeur à l’égard de la droite alors qu’elle-même filait le parfait amour avec les communistes, et qui est à présent totalement empêtrée dans le discours qu’elle a imposé au pays.

 

Cette réunion d’anciens combattants se tenait dans une mairie amie : celle du 3e, occupée par un maire socialiste, Pierre Aidenbaum, qui a tenu à serrer les boulons dès le départ : "Ce n'est pas une nouvelle vague bleu marine qui déferle, mais une vague brune" et "le Front national n'a pas changé".

 

Et je peux vous garantir sur facture que c’est un connaisseur qui s’exprimait, car Pierre Aidenbaum a été président de la LICRA de 1993 à 1999. La LICRA, qui était officiellement et vertueusement apolitique, alors que son président était déjà à l’époque conseiller de Paris et conseiller régional d’Ile-de-France. Socialiste, cela va sans dire. Alors, la vague brune, vous pensez si le discours est bien rôdé … et toujours utile. Quoique la belle unanimité de ces années-là dans la communauté ait fait place à de douloureux questionnements, en raison de l’évolution de la situation. Que la LICRA a largement provoquée, mais ça, elle l’a oublié depuis. C’est du passé, tout ça, n’en parlons plus. Tapons juste sur le FN, comme d’habitude.

 

Commentaires

C'est bizarre comment ils jouent sur tous les tableaux à la fois, ils aident Marine, lui indiquent le nouveau chemin, et de l'autre disent que le FN n'a pas changé.

On dirait un blanchissage de leur rôle dans cette nouvelle mouture du FN...

Pourtant il est clair qu'Israel est le pays le plus fasciste du monde actuellement, alors la jouer ainsi sur le FN, c'est un peu l'histoire de la poutre et de la paille.

Merci Mme Kling, pour votre courage et votre perspicacité, si rares dans cette communauté. Quoi qu'il ne soit pas certain que l'on puisse encore vous considérer comme juive, vu que la religion ne peut être héréditaire, à moins d'être une maladie mentale. Car il ne fait aucun doute que la judéité ne se rapporte qu'à des indices religieux quel que soit le sens où on essaie de l'analyser.
En tout cas bienvenue au sein de notre humanité commune, si vous avez quitté le ghetto du Judaïsme.

Écrit par : Jean | 15/03/2011

c'est de la provoc ou quoi? j'aimerais bien que mes distingués commentateurs s'en tiennent comme moi à une ligne de conduite claire: des faits, des faits et encore des faits. ça leur évitera d'aller raconter tout et son contraire, de bonne ou de moins bonne foi.

encore une fois, j'ai été baptisée dans la religion catholique, c'est mon mari qui est juif. et qui ne s'en porte ni mieux, ni plus mal. en fait, il s'en fiche. mais oui, il y en a plein, des comme ça.

Écrit par : anne kling | 15/03/2011

Tout le monde serait étonné de voir une affiche des Auvergnats de Paris ou de l'Amicale des Bretons, appeler à voter contre le Parti Socialiste ou contre les Écologistes.

Les Juifs savent très bien, et ils ont toujours su, que le Front National, même de Jean-Marie Le Pen, n'avait absolument rien à voir avec le parti nazi allemand, ni avec le fachisme, et qu'il n'avait rien dans son programme qui soit de nature anti-sémite. Ce sont les vrais éléments du programme politique du FN que ces Juifs détestent, c'est-à-dire le nationalisme, le colbertisme, le culturalisme, le patriotisme économique ou autre, la prospérité et l'affirmation d'une nation française dont ils considèrent qu'ils ne doivent pas faire partie.

Ce qui est important dans cette prise de position institutionnelle, c'est que les juifs continuent à se définir comme une communauté porteuse d'un projet politique arrêté, qui est globalement de gauche, apatride et révolutionnaire, puisqu'il peut être socialiste, communiste, ultra-libéral, Vert, UMP, tout ce qui est internationaliste, mais surtout pas nationaliste (ni j'imagine Chasse pêche et tradition). Autrement dit, ils continuent à se poser comme les partisans de la destruction des nations et des identités nationales, contre les religions et les cultures traditionnelles, pour le brassage des peuples, pour le déracinement, etc..

Ce faisant, c'est le projet du Protocole des Sages de Sion qu'ils revendiquent haut et fort.

Avec toutes les conséquences facheuses que l'on peut prévoir.

Écrit par : le défenseur de Claude L-S | 15/03/2011

Petite rectification, M. Aïdenbaum est maire du 3° de Paris. "Socialiste, cela [ne] va [pas] sans dire", pour appuyer le bon commentaire du défenseur de Claude L-S, à tel titre que c'est le dentiste Gaubert (Goldenberg) -RPR,UMP- député européen PPE qui fut président de la LICRA pendant trois mandats avant l'avocat Jakubovitch. Je le précise pour ceux de vos lecteurs qui n'ont pas forcément en tête vos excellents écrits.

Écrit par : Henri | 16/03/2011

vous avez tout à fait raison et je suis vexée comme un pou. comment ai-je pu écrire 13e en pensant au 3e? En ce qui concerne le "cela va sans dire", je rappelle juste ce que j'écrivais à ce propos dans La France LICRAtisée:
"C'est Patrick Gaubert qui lui succède en 1999. Dentiste de formation, il est également chargé de mission de Charles Pasqua de 1993 à 1995. Depuis 2004, il est député européen d'Ile-de-France. Oui, UMP et non pas, pour une fois "de gauche". Mais y a-t-il désormais la moindre différence?

Écrit par : anne kling | 16/03/2011

Les commentaires sont fermés.