Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2011

« ISRAËL - La sécurité aérienne en question »

Source : http://www.israel-infos.net/ISRAEL--La-securite-aerienne-...

« Israël fait souvent figure de référence en matière de sécurité aérienne.
Mais si cela est une réalité pour les passagers (contrôles, fouilles, tunnels scanners, robots et même surveillance drastique des véhicules qui accèdent aux aéroports), les choses sont différentes dès lors qu'on s'élève de 10 000 pieds.
 

Pour preuve, les avertissements répétés de l'aviation civile américaine et le classement calamiteux, en matière de sécurité aéroportuaire du pays, qui se retrouve en fin de classement aux côtés de petits pays africains.

Cette notation, provoque un "embarras international à l'autorité de l'aviation civile", a récemment déclaré Giovanni Bisignani, directeur de l'Association internationale du transport aérien, lors d'une visite en Israël, rapporté par le Jerusalem Post.

La dégradation de la note israélienne daterait déjà de 2008, alors que deux incidents successifs auraient pu causer la perte de deux appareils commerciaux, dont un aurait pu être abattu par erreur par les chasseurs de l'armée de l'air israélienne.

Si l'aéroport dispose d'installations pour ultramodernes pour accueillir les passagers, il présente de nombreux problèmes : des pistes trop courtes, des technologies d'un autre âge, un espace aérien surchargé par la juxtaposition de vols militaires et commerciaux.

Si les compagnies aériennes israéliennes ne sont, elles, pas en cause, les problèmes liés à l'aéroport Ben Gurion les empêchent de développer leurs vols vers les pays occidentaux dont les normes sont incontournables.

En effet, pour les américains et leur instance de contrôle, la FAA, Israël ne tient aucun compte des remarques qui sont faites par l'aviation civile, et Giovanni Bisignani dit à peu près la même chose en langage un peu plus diplomatique.
Sa dernière visite représentait d'ailleurs une ultime tentative pour faire pression sur les autorités israéliennes.

Si le pays tente d'améliorer les conditions de sécurité en changeant des procédures et le matériel, Micha Lindenstrauss, le contrôleur d'Etat, accuse la Knesset de ne pas voter les lois qui permettent la modernisation des équipements et la mise à niveau des normes de sécurité.

Le syndicat des pilotes de ligne met en cause de possibles changements de réglementation, notamment la perte d'indépendance de la commission qui enquête sur les incidents et accidents, mais également les nouvelles procédures de sécurisation des approches, qui présente, selon lui, des lacunes; un avis partagé par le directeur de l'Association internationale du transport aérien

Près de sept millions de passagers ont transité par l'aéroport en 2010.
Selon un rapport interne du ministère des transports, le nombre des compagnies opérant des vols vers et au départ d'Israël: ce phénomène est lié à la fois à l'afflux de touristes, mais également au développement de compagnies "low cost", notamment Easy jet, qui desservent Israël depuis Londres et Mulhouse-Bâle."

Les commentaires sont fermés.