Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2011

ON EST TRES A CHEVAL SUR LES VALEURS, CHEZ DIOR

Faut pas croire, il n’y a pas que le fric qui compte, il y a aussi les valeurs. Et certaines plus que d’autres.

« Insultes racistes: Dior veut licencier John Galliano »

On a pu admirer la célérité exemplaire avec laquelle la maison Dior a sanctionné les propos de son directeur artistique, John Galliano, sans même attendre que la justice tranche. La présomption d’innocence n’a pas été invoquée en la circonstance, comme on aurait pu s’y attendre (dans un pays normal). Mais pensez, des insultes à caractère « antisémite » ! Le tremblement de terre ! Il y aurait eu également d’autres insultes dirigées contre des asiatiques, mais ça, c’est moins grave.

Aujourd’hui, c’est carrément une procédure de licenciement qui est engagée contre le styliste qui franchement, n’a pas été très subtil dans toute cette affaire, si tant est qu’elle se vérifie. Il ne savait donc pas où il mettait les pieds ?

Le PDG de Dior Couture s’appelle Sidney Toledano, dont le père est président de la communauté juive de Casablanca. Et comme le monde est petit, la nouvelle égérie de Dior depuis quelques mois s’appelle Natalie Portman. Un pur hasard. A l’époque, ça baignait entre elle et Galliano, mais à présent, plus du tout : "Je suis profondément choquée et dégoûtée par la vidéo qui a fait surface. Etant fière d'être juive, je refuse d'être associée à monsieur Galliano en aucune façon."

 

natalie-portman-et-john-galliano-10363569fbvaz_2041.jpg

On est également très, très contents au CRIF et à la LICRA. Encore un méchant puni. On peut juste se demander si finalement il est tellement judicieux de braquer ainsi les projecteurs sur ce genre de faits somme toute minuscules. Et si la maison Dior sortira tellement gagnante de cette irruption tonitruante dans l’atmosphère franchement nauséabonde – moi aussi j’adore – du politiquement correct poussé à son paroxysme.

Commentaires

"sur ce genre de faits somme toute minuscules"
ça me rappelle le coup du "détail"...visiblement, vous n'avez toujours rien compris...

Écrit par : missP | 01/03/2011

On peut reconnaitre le talent de cette communauté et ce dans tous les domaines ou il y a de l oseille et des cervelles à manipuler,la france en posséde un gisement inepuisable...
Sauf que,meme talentueux,ils ne possedent pas cette capacité a saisir les limites à ne pas depasser,ce que depuis un bail ils ont surpassé.Apres faut pas s etonner d avoir fait cinq fois le tour de la planete en deux mille ans....

Écrit par : fripouille | 01/03/2011

J'aime bien voir des gens connus qui l'ouvrent un peu trop quand ils ont bu, et qui se retrouvent au chomdu. Mais c'est dingue que les télés soient obligées de nous préparer des reportages éducatifs sur le sujet, comme s'il s'agissait d'un grand crime.

Le battage médiatique est à double tranchant. D'un côté, ça intimide les gens: voilà ce qui vous arrivera si vous manquez de respect aux Juifs. Et d'un autre côté, ça montre un peu trop qui tient le pouvoir, en particulier dans les médias et la justice.

Écrit par : Nominoé | 02/03/2011

oui, minuscules. des insultes entre gens avinés ne méritent certainement pas le tsunami planétaire auquel nous assistons. on a vraiment perdu tout sens des proportions. au risque de me répéter, il y a des choses qui me hérissent bien davantage le poil: guerres, famines, persécutions en tous genres, enfants dévastés, oui, il y a nettement pire que les propos d'un galliano qui ne méritent qu'un haussement d'épaules.

Écrit par : anne kling | 02/03/2011

"Vous n'avez toujours rien compris" :

On reconnaît bien là le ton condescendant et "donneur de leçons" de cette communauté sûre d'elle et dominatrice qui se croit au dessus du "bétail humain" (cf. le Talmud). Ses lointains ancêtres avaient - c'est vrai - vocation à éclairer le monde, mais ils ont copieusement loupé le train... et tous les trains depuis lors. En fait de donner des leçons et de le prendre de haut avec le monde goy, certains feraient bien de la fermer avant de l'ouvrir, comme disait Pierre Dac... qui n'était ni condescendant, ni donneur de leçons, lui !

Écrit par : Martial | 02/03/2011

Voici un article publié sur le site de Frank Brunner qui mérite toute votre attention sur les méfaits du crif :

Le lobby juif veut criminaliser toute critique d’Israël en France
Suivi d’un commentaire

http://67.23.226.149/~interetg/spip.php?article15400

Voilà ce qu'en Suisse l'on peut écrire.

Écrit par : Le passant ordinaire | 02/03/2011

je vois là un piège tendu à Galliano pour se débarrasser d'un collaborateur plus assez performant sans débourser un sheckel
méthode sioniste

Écrit par : 7depique | 02/03/2011

7depique, oui...des personnes de chez Dior m'ont fait part de cette possibilité dirigé par le sépharade Toledano !

Écrit par : LG | 02/03/2011

@passant ordinaire
Il faut garder espoir !
Au vu de votre lien , il se confirme que la France est un pays ligoté ,martyrisé, ce qui n'est pas le cas de tous les pays .
Haut les coeurs .

Écrit par : ANONYME | 03/03/2011

Pour compléter votre puzzle, la victime de ces insultes qui a été scandalisée par la profession d'amour de John Galliano pout Hitler, s'appelle Geraldine Bloch, elle habite le quartier et elle est attachée de presse à l'Institut du Monde Arabe.

Elle a déclaré qu'elle était passée là tout à fait par hasard et qu'elle n'est pas juive, mais que l'antisémitisme est une chose tellement grave depuis la Shoah qu'elle s'était sentie obligée d'aller porter plainte avec constitution de partie civile. Un film de Galliano proférant les mêmes insanités avait été pris quelques jours auparavant.

Tout le monde savait que John Galliano se torchait dans ce rade, et que comme tous les Anglais pris d'ébriété, il proférait des chapelets d'insultes xénophobes.

Un vidéo qui a été publiée montre qu'il n'était pas du tout agressif et qu'il déblatérait en Anglais avec un débit rapide et la voix pâteuse d'un homme îvre.

Écrit par : le défenseur de Claude L-S | 03/03/2011

*** comme tous les Anglais pris d'ébriété, il proférait des chapelets d'insultes xénophobes ***

Fatalement, à un moment ou un autre, il a traité les Français de grenouilles. Au montage, il aurait fallu conserver ce passage accablant.

*** Tout le monde savait que John Galliano se torchait dans ce rade ***

S'il y va toutes les semaines, France-2 et la LICRA n'ont plus qu'à envoyer une équipe de télé pour enregistrer le prochain épisode: ça les aidera à remplir leur journal "d'informations". Question technique: faut-il attendre que Galliano se lance tout seul, ou faut-il lui susurrer le nom d'Hitler à l'oreille, avant de commencer à filmer ?

Écrit par : Nominoé | 03/03/2011

Quan Mademoiselle Dior epousait un nazi anglais...;

un retour au source ?

http://www.youtube.com/watch?v=vuVm8GwtP18&feature=player_embedded

Écrit par : tarci | 03/03/2011

Les commentaires sont fermés.