Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2011

DES SOUS, DES SOUS !

« L'héritière de Schindler veut reprendre la Liste déposée à Yad Vashem »

"L'héritière d'Oskar Schindler veut que Yad Vashem reconnaisse ses droits sur la liste rendue célèbre par le film de Spielberg.

À la fin de guerre, Oskar Schindler et sa femme Emilie ont émigré en Argentine, mais Oskar est retourné quelques années plus tard en Allemagne où il a vécu avec sa maîtresse jusqu'à sa mort en 1974.

Quand celle-ci est morte, sa famille a découvert les documents de Schindler dans ses affaires, et les a transmis au journal allemand Stuttgarter Zeitung. Le journal décida alors de la transmettre à Yad Vashem par son correspondant en Israël, Ulrich Sahm.

Erika Rosenberg, une amie proche d'Emilie Schindler, est maintenant propriétaire des droits sur la liste. Elle explique : "Le document doit rester en Israël. Mais je veux qu'ils reconnaissent mes droits. C'est une question de morale. Je ne demande pas d'argent, rien. Seulement qu'ils reconnaissent mes droits".

Yad Vashem s'oppose à cette requête. Son porte parole a déclaré que "Yad Vashem fait tout ce qu'il peut pour obtenir chaque document ou objet de la Shoah. Ils y sont préservés et sont accessibles à tous les chercheurs, tous les étudiants et tous ceux qui s'y intéressent. Nous pensons que la Liste de Schindler est un document avec une valeur historique qui doit être à Yad Vashem".

Le journaliste allemand Sahm a son idée sur le sujet : "Elle veut la liste. Elle n'est pas intéressée par le reste, le billet d'avion et le certificat d'honneur de l'Université de Jérusalem et tout ça. Et je peux vous dire pourquoi elle veut la liste. Elle veut la vendre. Elle veut faire de l'argent, c'est tout."

Source : http://www.israel-infos.net/L-heritiere-de-Schindler-veut...

Commentaires

Il faut signaler, toutes affaires cessantes, ce journaliste à la LICRA d'Allemagne (où doit bien exister un palanquin de machins comme ça), car il insinue en quelque sorte qu'une Juive est intéressée par l'argent, ce qui constitue à l'évidence un stéréotype antisémite des plus... nauséabonds (je raffole de cet adjectif emprunté à nos amis ! ;o)))))

Écrit par : Martial | 28/01/2011

Les commentaires sont fermés.