Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2010

CHERCHEZ L’ERREUR …

Christian-Wulff-.jpg

1) "Visite du président allemand en Israël"

"Le président allemand Christian Wulff est arrivé samedi soir en Israël pour une visite de trois jours dans le pays. Il a été reçu dimanche par son homologue israélien Shimon Pérès qui lui a réservé un accueil chaleureux en sa résidence de Jérusalem. (…)

Au cours de l’entretien, Christian Wulff a notamment déclaré que « l’Allemagne considérait qu’elle devait veiller au respect du droit à l’existence de l’Etat d’Israël ». Il a ajouté qu’il avait demandé d’effectuer en Israël son premier voyage en dehors de l’Europe afin de pouvoir exprimer son attachement à ce pays. Il a ensuite affirmé qu’il partageait le point de vue de Shimon Pérès qui disait que « la sécurité d’Israël serait assurée par l’instauration d’une paix juste dans la région, se basant sur le principe de « deux Etats pour deux peuples » et sur des frontières reconnues ». 

Wulff a encore indiqué : « Je sais que vous oeuvrez depuis de nombreuses années pour obtenir la paix et l’Allemagne vous soutiendra dans la mesure de ses moyens ». Il a ensuite précisé qu’il chercherait à promouvoir cette paix lors de sa rencontre avec Mahmoud Abbas à Bethlehem. 

Le président de l’Etat d’Israël a répondu à son hôte en soulignant que « les dirigeants allemands et la majorité de la population allemande, se souvenant des événements passés, comprenaient que les deux pays devaient entretenir des relations privilégiées ». Et de poursuivre : « Nous avons une responsabilité commune, celle d’apprendre à la jeune génération qu’il faut se souvenir du passé ». 

A l’issue de cette rencontre, le président allemand s’est rendu à Yad Vashem en compagnie de son hôte. Les deux chefs d’Etat ont été accueillis par le directeur du mémorial de la Shoah, Avner Shalev. Ils ont ensuite déposé, dans la tente du « Souvenir », une gerbe en souvenir de six millions de victimes juives massacrées pendant la Seconde Guerre mondiale. Wulff a alors écrit dans le livre des visiteurs : « Les crimes innommables perpétrés pendant la Shoah obligent l’Allemagne et les Allemands à œuvrer toujours pour assurer l’existence de l’Etat d’Israël ». 

Le président allemand est également allé se recueillir au Mont Herzl sur la tombe du célèbre visionnaire et pour y déposer des fleurs. Il faut préciser qu’au même moment, près de 350 étudiants allemands visitaient le camp de concentration de Buchenwald, à l’initiative de l’Agence Juive, et ont eux aussi déposé une gerbe en souvenir des déportés qui y ont été assassinés."

 

2) "Sondage : 77% des Allemands expriment la plus grande antipathie envers Israël"

"Un sondage effectué par la BBC révèle que de tous les pays européens c'est le peuple allemand, en dépit de la Shoah, qui exprime la plus grande antipathie pour Israël. 77% des Allemands ont un a priori négatif à l'égard d'Israël, davantage que les 73% des Emirats arabes Unis et seulement 1% de moins que les Egyptiens. Dans un sondage datant de 2004, 51 % des Allemands affirmaient déjà que "le traitement des Israéliens à l'égard des Palestiniens équivalait à celui des Nazis par rapport aux Juifs". 68% estimaient "qu'Israël menait une guerre d'extermination vis-à-vis des Palestiniens". Des chiffres à méditer par le président allemand, actuellement en visite en Israël…"

3) "Très hostiles à Israël, les Allemands se plaignent de pas pouvoir critiquer Israël ..."

"On se demande dans quel monde (ou plutôt dans quelle Allemagne) habite Peter Schneider.  Une grosse majorité d'Allemands expriment à longueur de sondage leur farouche antipathie (voire haine) pour Israël.  Mais on veut nous faire croire que l'Allemagne est minée par la culpabilité d'avoir été responsable de l'extermination de six millions de Juifs européens dont 1.5 et demi d'enfants... et que ça suffit. Un sondage effectué par la BBC révèle que de tous les pays européens c'est précisément le peuple allemand supposé être si accablé qui exprime la plus grande antipathie pour Israël ... 

(…)
Extrait d'un article de Peter Schneider par paru dans Le Monde "Trop de "plus jamais ça !" .  C'est donc la vision très particulière - et qui est réfutée par les sondages - de M. Schneider ...

"Le chapitre le plus difficile des leçons de l'Histoire concerne la façon d'envisager les crimes allemands contre les juifs et la relation avec Israël. Il n'existe aucun autre domaine où l'exigence imposée aux Allemands de se confronter avec les leçons du passé a été plus pressante et plus contraignante. Vu le caractère singulier de la culpabilité allemande, ces leçons semblaient empreintes d'évidence. Pourtant, tout le monde sait qu'il a fallu de nombreuses exhortations et protestations de la part d'Israël et de la communauté internationale pour rappeler l'Allemagne à ses devoirs de débitrice, conséquence de la reconnaissance de sa culpabilité. Après des années passées à débattre du montant de la "réparation", de la restitution des biens juifs ou de leur compensation, on semble avoir atteint un certain niveau de consensus. De la même façon, l'application avec laquelle la République fédérale défend le droit à l'existence d'Israël a conduit à une nouvelle confiance entre l'Allemagne et Israël. Mais quelles sont les conséquences de ces leçons sur le présent et le futur ?

Faut-il en déduire que les Allemands sont dans l'obligation de défendre aussi la politique de colonisation de l'actuel gouvernement israélien - et de presque tous les précédents ? Est-ce qu'un ami d'Israël, convaincu que cette politique de colonisation met en danger l'existence même d'Israël, a le droit de défendre son avis en Allemagne ? A-t-il le droit d'émettre des doutes sur le caractère démocratique d'un Etat qui n'accorde pas les mêmes droits à ses citoyens arabes et à ses citoyens juifs ?

Bien sûr qu'il en a le droit, répondent la plupart des associations juives. Mais, dans la pratique, celui qui affiche de tels scrupules est vite accusé d'antisémitisme, surtout d'ailleurs par des non-juifs qui s'attachent avec un zèle particulier à gérer le passé."

 

Sources : http://philosemitismeblog.blogspot.com/

http://www.israel7.com/2010/11/visite-du-president-allema...

http://www.juif.org/antisemitisme-juif/141518,sondage-77-...

Les commentaires sont fermés.