Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2010

DE LA SUITE DANS LES IDEES …

 

Hier nous parlions de Netanyahou quémandant auprès de Gates le déclenchement des hostilités américaines contre l’Iran. Aujourd’hui, c’est le chef d’état-major israélien qui fait le voyage pour demander la même chose à son homologue américain. Sans vraiment beaucoup plus de succès. Ah, les States ne sont plus ce qu’ils étaient ….Et ils ont l’air de commencer à en avoir plein le dos, de ces « alliés » encombrants, toujours pendus à leurs basques.

 

 

"Le chef d’état-major à Washington

 

Le chef d’état-major Gaby Ashkenazi, en visite à Washington, a émis des doutes sur l’efficacité des sanctions imposées à l’Iran par la communauté internationale pour stopper le développement de son programme nucléaire. A l’issue de ses entretiens avec son homologue américain, l’amiral Mike Mullen, Ashkenazi a déclaré qu’il fallait se demander si ces mesures étaient suffisantes pour convaincre Téhéran de renoncer à son projet. Mullen, qui ne semble pas partager l’opinion de son hôte, a indiqué pour sa part qu’il avait des preuves évidentes que les sanctions avaient eu assez rapidement de l’impact sur le régime islamique. Mais il a ajouté que « toutes les options étaient ouvertes » et « qu’il ne fallait pas écarter l’option militaire ».

 

La phrase magique, en forme de ritournelle, destinée à calmer les ardeurs et à souffler un peu jusqu’au prochain round.

 

 

Source : http://www.israel7.com/2010/11/le-chef-d%e2%80%99etat-maj...

 

 

thumb.jpg

16:55 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.