Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2010

FIN DE NON RECEVOIR

Les affaires de Netanyahou n’ont pas l’air de s’arranger avec l’administration Obama et son récent voyage n’a pas eu les conséquences qu’il espérait : que les Américains se décident enfin à donner satisfaction à l’Etat hébreu en ratatinant l’Iran, pour dire les choses clairement.

 

Vous lirez quelques détails dans l’info ci-dessous, mais surtout, je l’ai mentionnée à cause de cette phrase extraordinaire : «  … consistait en une demande explicite auprès des Américains d'une implication dans la sécurité régionale par l'intermédiaire d'une menace sans équivoque contre l'Iran. »

 

Avouez que ça a quand même une autre gueule que de leur demander carrément, comme ça, de but en blanc, d’attaquer bille en tête la menace planétaire que constituerait ce pays. Je reste admirative.

De toute façon, emballage diplomatique ou pas, les Américains ont dit « no ».

 

 

thumb.jpg

« Gates répond à Netanyahou

 

L'objectif essentiel du voyage officiel du Premier ministre aux États-Unis, la semaine dernière, relégué en second plan en raison des exigences monolithiques de l'Administration Obama, consistait en une demande explicite auprès des Américains d'une implication dans la sécurité régionale par l'intermédiaire d'une menace sans équivoque contre l'Iran. Gates, quatre jours après le retour de Netanyahou en Israël, fait parvenir indirectement une réponse négative. »

 

suite en lien: 

http://www.israel7.com/2010/11/gates-repond-a-netanyahou/

Commentaires

"Messieurs les américains, vous ne pourriez pas faire la guerre pour pour qu'on aient la paix et qu'on puissent dormir tranquilles. Nous faisons d'abominables cauchemars la nuit, pendant lesquels les méchants iraniens nous bombardent. Avant, c'étaient des irakiens, c'étaient déjà pas marrant, mais maintenant, avec ceux là, c'est terrifiant!"

Écrit par : NYH | 17/11/2010

Les commentaires sont fermés.