Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2010

CA MANQUAIT AU TABLEAU ! MAIS HEUREUSEMENT,

cette scandaleuse omission va être réparée :

 

"Lancement de l’Infrastructure européenne de recherche sur la Shoah"

 

EHRIlogogg.jpg

"La Commission européenne et le président du Conseil européen ont lancé, mardi 16 novembre 2010, l’Infrastructure européenne de recherche sur la Shoah. Le lancement a eu lieu à Bruxelles en présence du ministre israélien de l'Education, Gideon Saar. Un projet qui doit permettre de regrouper sur une même plateforme le plus grand nombre de données disponibles.

Nathan Ramet, président du Musée Juif de la Déportation et de la Résistance de Belgique, présent au lancement de cette Infrastructure européenne, qui va bénéficier d'une enveloppe de 7 millions d’euros sur quatre ans. »

Que voilà de l’argent sortant de la poche du contribuable judicieusement dépensé. A mettre d’urgence dans notre série sur l’Europe (on va lui donner le n° 8). Dire qu’il se trouve encore des citoyens européens pour ne pas comprendre l’extrême utilité des zinzins de Bruxelles. Qui oeuvrent pourtant pour la Mémoire, pour l’Avenir, pour la Démocratie, pour … enfin, vous complèterez.

Et qui jamais, au grand jamais, ne se laisseraient aller à s’aplatir devant les pressions, diktats et autres injonctions en provenance d’une communauté qui a tellement souffert. Qui a souffert plus que quiconque au monde depuis le commencement des temps.

Source : http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detai...

Commentaires

Bonne nouvelle ! On va enfin nous dire comment fonctionnaient au juste les chambres à gaz ! Car étant donné l'ampleur de la tragédie, on ne fournira jamais assez d'explications pour l'édification des générations à venir.

Écrit par : Martial | 17/11/2010

Ils en sont encore à "rechercher" sur la Shoah après 65 ans ?

7 millions d'euros ! la vache , avec ça s'ils trouvent pas c'est qu'il n'y a rien à trouver .

Mais au fait , il faut sept millions d'euros pour fouiller dans les archives qu'ils ne veulent pas ouvrir ?

Et puis il faut des lois pour interdire de douter de ce qu'ils n'ont pas trouvé ?

Bon , pour 7 millions d'euros (le pognon des européens) vous avez intérêt à obtenir des résultats , sinon je vais subodorer une escroquerie et je suis pas antisémite en disant cela .

Écrit par : lemartien | 17/11/2010

Ouf ! Eh ben c'est pas trop tôt !!!!

Je me demande juste pourquoi on a attendu si longtemps pour combler cette énorme lacune qui entravait sérieusement les recherches...

J'imagine sans peine la joie de tous ces Chercheurs qui vont enfin pouvoir peut-être espérer trouver des infos et des archives manquantes !!!!

Écrit par : elsassland | 17/11/2010

Je croyais qu'il était absolument interdit de dire autre chose sur l'holocoste que ce qui était dans les rapports officiels du procès de Nuremberg.

La création de cette " Infrastructure de recherche sur l'holocauste européen " tombe sous le coup de la loi Gayssot. C'est une institution dont le but est ouvertement le révisionnisme.

Le seul titre légal serait " Infrastructure de propagande européenne sur l'holocoste ".

Ou alors sur le Low Cost.

Écrit par : le défenseur de Claude L-S | 18/11/2010

Les commentaires sont fermés.