Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2010

DAMNED ! ENCORE RATE (ENFIN, POUR LE MOMENT)

66.jpgA peine connu le résultat des élections américaines, le premier ministre israélien Netanyahou s’est précipité aux States. A défaut d’Obama, en visite officielle en Asie, il vient d’y rencontrer le vice-président, Joe Biden.

Pourquoi cet empressement ? Facile à deviner et d’ailleurs il n’en a pas fait mystère : «Le seul moyen d’empêcher l’Iran de s’équiper de l’arme atomique est de créer les conditions d’une menace réelle et effective d’une opération militaire américaine sur son territoire au cas où la course à l’armement n’est pas immédiatement stoppée.» Autrement dit, assez de tergiversations et allons en chœur les ratatiner, au nom des droits de l’homme et de la défense de la démocratie.

«Il est vrai, a-t-il déclaré avant de s’envoler pour les Etats-Unis, que les sanctions rendent la vie plus dure au pouvoir iranien, mais aucun signe ne semble prouver que le régime des Ayatollahs puisse renoncer à son projet d’armement nucléaire. La dernière fois que le programme nucléaire iranien a été stoppé, ce fut en 2003, quand ils ont senti que leur pays risquait d’être attaqué dans le cadre d’une offensive américaine. Paradoxalement, seule une menace militaire réelle peut avoir de l’effet sur l’Iran et permettre d’éviter une véritable confrontation armée.»

Tout cela, on pouvait le lire sur les sites sionistes jusqu’à ce matin. Car maintenant, hélas, c’est un autre son de cloche. Républicains ou pas, les States n’ont pas l’air trop pressés d’aller se fourrer dans ce guêpier, même pour faire plaisir à Israël :

 

« Les USA rejettent la demande israélienne de menace claire contre l’Iran

 

Les Etats-Unis ont rejeté lundi les commentaires du premier ministre israélien disant que seule une menace militaire « crédible » contre l’Iran pourrait assurer que la dictature islamique n’obtienne pas d’armes nucléaires.

 

Dans une conversation avec des journalistes en Australie, le secrétaire américain à la défense, Robert Gates, a déclaré : « je ne dirais pas que seulement une menace militaire crédible pourrait convaincre l’Iran de prendre des mesures pour mettre fin à son programme nucléaire. »

 

Gates a souligné que toutes les options restaient sur la table, ajoutant que le président Barack Obama a réitéré ce point régulièrement.

 

« Nous savons qu’ils sont préoccupés par l’impact des sanctions. Les sanctions mordent plus profondément que ce qu’ils espéraient, et nous travaillons très fort là-dessus, » a déclaré Gates aux journalistes lors d’une visite en Australie pour des entretiens portant sur la sécurité.

 

« Nous sommes prêts à faire ce qui est nécessaire, mais à ce stade, nous continuons de croire que l’approche politico-économique que nous tenons pourra avoir un impact en Iran. »

 

 

Sources : http://www.israel7.com/2010/11/netanyahiou-parlera-de-la-...

 

http://www.juif.org/defense-israel/140446,les-usa-rejette...

 

Les commentaires sont fermés.