Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2010

IL VIENT DE SORTIR:

couv.jpg

 

Préface de Jean-Yves Le Gallou

Huit cents invités au dîner annuel du Conseil Représentatif des Institutions juives de France. Toute la classe politique présente en rangs serrés afin d’entendre les remontrances, récriminations et requêtes de cette officine représentant, de son propre aveu, quelque 100 000 personnes. 1/6e à peine de l’ensemble de la « communauté » et 0,2% de la population totale du pays. Dîner de gala relayé par autant de dîners régionaux et de contacts réguliers tout au long de l’année au plus haut niveau de l’Etat.

 

Comment une telle influence, un tel pouvoir même, sont-ils possibles dans une démocratie laïque ne reconnaissant officiellement que des citoyens tous pareillement égaux? Pourquoi la classe politique française fait-elle preuve d’une telle complaisance à l’égard du CRIF et de ses dirigeants? Qui se qualifient eux-mêmes de « porte-parole politiques de la communauté juive de France » mais songent d’abord à défendre les intérêts d’un pays étranger, Israël.

 

Fantasmes ou mensonges, que cette puissance? Une plongée dans l’histoire de cette  institution devenue « interlocuteur essentiel de l’Etat » et l’examen attentif des actions et réactions du CRIF tout au long de l’année 2009 et de la première partie de 2010, permettront au lecteur d’en juger.

 

294 pages. 18 €. Pour commander, voir sous "Commander les livres"

 

Commentaires

En principe, il me semble que le terme "juif" n'a plus d'existence légale en France depuis l'abolition du statut des juifs de Vichy, et que la seule catégorie qui soit constitutionnelle et démocratique est celle d' israélite, désignant une confession ou une religion.

Le problème de l'assistance des autorités constituées au dîner du CIF n'est pas le fait que le régime politique de notre pays est une "démocratie laïque", d'abord parce que le CRIF n'est pas confessionnel, mais surtout en raison du fait qu'il existe une institution qui est officiellement représentative des citoyens israélites de France, et que ce n'est pas le CRIF qui est une vulgaire association loi de 1901, mais le Consistoire central des israélites de France qui est un corps constitué de droit public.

C'est donc aux cérémonies du Consistoires central que les ministres concernés devraient assister si ils y sont invités, dans le cadre de nos institutions laïques et démocratiques.

Non seulement en se représentant comme représentatifs, le CRIF commet une imposture, mais en faisant état de juifs au lieu d'Israélites, il fonde son existence sur des principes racistes qui les ramènent aux heures les plus sombres de leur histoire. Veulent-ils être à nouveau représentés par un député ou un syndic de la Nation juive, et ne plus l'être par les députés des départements ?

Le CRIF devrait être contraint de changer sa raison sociale et ses statuts qui sont incontestablement racistes, donc délictueux, et ne pas être plus pris en considération qu'une autre association d'originaires, comme l'association des Auvergnats de Paris ou des Anciens d'Indochine.

Écrit par : PL24 | 05/11/2010

Votre nouvel ouvrage sera t-il disponible le 11 novembre prochain lors de la 4e Journée de Synthèse Nationale à Paris ? Je possède les deux précédents...jamais deux sans trois dit-on ! et d' autres à venir espérons le !
Cordialement

Écrit par : yves | 05/11/2010

Discrimination à la LICRA (vidéo)
http://blip.tv/file/4342614

Je suis impatiente de lire votre nouveau livre.

Écrit par : Céline Drumont | 05/11/2010

oui, je serai à la Journée de Synthèse nationale, avec le livre bien sûr

Écrit par : anne kling | 05/11/2010

Félicitations pour le travail accompli

Écrit par : avouedusaintsepulcre | 06/11/2010

Bonjour,

J'attendais avec impatience la sortie de cet ouvrage.

Je serai présent à la journée de Synthèse Nationale pour me le procurer et vous rencontrer.

J'ai profité de la sortie de ce "petit dernier" pour lui faire un peu de pub auprès de mes amis, ainsi que pour les deux premiers titres. J'ai diffusé l'info au delà du cercle de celles et ceux qui connaissent déjà le sujet, sinon ça n'a pas d'intérêt. J'aurai peut-être des réactions, mais tant pis !

J'y ait joint le message suivant : "Un livre indispensable pour celles et ceux qui veulent comprendre quels sont ceux qui dirigent réellement ce pays, au delà des bouffons de tout poil ....et de tout bord qui font de la figuration !!!
Faites circuler à votre tour cette information pour faire connaître les livres de cette femme intelligente, cultivée et si courageuse".

Écrit par : ELSASSLAND | 06/11/2010

La LICRA et le CRIF : une tenaille aussi redoutable qu'impitoyable, en effet. On peut dire que vous tapez là où ça fait mal.

Écrit par : Martial | 07/11/2010

Livre promis et arrivé. De ce pas je me dirige vers la Flac où, nul doute, il sera sur le présentoir au milieu de l'avalanche de livres sur le thème que vous savez.

Écrit par : candide | 07/11/2010

Chère Madame,
Je viens de prendre connaissance de votre livre dont j'espère découvrir le contenu bientôt.
Je vous félicite d'ores et déjà pour avoir écrit un tel ouvrage qui s'imposait.

Je crois d'ailleurs peu après la sortie de votre précédent ouvrage sur la licra, que je n'ai pas lu, hélas, vous avoir dit qu'il aurait été préférable d'écrire un livre sur le CRIF, sans trop croire que vous l' écrireriez un jour !
Sous réserve de le lire, bien sûr -et j'espère que son contenu sera à la hauteur de mes souhaits-, je puis vous dire que je suis très heureux de sa sortie, même s'il est un peu prématuré pour me prétendre comblé.

De mon côté, et cela depuis une dizaine d'années (au moins) je n'ai jamais cessé à travers mes articles, mes dossiers et mes combats, de dénoncer (dans le sens noble du terme) le CRIF et vous recommandre en particulier "LA FRANCE CONFISQUEE", écrit il y a quelqueq années et qui est accessible sur le net (taper ce titre et mon nom).

Cela serait faire trop d'honneur au CRIF de dire qu'il est en tant que tel au centre de ce contre quoi je lutte depuis des années, mais disons, qu'il en fait partie, même si mes motivations ne sont peut-être pas les mêmes que les vôtres. Je suis en effet pour l'égalité entre tous les hommes devant tout et pour tout.

Je conserve l'espoir de pouvoir vous appréciez humainement de nouveau, car je ne vous cache pas, que j'ai été très déçu et blessé par certains de vos propos contre l'Islam, rapportés dans la presse, même s'il est devenu aujourd'hui "normal" d'en entendre de bien pires.

Par ailleurs, je m'interroge sur le fait que vous avez été un temps présentée comme pro-israélienne ? Rassurez-moi quand même !!

Je vous adresse, ainsi qu'à tous vos lecteurs, mes plus amicales salutations.

Daniel Milan

PS) Juste encore un mot en guise de conclusion : et maintenant, que fait-on ?

Je ne vous cache pas que j'avais déçu d'apprendre que vous auriez

Écrit par : Daniel Milan | 08/11/2010

http://www.blip.tv/file/4342614

Écrit par : Daniel Milan | 08/11/2010

Pro-israélienne? Anti-israélienne? Il est possible de mettre des sens très différents sous ces mots et je me méfie comme de la peste des étiquettes.

Pour moi, Israël a parfaitement le droit de vivre, comme n'importe quel pays, et je m'en fiche complètement. C'est un pays étranger pour moi, comme les autres.
Le gros ennui, c'est qu'il ne se considère pas comme les autres, justement, et qu'il profite de son statut "particulier" pour em...quiquiner le reste de la planète. Et qu'en prime, il peut compter sur le soutien sans réserve, en France, de gens aux convictions fortes qui exercent une influence décisive sur une classe politique aux convictions faibles, voire inexistantes.

Du coup, ça finit par tous nous concerner. Et en ce sens, oui, je suis totalement opposée à l'omniprésence d'Israël dans la vie politique française. Sans même parler de sa politique agressive et arrogante, de plus en plus insupportable.

Écrit par : anne kling | 08/11/2010

Incroyable comment vous surrestimez la puissance d'une CRIF

Citez moi une mesure que la république a prise sur ordre du crif ?

Le diner du crif a til empeché au président de la république de condamner l'attaque de la flotille humanitaire ?

Bah dis donc pour un lobby puissant ...

Écrit par : K | 09/11/2010

wouaff, wouaff!!! lisez donc le bouquin avant de juger, vous ne croyez pas? on en rediscutera (ou pas) après ...

et si je surestime la puissance du CRIF, c'est quand même bizarre qu'il y ait plein d'autres gens de tous bords qui partagent cette même lubie. ce doit être contagieux, cette maladie-là.

Écrit par : anne kling | 09/11/2010

Monsieur "K"

Sans faire une fixation sur le CRIF (cela serait effectivement lui donner trop d'importance), il faut quand même voir la réalité, dont le CRIF ne se cache pas (même s'il ne nous dit pas tout !). Il suffit de visiter régulièrement son site et de s'informer sur les participants et les interventions des participants aux"Dîners du CRIF" (qualifiés honteusement de "républicains",Il n'y a pas meilleur "foutage de gueule") pour se rendre compte, de la véritable nature du CRIF et des "hommes politiques" tous bords confondus. Il faudrait être aveugle ou très c... pour ne pas voir que c'est au CRIF que "nos" politiques prennent leur ordre, en matière de répression et de "justice", en particulier.

La plus grande responsabilité revient bien sûr , non pas seulement au CRIF, mais à "nos" politiques, sans honneur, ni dignité (mis en place par le CRIF !) ,qui accèdent ou anticipent ses exigences !

OUI, tout cela est choquant, scandaleux et insultant pour TOUS les autres Français et c'est aussi contraire aux principes fondateurs de la République, stipulant que nous sommes "tous égaux" !

Daniel Milan

Écrit par : Daniel Milan | 09/11/2010

"et si je surestime la puissance du CRIF, c'est quand même bizarre qu'il y ait plein d'autres gens de tous bords qui partagent cette même lubie. ce doit être contagieux, cette maladie-là."

C'est un pitoyable argument dont Schopenhauer se moquait d'ailleurs.
Quand il n'y aura plus de diner du CRIF, vous trouverez autre chose pour dénoncer l'emprise juive. Vous compterez le nombre de ministre juifs ou amis juifs de Sarkozy pour dire "vous voyez l'influence juive ? ..". C'est sans fin.

Écrit par : K | 09/11/2010

"Vous compterez le nombre de ministre juifs ou amis juifs de Sarkozy pour dire : "vous voyez l'influence juive ?""

Oh, l'excellente idée que voilà ! Mais oui, si nous jouions à ça ? Et tant que nous y serons, nous compterons aussi son ascendance maternelle, sans oublier son épouse, qu'il serait fort malséant de laisser de côté...

Écrit par : Martial | 09/11/2010

"Pour moi, Israël a parfaitement le droit de vivre, comme n'importe quel pays, et je m'en fiche complètement. C'est un pays étranger pour moi, comme les autres."

Je suis d accord avec vous, sauf que l'existante de l'état d'Israël ne doit pas se faire au détriment d'un autre peuple. Le territoire attribué au Pauvres Palestiniens, par "ONU" , se réduit en peau de chagrin de jour en jour.

Écrit par : benkhalifa | 23/02/2011

Les commentaires sont fermés.