Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2010

LOBBYS PRO-ISRAELIENS EN EUROPE – 6

 

6 – Le groupe d’amitié France-Israël de l’Assemblée nationale

 

Nous restons cette fois encore dans l’hexagone. Tout d’abord, précisons qu’il existe pléthore de « groupes d’amitié » au sein de l’Assemblée nationale. C’est que nos chers, très chers élus, apprécient les voyages au frais de la princesse. Difficile de le leur reprocher. Allez sur le lien en fin d’article et vous pourrez faire votre choix. Evidemment, toutes les destinations ne sont pas également prisées : le Lesotho par exemple, n’a tenté qu’un unique parlementaire, à la fois président et seul membre de son mini-groupe. Pour le Malawi, ils sont trois. Le Bangladesh, la Somalie ou la Papouasie, ce n’est pas terrible non plus. Il y a nettement plus d’amateurs pour les Seychelles, les Maldives ou Monaco, allez savoir pourquoi.

 

Voyons ce que nous dit le site officiel de l’Assemblée nationale : « Les groupes d’amitié de l’Assemblée nationale regroupent les députés portant un intérêt particulier pour un pays étranger. Leur but premier est de tisser des liens entre parlementaires français et étrangers ; ils sont également des acteurs de la politique étrangère de la France et des instruments du rayonnement international de l’Assemblée nationale. Leur agrément par le Bureau de l’Assemblée est obligatoire et soumis à conditions. Lorsqu’il n’est pas possible de créer un groupe d’amitié avec un État internationalement reconnu, le Bureau peut agréer un groupe d’études à vocation internationale disposant des mêmes moyens administratifs et financiers. »

 

Car bien sûr, il y a les « moyens administratifs et financiers » à la clé. Certainement généreux, comme on les connaît. Où serait l’intérêt de ces amitiés multilatérales, sans cela ?


Maintenant que nous avons situé la chose, voyons ce qui nous intéresse : wikipédia nous informe que « Le groupe d’amitié France-Israël est un organisme politique du Parlement français qui regroupe des députés et des sénateurs français favorables à une bonne entente entre la France et Israël. Son président est Claude Goasguen. (..)  Il possède un peu plus d'une centaine de députés, ainsi qu'une soixantaine de sénateurs. C'est, avec le Groupe d'amitié France-États-Unis d'Amérique, le plus important des groupes d'amitié. » Ce qui ne vous étonnera pas trop.


il est intéressant de comparer les deux listes de membres (112 membres pour Israël contre 132 pour les USA) : une bonne moitié figurent sur les deux, dont les inévitables Goasguen et Raoult. Qu’est-ce qu’ils aiment voyager, ces gars-là. On comprend du reste qu’ils aient envie de changer d’air, même si ce n’est pas vraiment pour ça qu’ils ont été élus. Leurs électeurs ne doivent sans doute pas trop connaître ces petits avantages collatéraux.

 

Sur le site de la Ligue de Défense juive, on pouvait lire le communiqué suivant en octobre 2007: « Claude Goasguen vient d’être nommé par le président de l’Assemblée nationale, président du groupe d’amitié France-Israël. Le député UMP de Paris succède ainsi à Rudy Salles, député Modem des Alpes maritimes.

 

Dans un courrier adressé à Richard Prasquier, il a écrit au président du CRIF : « Soyez sûr que je serai à la hauteur de cette fonction qui m’honore et que j’assumerai avec courage et fidélité. » Nous pouvons le féliciter : cgoasguen@assemblee-nationale.fr ».

 

Donc, à peine nommé à cette fonction, cet élu « du peuple » s’est empressé de faire allégeance au président du CRIF. Curieux …

 

Les activités du groupe sont nombreuses, comme vous le pensez bien. L’un des derniers voyages, en juillet 2010, a conduit une délégation à Nazareth. Y participait naturellement aussi Eric Raoult, en sa double qualité de vice-président du groupe d’amitié parlementaire et de président de l’ADELMAD, que nous connaissons déjà.

 

Sachez qu’il existe aussi à l’Assemblée un « groupe d’études à vocation internationale sur les territoires autonomes palestiniens ». 54 membres, dont ... Eric Raoult, décidément insubmersible, et qui vient sans doute aux nouvelles …

 

Au Sénat aussi, on aime les voyages. Les sénateurs ont donc tout autant de « groupes d’amitié » que leurs collègues parlementaires, qui leur permettent de s’évader de leurs lourdes charges parisiennes. Et de changer d’air fort agréablement  sans débourser un liard. Ah, on comprend qu’on se batte pour les investitures !

 

Bref, là aussi, le groupe des sénateurs amis d’Israël est particulièrement copieux. Contrairement à ce que laisse entendre wikipédia, il est distinct de celui de l’Assemblée. Il est présidé par un ancien centriste qui a viré UMP, l’alsacien Philippe Richert.

 

 

http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/gagevi_alpha.as...

 

http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/organe.asp?id_o...

 

Commentaires

Les inénarrables Goasguen et Raoult, les duettistes du comic-zionism, n'ont pas fini de nous faire rire de leurs ineptes clowneries larbinesques.

Écrit par : Fred | 11/10/2010

La liste des groupes d'amitié et d'étude à vocation internationale est extrêmement choquante.

Il existe un ministère des affaires étrangères, un réseau officiel d'ambassades et de consulat, on ne voit pas les raisons de cette hiérarchie parallèle et de ces réseaux d'influence dont le rôle ne peut être que de favoriser des activités louches et de l'immigration clandestine.

De quel droit les députés français qui sont élus et grassement payés par les Français pour s'occuper de voter le budget, d'améliorer la législation, s'occupent-ils de ces pays dont le sort ne concerne d'aucune façon les Français:

L'Afghanistan, l'Afrique du Sud, l'Albanie, l'Angola, l'Azerbaïdjan, le Barhein, le Bélarus, le Bhoutan, le Botswana, le Burundi, le Cap Vert, le Costa Rica, le Salvador, l'Estonie, la Gambie, le Ghana, les 3 Guinées, le Honduras, la Jordanie, le Kazakhstan, le Kirghistan, le Kosovo, le Koweit, le Laos, le Lesotho, la Lettonie, le Liberia, le Malawi, les Maldives, la Moldavie, la Mongolie, le Monténégro, le Mozambique, la Namibie, le Népal, le Nicaragua, le Nigeria, la Nouvelle-Zélande, Oman, l'Ouganda, l'Ozbekistan, le Pakistan, la Palestine, Panama, la Papouasie, le Paraguay, le Pérou, les Philippines, le Quatar, le Rwanda, Sao Tomé et Principe, les Seychelles, le Sierra Leone, Singabour, la Slovaquie, la Somalie le Soudan, le Sri Lanka, le Surinam, le Tadjikistan, la Tanzanie, la Thaïlande, le Timor Oriental, le Togo, le Turkménistan, l'Uruguay, le Vanutu, le Yemen, la Zambie, le Zimbabwe.

Tous ces groupes devraient être supprimés, le nombre de député réduit de 600 à 100 (un par département), leurs indemnités augmentées de 50 %, et leur fonction strictement recadrée à leur fonction qui est législative, budgétaire et de représentation de leur département auprès des adminsistrations centrales.

Écrit par : le défenseur de Claude L-S | 12/10/2010

L'"amitié" israélo-machinchouette, les dessous et les conséquences de cette "amitié"

http://pascasher.blogspot.com/2009/09/la-correspondance-de-jfk-avec-le.html

Écrit par : Fred | 13/10/2010

Les commentaires sont fermés.