Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2010

TROU DU CUL & CIE

Je parie que vous aurez instantanément reconnu en ce titre sans fioritures le style viril et touffu de notre ami l’amer Michel, alias Michel Garroté. Oui, il a encore frappé. Pas moi cette fois, mais un correspondant à qui il fait l’honneur d’une « Lettre ouverte à un trou du cul ». Publiée sur son site et sur d’autres. Parfaitement. Ca vous la coupe, pas vrai ? Comme cette lettre ouverte vaut son pesant de bonbons de Sderot (ceux qui ne comprendraient pas cette fine allusion n’ont pas bien lu le blog et ils seront punis), vous la trouverez ci-après ainsi que l’intégralité des échanges. C’est long, mais vous ne verrez pas le temps passer, je vous le garantis sur facture. En piste !

Mon correspondant m’écrit ce matin ce qui suit :

 

« Je viens de tomber, presque par hasard sur vos démêlés avec le caractériel, très très névrosé, judéomonomaniaque Michel Garroté (Ah, que ne l'est-il!!). Et tout à coup, je ne me suis plus senti seul. Voire: je me suis senti "bienvenu au club des insultés". Mais moi, je n'avais pas de chatte à perdre, alors je suis un "TROU DU CUL". Je suis désormais l'un des deux ou trois "pingouins" qui ne sont que 0.0001% à penser comme ils pensent. Voilà le problème bien posé pour le psychiatre de M. Garroté: nous ne sommes RIEN. Lui seul est quelque chose. Et quelque chose... ce n'est pas rien!

Au départ, je n'avais rien demandé. J'étais bien tranquille dans mon coin. Et puis j'ai reçu ceci d'un inconnu nommé Jean-Patrick GRUMBERG:

"Cher Monsieur,
J'ai reçu par e-mail ce texte que vous avez traduit, et j'aimerais bien votre permission de le publier sur drzz.info dont je suis l'éditeur.
Par avance merci.
Jean-Patrick Grumberg."

"Esclavage, terrorisme et islam: racines historiques et menace contemporaine.
L'islamisation commence lorsque, dans un pays, les Musulmans sont assez nombreux pour revendiquer des privilèges religieux. Quand des sociétés politiquement correctes, tolérantes et multiculturelles plient devant les exigences des musulmans en leur accordant des privilèges religieux, certains autres phénomènes tendent à s'insinuer dans la brèche. Voici comment cela fonctionne:
Tant que la population musulmane ne dépasse pas 2% dans un pays donné, ils sont, pour la plupart, considérés comme une minorité pacifique et non comme une menace pour les autres citoyens.
C'est le cas dans les Etats suivants:
Etats Unis: 0.6% de musulmans Australie: 1.5% Canada:1.9% Chine: 1.8% Italie: 1.5%
Norvège: 1.8%
De 2 à 5%, ils commencent à exercer un prosélytisme envers les autres minorités ethniques et les mécontents, recrutant souvent essentiellement parmi les détenus et les bandes urbaines. C'est ce qui se passe dans les pays suivants:
Danemark: 2% Allemagne: 3.7% Royaume Uni: 2.7% Espagne: 4% Thaïlande: 4.6%
Au-delà de 5%, ils exercent une influence démesurée, qui est fonction du pourcentage de population qu’ils représentent. Par exemple, ils exigeront l’introduction de nourriture halal (pure suivant les critères islamiques), procurant ainsi des emplois aux musulmans dans les métiers de l‘alimentation. Ils aggraveront la pression sur la grande distribution pour qu’elle fasse figurer des produits halals dans ses rayons - assortie de menaces en cas de refus d’obtempérer. Liste des pays ou cela se produit:
France: 8% Philippines:5% Suède: 5% Suisse: 4.3% Pays Bas: 5.5% Trinidad & Tobago: 5.8%
A ce stade, ils feront pression sur le gouvernement en place pour être autorisés à s’autogérer (dans les limites de leurs ghettos), en appliquant la Charia ou loi islamique.
L’objectif final des Islamistes est d’instaurer la Charia dans le monde entier.
Lorsque la proportion de Musulmans approche 10% de la population, ils tendent à protester contre leurs conditions de vie par une recrudescence des actes de délinquance. A Paris, on voit déjà des incendies de voitures. Tout comportement non musulman offense l’Islam et provoque soulèvements et menaces, comme à Amsterdam, en représailles contre les caricatures de Mahomet et les films sur l’Islam.
De telles tensions sont constatées quotidiennement, particulièrement dans les quartiers
musulmans en: Guyana:10% Inde : 13.4% Israël : 16% Kenya:10% Russie:15%
Passé le seuil de 20%, les nations peuvent s’attendre à des émeutes sous le moindre prétexte, la formation de milices djihadistes, des assassinats sporadiques et des incendies d’églises chrétiennes et de synagogues, comme en Ethiopie, où les musulmans représentent 32.8% de la population.
A 40%, les nations subissent des massacres à grande échelle, des attaques terroristes chroniques, et une guérilla permanente, comme: en Bosnie: 40% au Tchad:53.1%
au Liban: 59.7%
A partir de 60%, ils subissent une persécution effrénée des infidèles de toutes les autres religions (y compris des musulmans non pratiquants), une purification ethnique sporadique (génocide), la Charia comme arme de guerre et la Jizya ou impôt sur les infidèles. C’est le cas dans les pays suivants: Albanie: 70% Malaisie: 60.4% Qatar:77.5%
Soudan:70%
Au-delà de 80%, attendez-vous quotidiennement à des menaces et une jihad violente, des opérations de nettoyage ethnique organisées par l’Etat, même des génocides, puisque ces nations expulsent les infidèles et tendent vers 100% de musulmans.
C’est ce qu’on a connu, et qui se poursuit dans une certaine mesure dans ces pays:
Bangladesh:83% Egypte :90% Gaza: 98.7% Indonésie: 86.1% Iran : 98% Irak: 97%
Jordanie:92% Maroc: 98.7% Pakistan: 97% Palestine: 99% Syrie: 90% Tadjikistan: 90%
Turquie: 99.8% Emirats Arabes Unis: 96%
Avec 100% commence une ère de paix: « Dar-es-Salaam », la Maison Islamique de la Paix. Alors, on est censé être en paix parce que tout le monde est musulman, les madrasas sont les seules écoles et le Coran la seule parole divine:
Afghanistan:100% Arabie Saoudite:100% Somalie: 100% Yémen: 100%
Malheureusement, la paix n’est jamais effective car, dans ces Etats à 100%, les musulmans les plus radicaux intimident, vomissent la haine et assouvissent leur soif de sang en tuant les moins radicaux pour toutes sortes de raisons.
(...)
De nos jours, 1.5 milliard de musulmans forment 22% de la population mondiale. Mais leur taux de natalité écrase ceux des chrétiens, des Indous, des Bouddhistes, des juifs
et autres confessions. Les musulmans constitueront 50% de la population mondiale d’ici
la fin du siècle. »
D’après le livre du docteur Peter Hammond, Esclavage, terrorisme et islam: racines historiques et menace contemporaine. Traduction de cet extrait: Jean-Luc Léopoldi
Terrorism and Islam: The Historical Roots and Contemporary Threat"


J'ai poliment (?) décliné en ces termes:

"Cher Monsieur,
Un amical correspondant m'avait demandé de l'aider en traduisant ce texte parce que j'étais professeur d'Anglais. Je l'ai fait pour lui faire plaisir, sans y croire plus que ça. Franchement, je crois que c'est un fatras de chiffres fantaisistes auxquels on fait dire n'importe quoi. L'idée directrice est juste, mais la liste ne vaut rien. Malheureusement, en tapant mon nom sur Google, je me suis aperçu que, depuis lors, c'était "ma" production la plus publiée un peu partout. N'en étant pas spécialement fier et n'en étant pas l'auteur, j'avoue que je ne tiens pas à faire figurer ma signature une fois de plus (sans compter l'effet boule de neige). D'autre part, votre nom me laisse supposer (?) que vous entendez en faire un usage à tendance sioniste, ce qui ne m'est pas plus sympathique que l'Islam. Je n'oppose pas les uns aux autres, comme cela se fait souvent, et je n'oublie pas que l'invasion de migrants que nous subissons est essentiellement l'oeuvre du Lobby juif, car c'est une arme de destruction massive des nationalismes. Et en tant que nationaliste, je ne souhaite pas mordre à cet hameçon. Pardonnez-moi.
Cordialement.
Jean-Luc LEOPOLDI"

Une réaction inattendue est venue... d'Israël. Quelques jours plus tard, j'étais cloué au pilori comme ceci :

 

« Lettre ouverte à un trou du cul » Par Michel Garroté

14 Septembre 2010 - Drzz

 

"Monsieur,

 

L'illustre inconnu franco-français d'extrême-droite que vous êtes, vous, Jean-Luc Leopoldi aviez déjà écrit, le 3 février dernier, sur un foirum merdique (extraits) : « Le puissant lobby juif, qui a provoqué et gagné les deux guerres mondiales, a acquis, par là même, le privilège d'écrire l'histoire, dont il abuse aujourd'hui plus que jamais » (fin de citation).

 

Je n'ai pas réagis à l'époque, primo car j'ignorais jusqu'à votre simple existence ; et secundo, parce que je n'ai pas le temps de réagir à chaque fois qu'un trou du cul émet un pet foireux.

 

Mais hier 13 septembre, le même énergumène (je parle de vous), Leopoldi, vous avez écrit à mon ami Jean-Patrick Grumberg (extraits) : « votre nom me laisse supposer (?) que vous entendez en faire un usage (ndmg : usage d'un texte dont vous, Leopoldi, n'êtes pas l'auteur) à tendance sioniste (ndmg Grumberg s'appelle Grumberg et vous en déduisez qu'il est non pas alsacien mais « sioniste »), ce qui ne m'est pas plus sympathique que l'Islam. Je (?) n'oublie pas que l'invasion de migrants que nous subissons est essentiellement l'oeuvre du Lobby juif, car c'est une arme de destruction massive des nationalismes. Et en tant que nationaliste, je ne souhaite pas mordre à cet hameçon' ».

 

Or, Grumberg, dont vous, Leopoldi, supputez qu'il est non pas alsacien mais « sioniste », vous supputez donc cela à la simple lecture de son nom : Grumberg.

 

Grumberg, écrivais-je, est mon ami. Par ailleurs, on me dit que la minuscule mouvance judéophobe située à l'extrême-droite de l'extrême-droite et à laquelle vous appartenez, vous, Leopoldi, on me dit que cette mouvance reprend certains de mes articles, sans mon accord. Et seulement lorsque cela convient à ladite minuscule mouvance judéophobe située à l'extrême-droite de l'extrême-droite dont vous faites partie.

 

Vous comprendrez, dès lors, que je vous adresse cette rapide et petite lettre ouverte que je rédige pendant mes vacances. Car en effet, je n'aime pas que l'on rackette mes articles et qu'en même temps l'on tente de blesser mes amis.

 

Avec mon putain de flair de journaliste, je devine que vous êtes un individu pédant, frustré, complexé, amer, nostalgique et revanchard.

 

Je parie que vous êtes esclave du passé, esclave de la mémoire de votre père et de celle de votre grand-père. Je parie que vous ne pouvez pas supporter que l'histoire écrite par des révisionnistes improvisés tel que Léon Degrelle ne figure pas dans les manuels scolaires français.

 

En réalité, vous et vos ancêtres, le front près du béret, vous foirez et vous avez foiré, vous foirez depuis plusieurs générations et vous foirez encore aujourd'hui. Vous ne représentez, vous et votre secte, que 0,0001% de la population française. Même le Front National n'est pas assez bien pour vous. Pour vous qui n'êtes rien.

 

Vous pensez être seul au monde à connaître la vérité.

Et le monde entier ignore que vous existez.

C'est à la fois grotesque, bouffon et pathétique.

Veuillez agréer, Monsieur, ma profonde compassion.

 

Michel Garroté

 

Post Scriptum : je vis en Suisse et je ne suis pas Juif ;  mon ami Grumberg est Juif et il vit en Israël où je me trouve actuellement en vacances ; je parie que ça aussi, ça vous fait chier."

 

J'ai alors pondu un droit de réponse dont j'attends toujours l'insertion:

"Un non-alsacien peut-il bénéficier du droit de réponse sur un site démocratique alsacien? Nous allons le savoir sous peu.

Tout d'abord, un grand éclat de rire. Mon épouse et moi nous sommes longuement tenu les côtes en savourant votre lettre ouverte. Bien que sa teneur et son style extraordinairement grossier puisse motiver des poursuites pour injure publique, nous n'en ferons rien car NOUS croyons plus que d'aucuns à la liberté d'expression, nous préférons de franches empoignades à la censure, et nous garderons le sang froid que vous avez manifestement perdu, probablement à la suite d'un abus d'alcool du pays, péché bien excusable en vacances, surtout pour un non-auvergnat (dans l’acception hortefienne du terme). Cela étant dit, l'écart est stupéfiant entre la vulgarité de votre diatribe de charretier au ras des pâquerettes (pour ne pas dire des crottes de chien) bâclée sur un coin de table de cuisine, et les C.V. impressionnants alignés par la rédaction de drzz.info (dont la lecture exhale des relents de choucroute écœurants pires que les organigrammes de France 2 ou France inter)!

Ensuite, deux définitions:
Selon le docteur Destouches, la démocratie n'est que le paravent de la dictature alsacienne.
Selon Michel Garroté (un nom qui fait rêver), grand philosophe non-alsacien quoique très enalsacisé,  tout individu qui ne croit pas aux vertus universelles de cette dernière est un trou-du-cul. Une analogie bien injuste pour ce mignon orifice, qui vaut bien mieux que cela, mais passons.
   
Puis deux citations:
L’une de Charles Maurice de Talleyrand-Périgord: "Tout ce qui est excessif est insignifiant". C'est pourquoi il faudrait modérer votre consommation de spiritueux alsaciens.
Et l’autre de l’ami commanditaire de la traduction, après lecture de votre lettre ouverte: "Ce monsieur a de la chance. Si nous écrivions de ses amis "alsaciens" l'équivalent de ce que lui écrit de nous, pauvres Gaulois "à la cervelle au ras du béret", il nous en coûterait cher. Lui, il peut..." Allusion claire à notre 17ème Chambre Correctionnelle qui a parfaitement intégré la morale alsacienne selon laquelle le droit à la critique ne peut être qu'à sens unique.

Le principal reproche que l’on pourrait vous faire est la malhonnêteté envers vos lecteurs habituels qui, à travers vos citations tronquées, ne peuvent pas comprendre la genèse de cet incident (que vous seul avez créé): vous ne dites pas que c’est Monsieur GRUMBERG qui est venu lui-même me chercher, par un courriel sur ma messagerie personnelle (?), me demandant l’autorisation (ce dont je lui rends grâce: tout le monde n’a pas cette délicatesse) d’utiliser sur son site un article anti-islamique traduit de l’Anglais par mes soins. Trouvant ce médiocre texte déjà trop publié ici et là, j’ai poliment motivé mon refus par la raison que je ne souhaitais pas apporter mon concours à un site d’obédience sioniste. Je ne vois pas pourquoi j’aurais « blessé » votre ami en lui signifiant que je n’étais pas entièrement d’accord avec lui. A cet égard, vous marquez un point: ma conclusion hâtive à partir du nom « Grumberg » était complètement infondée: en effet, à la lecture des noms, des sujets traités et de la devise empruntée à T. Jefferson (un franc mac de fait sinon inscrit à une loge), il saute aux yeux que votre équipe est exclusivement composée d’Alsaciens de souche, tous dévoués à la cause identitaire alsacienne.
Trêve de plaisanterie. Imaginons la situation inverse: si M. Grumberg m’avait refusé l’insertion d’un de ses articles sur le site du FN (par exemple), croyez-vous que je l’aurais traité publiquement de « trou-du-cul »? Evidemment, non! Je me serais retiré sur la pointe des pieds, par respect pour ses convictions. La vérité, c’est que j’ai commis un crime de lèse-alsaciannité, ce qui vous a piqué au vif et vous a fait sortir de vos gonds. Le résultat, c’est que vous vous êtes abaissés et couverts de ridicule. Être insulté par vous m’indiffère complètement; j’y vois presque un honneur.

Quant à la qualification d’ « illustre inconnu », ne vous faites aucune illusion: elle est réciproque. L’immense majorité du monde ignore votre existence, je n’avais jamais entendu parler de vous jusqu’à hier, et je n’ai rien à voir avec les reprises non autorisées de vos articles auxquelles vous faites allusion. Si vous ne me connaissez pas, c’est parce que vous n’êtes lecteur ni de la revue mensuelle ECRITS DE PARIS ni de l’hebdomadaire RIVAROL. Nous ne mangeons pas les mêmes rillettes. Si vous me donnez l’importance que je n’ai pas par votre intervention inepte, c’est votre affaire. Sur le plan de la représentativité, vous tendez le bâton pour vous faire battre. En ne comptant que les lecteurs réguliers de RIVAROL (très en-dessous de la réalité), les gens qui pensent comme moi représentent 0.0184615% de 65.000.000 (à supposer que les 65M soient des français, ce qui est douteux), et non 0.0001%. Pour leur part, les quelque 600.000 alsaciens de France ne sont que 0.9% de la population. Alors, comment expliquer qu’ils soient présents à plus de 50% dans les média, le showbiz, la politique, le commerce et l’industrie? Je vous laisse méditer.

Enfin, pour répondre à votre post-scriptum,  je ne vois pas  pourquoi le choix de votre lieu de villégiature accélérerait mon transit intestinal. En Alsace ou ailleurs, peu me chaut où vous passez vos vacances. Si seulement vous pouviez y rester... Bon débarras!

Il y aurait encore beaucoup à dire, mais tout cela n’étant que moyennement intéressant, je vais prendre congé et retourner aux œuvres complètes de Robert BRASILLACH... en 12 volumes.

                                    Trou-Duc LEOPOLDI,
                            qui n’a nul besoin de votre compassion"


Et voilà le travail. Avouez que pour une gâterie du dimanche, vous n’êtes pas volés. Je me demande sincèrement si ce pauvre Garroté a encore toute sa tête et si son « putain de flair de journaliste » ne lui signalera pas un jour le chemin du cabanon. Sûr qu’avec de pareils paladins, le sionisme a des jours glorieux devant lui ! Ce qui est à mourir de rire aussi, ce sont les commentaires sur son blog à la suite de ce morceau choisi de littérature, genre :

« Excellent. Moi je vous lis avec plaisir et parfois même j'emprunte de vos articles sans vous en demander la permission en y mettant votre nom et les liens qui vont avec. Je considère que plus nous serons à lire votre prose fervente plus nous aurons quelques chances qu'Israël soit un pays digne d'être reconnu comme une démocratie. La seule au proche orient n'en déplaise aux "trou du cul" d'extrême gauche, bien pensants et autres nostalgiques des Waffens. Ce qui vous en conviendrait fait tout de même pas mal de monde. ».

Ou encore : « Michel Garroté, vous êtes formidable et votre lettre ouverte à un "trouduc" m'a fait exploser de rire. Merci, merci, merci pour votre intelligence, votre plume alerte votre sens de la vérité et de la justice. »

Ou ceci : « En un mot : décapant. Je prie dieu de ne jamais vous offensez, la honte m'envahirais pour toujours après une telle lettre

Néanmoins je vous incite à continuer de nous faire passer de telle lettre,c'est toujours divertissant (et tellement drôle).

A quoi notre ami a modestement répondu : « Le triste individu, en lui-même, n'a strictement aucune valeur. En revanche, le fait qu'il ait traité mon ami Jean-Patrick Grumberg de façon aussi méprisante et le simple fait qu'un tel individu s'imagine pouvoir écrire des idioties sans déclencher une riposte, ces deux faits ont motivés ma lettre ouverte. Lettre ouverte que j'ai du reste rédigée en vitesse pendant mes vacances. Que de plus simple et de plus naturel en définitive. »

 

Ce qui est parfaitement vrai. Ecrire des idioties déclenche toujours des ripostes. La preuve.

 

Commentaires

En attendant, le bouquin en question (de Hammond) reflète une triste vérité, que chacun a pu constater en France au fur et à mesure que la proportion de mahométans s'y accroissait inexorablement. On peut toujours chipoter sur des pourcent ou des demi-pourcent comme le fait M. Leopoldi (d'ailleurs enseignant, d'où - peut-être - son réflexe "citoyen" face à des propos "populistes" ?), en parlant avec dédain de "fatras de chiffres fantaisistes". N'empêche que, oui, c'est vrai, et le fait est têtu : plus les mahométans sont présents dans un pays, plus ils veulent y imposer leur loi, et plus c'est le b....l. Et ce n'est pas parce qu'un auteur sans doute juif l'a écrit que c'est faux. Ou alors, on tombe dans un réflexe à la fois con et citoyen, et l'on se met à nier qu'il fait jour à midi parce que Le Pen l'a dit.

Écrit par : Martial | 20/09/2010

Michel Garroté, le catholique-sioniste

Drôle d'attelage, il espère créer en France un courant similaire aux évangélistes-sionistes des Etats Unis. Le résultat est un peu baroque et il manifeste son désarroi avec grossièreté, devant le peu de succès de sa stratégie en terre de France. Poussé à la fermeture de son blog DRZZ après appel infructueux aux cotisations de ses fans, il tombe, il y a quelques mois dans les bras de Grumberg, un sioniste qui se vante d'avoir fait du lobbying fructueux pour imposer le travail du dimanche.

Voilà nos deux compères associés avec Guy Millière qui affiche lui aussi un sionisme parfait.

Je fus viré de DRZZ pour avoir publié une critique de la "Rafle", nième film destiné à culpabiliser le français et à asseoir la repentance perpétuelle sans aucune nuance.( j'en ai fait état ici même).

Il est notable que le forum "les quatre vérités" où sévit Millière n'est plus en lien chez DRZZ, car dans le forum "les quatre verités", Guy Millière se fait régulièrement remettre en place. Donc, en fait Garroté n'arrive pas à élargir son audience et censure à fond les mals pensants pour tenir sa ligne éditoriale.

Il est en fait en psychose d'échec et fait l'argumentaire de ses opposants en voulant les dénoncer.

On ne peut que l'encourager dans cette voie.

Au catho-sioniste, je dédie ce commandement de Dieu:

"Tu sanctifieras le jour du Seigneur".

Il croit pouvoir prospérer dans la molle apostasie, il ne gagnera ni le respect des catholiques, ni le respect des juifs croyants qui le toiseront avec lucidité. Il a choisi son alliance dans le mépris de sa religion d'origine.

Il a la Providence contre lui.

Écrit par : olivarus | 24/09/2010

Olivarus
Je suis certain que ni Garroté, ni Millière ne sont des catholiques d'origine.

Écrit par : anonyme | 25/09/2010

Je tiens à rappeler à Martial que l'essentiel de mon commentaire sur le texte traduit (d'ailleurs tout-à-fait accessoire ici) est: "L'idée directrice est juste..." Je suis fondamentalement d'accord avec lui et avec le principe décrit par Hammond. Autrement, je ne me serais pas amusé à traduire! Bien qu'ex-enseignant (la corporation la plus sectaire de France, pour laquelle je n'ai aucune considération), je serais très fâché d'être qualifié de "citoyen" (employé comme adjectif, ce qui constitue un barbarisme en vogue) et hostile au "populisme". Autrement dit, le premier commentaire tend vers le contresens. Ceux qui ont des doutes sur mes convictions peuvent aller lire mes articles dans ECRITS DE PARIS (revue mère de RIVAROL).

Écrit par : Jean-Luc LEOPOLDI | 02/10/2010

Il est quasiment certain que Garrotté et Millière sont goyes pur jus. Mais "Juifs synthétiques", suivant la géniale et tout à fait exacte expression de Céline. Ce sont les pires. Un juif cosmopolite mondialiste est un adversaire. Les juifs synthétiques sont des ennemis, des maudits qui ont vendu leur âme et leur patrie au diable, pour un peu d'or.

Écrit par : Fred | 09/01/2013

Les commentaires sont fermés.